La France, championne de la taxation des entreprises

Le constat d’une étude que vient de publier la fondation iFRAP en collaboration avec l’ASMEP-ETI, le syndicat des entreprises de taille intermédiaire, est sans appel : c’est en France que la taxation des entreprises est la plus élevée !

 

Une taxation des entreprises plutôt absurde

La France totalise pas moins de 153 taxes et prélèvements sur les entreprises, alors qu’en comparaison il n’y en a que 55 en Allemagne. Pire encore, le rapport souligne qu’en France une entreprise a des taxes à payer même si son résultat est négatif. C’est le cas de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), des taxes sur les salaires et des taxes foncières. Ainsi une entreprise qui est dans une situation difficile devra malgré tout s’acquitter de taxes qui ne dépendent pas de ses résultats, ce qui ne risque pas d’améliorer sa situation.

Le rapport analyse le poids des taxes pesant sur les salaires au niveau employeur et employé, taxes diverses, impôts sur les sociétés… et au final c’est bien en France que les entreprises sont les plus mises à contribution.

 

Taxes et IS (Impôt sur les Sociétés) en pourcentage du résultat d’exploitation :

taxes et IS

Quand on constate que le total des taxes et impôts pesant sur une entreprise française représente 61% de son résultat d’exploitation on peut légitimement être envieux de nos voisins où la taxation des entreprises est bien inférieure : 48% au Royaume-Uni, 34% en Belgique et seulement 18% en Allemagne.

 

Prélèvements obligatoires en pourcentage du résultat d’exploitation :

prelevements obligatoires entreprises

Nous vous invitons à lire cette étude, riche d’informations mais également déprimante pour les entrepreneurs :
Lire l’étude iFRAP / ASMEP-ETI Fiscalité pesant sur les entreprises en France et en Europe (format PDF)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen