Les économies sur les dépenses publiques ne seront pas tenues en 2015

Ce que de nombreux observateurs avaient déjà annoncé, le ministre des Finances Michel Sapin l’a confirmé : le gouvernement ne parviendra pas à réaliser les 21 milliards d’économies sur les dépenses publiques prévus pour 2015.

Les économies sur les dépenses publiques seront inférieures aux prévisions

Le gouvernement avait annoncé qu’il réaliserait en 2015 environ 21 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques afin de participer à la baisse du déficit public, signe de sa bonne volonté et afin de soutenir les contribuables qui ont également été mis à contribution via des hausses d’impôts et de taxes.
Si à fin juin 2014 le déficit global ne s’est pas réduit malgré la hausse des recettes provenant de l’impôt sur le revenu, il est clair que le déficit pour 2014 ne sera pas inférieur à celui de 2013 et il semble désormais fort probable que le déficit 2015 ne baisse pas autant qu’annoncé puisque le gouvernement sait déjà que la baisse de ses dépenses publiques ne sera pas aussi importante qu’annoncée.

Michel Sapin précise que cette révision à la baisse des économies sur les dépenses publiques est due à une inflation trop faible.
Mais ce qui serait plus exact serait de dire que le montant des économies annoncées était basée sur une prévision d’inflation trop surestimée. En effet le gouvernement tablait sur une inflation de 1,5% en 2015 alors qu’elle sera fort probablement sous la barre des 1%.
Si le gouvernement n’avait pas opté pour un taux d’inflation surestimé, le montant des économies sur les dépenses publiques aurait sans doute été plus réaliste.
Mettre la raison sur le dos de l’inflation est chose facile, il aurait cependant été plus honnête de ne pas se baser sur des hypothèses de croissance irréalistes et annoncer des chiffres raisonnables.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen