Hausse des taxes pour tout le monde !

Malgré les promesses faites par le président François Hollande il n’y aura pas que les plus riches qui seront mis à contribution pour générer des recettes supplémentaires.

Le candidat devenu président avait annoncé, et à récemment confirmé, que seuls les plus fortunés seraient mis à contribution, notamment via le relèvement du barème de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) et des taux pesant sur les droits de succession, et que les classes moyennes ne subiraient pas de hausse des impôts.

Si on s’en tient aux mots c’est vrai, les classes moyennes ne devraient pas payer sensiblement plus d’impôt sur le revenu ou d’impôts locaux. Cependant tous les contribuables vont participer car le gouvernement a décidé d’augmenter sensiblement bon nombre de taxes, qui au final pèsent sur ceux qui consomment.

Voici les taxes, nouvelles ou en augmentation, à venir :
– l’ensemble des stocks pétroliers sera taxé au taux de 4%.
– la taxe systémique sur les banques sera doublée, et également détournée de son objectif premier.Cette taxe qui avait pour but de prévenir les comportements de prise de risque excessifs par les établissements bancaires et de compenser le coût, pour les contribuables, de la résolution des crises bancaires devient donc une source de revenu pour l’Etat.
– le forfait social sur la participation et l’intéressement passera de 8 à 20%
– la taxe sur les transactions financières initialement prévue au taux de 0,1% sera finalement de 0,2%, et est également détournée de son objectif premier puisqu’elle devient un financement pour l’Etat alors qu’elle devait contribuer avant tout à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique dans le monde

Et bien entendu, ce sont les personnes physiques, les consommateurs qui vont payer indirectement ces hausses. Car la taxe sur les stocks pétroliers sera intégrée dans le prix de vente final de l’essence, tout comme la taxe systémique sur les banques est déjà intégrée dans les forfaits et services bancaires, et dont la hausse sera également répercutée.
Au final, ce sont ceux qui roulent et qui utilisent des services bancaires qui vont faire les frais de ces hausses, autant dire quasiment tout le monde, et sans distinction de revenus donc autant dire que ceux payant l’ISF ne seront pas plus concernés par ces nouvelles taxes que les classes moyennes, les étudiants, les chômeurs…
Ces taxes que le gouvernement veut faire passer pour des taxes sans conséquence sur le contribuables sont finalement tout le contraire de ce pour quoi on veut les faire passer.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen