Fiscalité du bonus/malus écologique

Le malus applicable aux voitures particulières les plus polluantes est déductible si le véhicule est enregistré en tant qu’immobilisation, le bonus lui constitue une recette imposable.

Le malus applicable aux voitures particulières les plus polluantes dit « écopastille », (CGI art. 1011 bis), est déductible dès lors qu’il a été acquitté au cours de l’année et qu’il se rapporte à un véhicule inscrit au registre des immobilisations. En cas d’usage mixte du véhicule, il faut ventiler ce malus pour ne déduire que la part se rattachant à l’exercice de la profession. Le malus déductible doit être porté sur l’imprimé 2035-A sur la ligne « autres impôts »,
Le bonus dont peut bénéficier un titulaire de bénéfices non commerciaux à l’occasion de l’achat d’une voiture particulière peu polluante (décret n° 2007-1873 du 26 décembre 2007), constitue d’une recette imposable dès son année de perception, sauf éventuelle option pour son imposition étalée (CGI art. 93-8 et 42 septies). Le bonus imposable (ou la fraction de bonus imposable en cas d’imposition étalée) doit être porté sur la ligne « gains divers ».

Source : Groupe Revue Fiduciaire

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
älteste
neueste bewertet
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen
DAVILA
DAVILA
8 Jahre

C’est le monde à l’envers.
Rouler vert et citoyen : vous paierez des impôts…
Polluez et vous paierez moins au fisc.
Moi, je pense que je vais aller m’acheter une grosse voiture qui pollue.