Jour de libération fiscale 2013 : le 26 juillet

En 2013 les français auront travaillé presque 7 mois pour l’Etat, le jour de libération fiscale 2013 étant le 26 juillet, soit la même date qu’en 2012.

Le jour de libération fiscale permet de définir, en calculant le poids des dépenses publiques par rapport au produit intérieur brut (PIB), le nombre de jours travaillés par chaque contribuable pour l’Etat et non pour lui.

Jour de libération fiscale 2013

Pour 2013, en France un salarié verse 56,6% de ses revenus à l’Etat et ne conserve pour lui que 43,4%, ce qui est sensiblement la même chose qu’en 2012.

Mais ce qui est de plus en plus grave est que la France est le pays d’Europe qui taxe le plus ses salariés, juste derrière la Belgique, alors que c’est aussi un des pays où les salaires sont les plus élevés.

Car le salaire moyen en France est, pour 2013, de 53.647 euros mais les charges sociales pesant sur ce salaires sont de 26.583 euros. Donc la moitié du revenu versé est immédiatement récupérée sous la forme de charges sociales.

Et 2014 s’annonce pire puisque les taux de TVA vont remonter, passant de 19,6 à 20% et de 7 à 10%, et les impôts vont également augmenter en 2014 comme l’a confirmé le gouvernement.

Du coup la fiscalité pesant sur les salariés va augmenter ce qui mécaniquement va repousser encore un peu plus loin le jour de libération fiscale, et le rapprocher un peu plus encore de la Belgique où le jour de libération est le 8 août du fait d’un taux global d’imposition atteignant 60%

Le cabinet Ernst & Young et l’Institut Molinari, qui sont les auteurs de cette étude annuelle, soulignent que la France est un cas particulier puisque c’est le pays possédant la seconde fiscalité la plus lourde d’Europe et qui malgré cela présente un déficit public parmi les plus importants.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen