Prélèvements obligatoires : baisse (très) modérée à venir ?

Le nouveau Premier ministre, Manuel Valls, l’a annoncé, le niveau des prélèvements obligatoires pesant sur les français baissera à compter de 2015. Mais attention, non seulement rien n’est garanti mais en plus la baisse sera moins importante que la hausse subie au cours des dernières années.

Vers une légère baisse des prélèvements obligatoires ?

D’après le gouvernement, 2014 sera la dernière année durant laquelle les français seront soumis à des prélèvements obligatoires représentant 45,9% du PIB, un taux record atteint en 2013 et maintenu cette année.
L’année 2015 devrait voir le niveau des prélèvements obligatoires baisser légèrement à 45,6%, pour passer ensuite à 45,4% en 2016 puis à 45,3% en 2017.
Mais qu’on ne s’y trompe pas, il ne s’agit que de prévisions, aussi ne faut-il pas se réjouir trop vite. Qui plus est, quant bien même le taux des prélèvements obligatoires descendrait à 45,3% du PIB en 2017 on sera encore au dessus des 45% qui pesaient sur les français en 2012.

François Hollande avait demandé aux français de faire un effort en supportant des prélèvements obligatoires plus importants afin de réduire le déficit public. Hors, non seulement le niveau du déficit public place la France parmi les mauvais élèves européens mais en plus les français ne retrouveront sans doute jamais le taux de prélèvements obligatoires de 2012, tout en risquant de voir les services publics s’amenuiser du fait du régime drastique auquel le gouvernement compte bien les soumettre.

prélèvements obligatoires

Au final, les français auront des prélèvements obligatoires plus élevés qu’en 2012, que ce soit en 2014, 2015 ou 2017, et des services publics moins performants ou généreux. Pas forcément une bonne nouvelle…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen