Plus de hausse d’impôts : promesse annulée !

Le gouvernement, par la voie de François Hollande lui-même, avait promis qu’il n’y aurait plus de hausse d’impôts en 2013 et 2014, et pour cela il était allé jusqu’à rédiger une circulaire aux « règles pour une gestion responsable des dépenses publiques ». Et bien il a menti et il le reconnait en plus : les impôts et les prélèvements obligatoires vont encore augmenter en 2013 ET en 2014 !

Hausse d’impôts, taxes et prélèvements en 2013 et 2014

Bernard Cazeneuve, le ministre délégué au Budget remplaçant Jérôme Cahuzac, a ainsi déclaré : « Nous ajustons par des économies et ne sollicitons l’impôt qu’à la marge ».
Mais cela signifie clairement que les hausses d’impôt seront faites afin de compenser ce que les économies ne suffisent pas à obtenir.
Et le discours du ministre est on ne peut plus clair : « Pour 2014, nous avons un effort à faire de 20 milliards, pour les deux tiers par des économies et pour un tiers par une augmentation de la pression fiscale ».
Ce qui signifie clairement que près de 7 milliards d’euros de recettes additionnelles seront issus de hausse d’impôts, taxes et prélèvements obligatoires, même si le ministre s’en défend, estimant que la lutte contre la fraude discale rapporterait à elle seule 4 milliards d’euros.

Mais le gouvernement a néanmoins reconnu que les prélèvements obligatoires augmenteront en 2014, pour atteindre le niveau record de 46,5% du PIB (contre 46,3% en 2013), taux record qui devrait rester inchangé (enfin on l’espère) en 2015 et 2016.

Que les contribuables ne s’y trompent pas, le gouvernement va fatalement augmenter encore les impôts en 2013 et 2014, peut-être de façon un peu déguisée pour passer plus inaperçu mais le résultat sera le même, les contribuables, et pas seulement les plus fortunés, seront de nouveau mis à contribution.
Ainsi on peut s’attendre dans les prochains mois à l’annonce si ce n’est de hausse d’impôts à tout le moins à la réduction de niches fiscales et sociales, sans doute des baisses d’abattements ainsi que la hausse de taxes sur divers produits d’épargne.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen