Le Danemark baisse le taux de l’Impôt sur les Sociétés

Dans le cadre d’un « plan de croissance » le Danemark a décidé de baisser le taux de l’Impôt sur les Sociétés (IS).

Le Danemark rejoint ainsi plusieurs pays européens qui ont opté pour une baisse du taux de l’impôt sur les sociétés afin d’alléger le poids de la fiscalité pesant sur les entreprises, pour les rendre plus compétitives et efficientes.
Après l’Allemagne qui a ramené le taux de l’IS de 30 à 26%, la Grande-Bretagne dont l’IS est passé de 28 à 24%, la Finlande qui a réduit son taux d’IS de 26,3 à 22% ou encore la Finlande qui passe de 28 à 26%, le Danemark a choisi de ramener le taux de l’impôt sur les sociétés de 26,3 à 22%.
Cette baisse de l’IS devrait également s’accompagner d’autres mesures en faveur de la compétitivité des entreprises danoises. En effet, le gouvernement danois prévoit également d’autres baisses de charges sur les entreprises telles que la baisse de la taxe écologique et l’augmentation des crédits d’impôts pour la recherche ainsi que des mesures d’incitation fiscales pour attirer des investisseurs étrangers.

La France à l’impôt sur les sociétés le plus haut d’Europe

Seule la France semble persévérer avec un taux d’impôt sur les sociétés particulièrement élevé, puisqu’il atteint 34,4% (33,33% plus la contribution sociale sur l’IS de 3,3% de l’IS), soit entre 5 et 15 points de plus que les taux qu’appliquent les pays voisins.
Car l’Espagne taxe ses entreprises à 30%, l’Italie à 27,5%, l’Allemagne à 26%, la Grande Bretagne à 24%, le Danemark et la Suède à 22% et l’Irlande à seulement 12,5%.
Il semblerait que la plupart des pays européens aient choisi de soulager quelques peu les entreprises du fardeau fiscal pesant sur leurs épaules… tous sauf la France qui persistent à maintenir une fiscalité des plus élevées sur les entreprises.

Avec un taux d’Impôt sur les Sociétés de près de 35% quand nos voisins proposent des taux oscillants entre 20 et 26%, la France peut difficilement se positionner en tant que pays où implanter une société, et cela sans parler des autres charges (employeurs, salariales…).

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen