Guides
Comparatifs
Comment payer en Bitcoin ?

Comment payer en bitcoin ?

Bitcoin n’est pas seulement un objet d’investissement, mais a été pensé comme une vraie monnaie numérique pouvant servir de moyen de paiement. Comment utiliser le bitcoin pour effectuer un paiement et quelles sont les subtilités à prendre en compte ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

💡

À savoir
  • Pour payer en bitcoin, il faut d’abord un portefeuille (Wallet). Certaines applications proposent des portefeuilles mobiles rendant possible le paiement à l’aide de QR codes.
  • Bitcoin n’est pas encore un moyen de paiement très efficace : les transactions peuvent être longues et parfois coûteuses.
  • Des solutions technologiques “Second layer” comme le réseau Lightning existent et rendent le paiement par bitcoin plus rapide et moins cher.
  • Les commerçants qui acceptent des bitcoins comme moyen de paiement sont encore rares, mais leur nombre croît chaque jour. S’il est important pour toi d’effectuer ton achat en bitcoin, le mieux est de t’informer au préalable auprès du vendeur.
  • Le paiement en bitcoin (pour acheter un bien ou service) déclenche une obligation fiscale : lorsque la valeur du bien est supérieur au prix d’achat de tes btc, ceci est compté comme une plus value.

👉

Comment ça marche
  • Renseigne-toi sur les wallets pouvant répondre à tes besoins. Si tu souhaites utiliser le réseau Lightning, il est préférable de rechercher des portefeuilles compatibles.
  • Si le commerçant auprès duquel tu souhaites effectuer ton achat en bitcoins n’accepte pas de crypto-monnaies, tu peux contourner cela en payant avec une carte crypto. Mais réfléchis bien à l’avance si l’utilisation d’une telle carte en vaut la peine.
  • Vérifie 2 à 3 fois la transaction que tu t’apprêtes à faire avant de la valider. Les transactions en bitcoins sont irréversibles.

Les conditions de base pour payer en bitcoin

Pour payer en bitcoin, certaines conditions doivent être remplies. Avant tout, tu dois posséder des bitcoins avec lesquels payer. Notre guide t’explique comment et où acheter des bitcoins (LIEN) facilement. Il est également important que tu disposes bien toi-même de tes bitcoins – ceux qu’un néo-courtier conserve pour toi, ainsi que les produits dérivés de bitcoin ne peuvent pas être utilisés comme méthode d’achat. Pour générer un paiement, tes bitcoins doivent en effet être accessibles et conservés sur un support en ta possession propre, généralement un wallet.

Concrètement, comment payer en bitcoin ?

Effectuer un paiement bitcoin revient en fait à une simple transaction de ton portefeuille personnel vers celui du vendeur. En ligne ou en magasin, le fonctionnement de la transaction est identique. Généralement, il suffit de scanner un QR code avec ton application de portefeuille qui enregistre automatiquement l’adresse du destinataire et le montant à transférer. Lorsque tu fais une opération en ligne, tu peux également renseigner manuellement les données de la transaction (adresse du destinataire, etc.). Moins fastidieux et chronophage, le QR code est généralement privilégié dans les magasins.

Le bitcoin est-il un bon système de paiement ?

Cela dépend de l’avis de chacun : S’il est vrai qu’un paiement en bitcoin peut être initié rapidement et facilement, la structure technique de la monnaie numérique n’est pas sans inconvénients. Le paiement peut parfois s’avérer relativement long ou relativement coûteux pour de petits montants.

Avantages du paiement bitcoin

Le bitcoin étant basé sur un principe de Pseudonymat, il offre une certaine privacité comparé aux paiements électroniques traditionnels (virements, paiements carte, etc.). Il est certes possible de retracer des paiements à une adresse (en utilisant un site web “blockchain explorer”), mais on ne peut pas savoir qui se trouve derrière celle-ci et à avec qui elle a échangé. Sans limitation de transaction, le bitcoin permet également de transférer des fortunes entières aussi simplement que de petites sommes.

Et ce ne sont là que les premiers avantages, le bitcoin est aussi incroyablement sûr. Comme le terme “crypto-monnaie” l’indique, le bitcoin est une monnaie numérique qui tire son origine de la cryptographie. Entièrement décentralisé et extrêmement vaste, le réseau est quasiment impossible à attaquer, falsifier ou tromper.

Inconvénients du paiement bitcoin

Bien que présentant de nombreux avantages, le bitcoin présente deux inconvénients majeurs comparés à la monnaie traditionnelle : la durée et le coût des transactions.

La durée d’une transaction en bitcoins n’est pas fixe, puisqu’elle varie selon la sollicitation du réseau et du montant des frais de transaction payés. Tu peux faire varier manuellement le montant des frais de transaction selon la priorité de ton paiement. Plus les frais sont élevés, plus ta transaction est avancée dans la file d’attente et sera donc exécutée rapidement. 

En moyenne une transaction peut prendre entre dix minutes et quelques heures, voire quelques jours dans des cas exceptionnels où le réseau est saturé. Les frais de transaction (network fees) peuvent également être relativement élevés, surtout pour les petits montants. En période d’utilisation normale, ces frais varient entre quelques centimes et quelques euros. Toutefois, en période de forte hausse des cours, lorsque le nombre d’acheteurs et de vendeurs est particulièrement élevé, elle peut atteindre des sommes beaucoup plus importantes. Le 21 avril 2021, peu après que le cours du bitcoin ait atteint son point culminant, les frais moyens du réseau s’élevaient ainsi à l’équivalent de 50,32€ par transaction.

Le projet bitcoin étant encore jeune et disposant d’une communauté très enthousiaste, il existe cependant déjà des solutions prometteuses pour résoudre ces problèmes et que nous te présenterons ci-dessous. 

Où peut-on payer en bitcoin ?

Avec l’importante médiatisation dont le bitcoin a été l’objet et l’explosion de son cours ces dernières années, de plus en plus de commerçants proposent à leurs clients de payer en bitcoin. Mais le bitcoin demeure un moyen de paiement non réglementé et pas officiellement reconnu, raison pour laquelle les lieux qui l’acceptent  restent encore minoritaires. Si tu veux savoir si un magasin ou un commerçant accepte les bitcoins comme moyen de paiement, il suffit parfois de chercher le petit logo bitcoin à côté des symboles traditionnels (Visa, Mastercard, PayPal etc). 

4 choses à savoir quand tu paies en bitcoins :

  • Attention! Une transaction en bitcoins est irréversible.

    Alors que les méthodes de paiement classiques comme les virements bancaires offrent parfois la possibilité d’annuler ou de se faire rembourser un paiement, ceci est impossible pour les transactions en bitcoin. C’est pourquoi il faut absolument veiller à ce que les adresses et le montant soient corrects au moment de la transaction.

  • Bitcoin est basé sur le principe de pseudonymat, et non d’anonymat.

    Même si personne ne peut savoir qui dispose d’un certain portefeuille ou d’une adresse, l’historique complet des transactions peut être consulté très facilement. Sois donc conscient du fait que quelqu’un de particulièrement bien informé pourrait éventuellement mettre en relation les différentes informations (montant des transactions, adresses utilisées, etc.) pour remonter à ton identité.

  • Les transactions non confirmées sur le réseau principal ne sont pas sûres.

    Une transaction doit être confirmée, ce qui peut généralement prendre de quelques minutes à plusieurs heures. Certains commerçants acceptent toutefois des transactions non confirmées.

  • Un paiement en bitcoin (pour l’achat d’un bien ou d’un service) peut générer une obligation fiscale.

    En effet, lorsque la valeur du bien est supérieure au prix d’achat de tes bitcoins (donc si tu achètes avec un bitcoin apprécié), ceci est comptabilisé par le fisc comme une plus-value, qui sera donc fiscalisé. Prenons un petit exemple théorique : tu achètes des bitcoins pour 100€, 3 mois après ces derniers valent 200€. Si tu profites de cette appréciation pour acheter un bien à 200€, en réalité tu réalises une plus-value de 100€. En tout cas, c’est la vision actuelle de l’administration fiscale : tu as acheté un bien qui vaut 200€ avec un bitcoin que tu as acheté à 100€, il s’agit donc d’un gain.

Payer en bitcoin : cela vaut-il vraiment le coup ?

Le bitcoin est certes la première et la plus établie des crypto-monnaies, mais elle est encore loin d’être totalement entrée dans le monde de la finance. C’est l’une des raisons pour lesquelles la valeur du bitcoin est soumise à de fortes fluctuations de cours. Cette volatilité accrue incite les clients à payer en bitcoin lorsque le cours a extrêmement augmenté, mais attire moins les commerçants qui préfèrent accepter des moyens de paiement plus stables. Nos monnaies courantes sont elles aussi soumises aux fluctuations du marché, mais dans une moindre mesure (du moins en ce qui concerne des monnaies comme le USD ou l’EUR), ce qui arrange finalement les deux parties. 

Avantages et inconvénients

  • Les paiements sont très faciles à effectuer grâce aux QR codes et un bon logiciel de portefeuille.
  • Les adresses bitcoin servent de pseudonymes et sont donc plus discrètes que les services de paiement classiques.
  • Les développements technologiques comme celui d’un réseau de “deuxième couche” (second layer) permettent de réduire progressivement la durée et les coûts d’une transaction.

  • La mise en place et l’utilisation d’un wallet peuvent paraître un peu complexes pour des novices en crypto-monnaies.
  • Le bitcoin reste un moyen de paiement non réglementé et non reconnu officiellement, ce qui explique que son utilisation ne soit pas encore très répandue. Les commerçants qui acceptent le bitcoin sont encore assez rares.
  • Une transaction en bitcoins peut prendre plusieurs minutes, ce qui n’est pas très pratique au moment de passer à la caisse. Selon la sollicitation du réseau, une transaction peut également coûter plus ou moins cher.
  • Une transaction en bitcoin est irréversible.
  • Les transactions non confirmées ne sont pas encore sûres.
  • Le bitcoin est soumis à de (très) fortes fluctuations de cours, il est donc très volatil et peu stable pour le moment.

Le bitcoin, une technologie encore jeune en constante évolution

Le développement d’un réseau de “seconde couche” (second layer) 

Le “second layer” (ou Layer 2) est un complément à la couche de base du réseau bitcoin. Cette couche permet d’accélérer les paiements en bitcoins en réduisant la charge du réseau principal. Ce processus est avant tout technique et n’a que peu d’intérêt pour un consommateur lambda. L’important est de comprendre que tous les paiements passant par le “second layer” ne sollicitent pas directement le réseau principal et peuvent donc être exécutés plus rapidement. 

Des entreprises comme Blockstream avec le L-bitcon ou bitGo qui développe le w-bitcoin, permettent d’utiliser la crypto-monnaie sur d’autres blockchains plus rapides. Les paiements sont ainsi  moins chers et presque instantanés.

Le réseau lightning 

Une solution très appréciée des fans de bitcoin est le réseau Lightning. Comme pour le “second layer”, les bitcoins sont “gelés” sur la blockchain principale mais au lieu d’être déplacés vers une autre blockchain, Lightning les fait passer par des “canaux de paiement” alternatifs de son réseau.

Ces canaux sont très complexes : ils peuvent fonctionner à sens unique, à double sens et également entre plusieurs acteurs. Le fonctionnement de Lightning est donc plus proche du système bancaire, qui ne fait que recalculer le solde du compte après un paiement envoyé ou reçu. Le fait que les transactions ne soient pas enregistrées sur une blockchain rend d’ailleurs ce réseau Lightning encore plus anonyme. 

Wallets compatibles avec le réseau Lightning 

NomPlateformePublic
bitcoin Lightning WalletAndroid Avancé
Breez iOS, AndroidDébutant
Eclair MobileAndroid Avancé
Electrum PC, AndroidExpert
Zap PC, iOS, AndroidExpert
Source: 99bitcoins.com 01/21; bitcoinlightning.com 03/21; electrum.org; bitcoinblog.de 07/20

SegWit

Les évolutions technologiques comme les “secondes couches” ne sont pas les seules à améliorer bitcoin comme moyen de paiement. Il est également possible de faire évoluer le réseau principal.

Le plus grand changement jusqu’à présent a été l’introduction de SegWit, qui est l’abréviation de “Segregated Witness” et a été activé en août 2017. Avant cette mise à niveau, chaque bloc ne contenait pas seulement les expéditeurs et les destinataires de chaque transaction, mais aussi les signatures de ces échanges qui permettent de valider l’envoi de bitcoins. SegWit a séparé les signatures des blocs, permettant ainsi d’inclure davantage de transactions. Comme les signatures ne font plus partie du bloc, elles ne sont également plus modifiables. Cette mise à jour a donc réduit le risque pour les utilisateurs de bitcoin de voir leurs transactions échouer, a augmenté le débit et ainsi fait baisser les frais de transaction.

Pour savoir si tu disposes d’une adresse de portefeuille “legacy” (générique, sans SegWit) ou d’une adresse SegWit, il suffit de regarder le début de ta clé publique. Si celle-ci commence par un 1, il s’agit d’une legacy adress sans support SegWit ; si elle commence par un 3 ou par bc1, il s’agit d’une adresse SegWit. Avec des adresses commençant par 3, on économise environ 30% de frais de transaction, avec des adresses bc1 environ 40%. Comme SegWit est rétrocompatible, il est toutefois toujours possible de participer au réseau avec des adresses traditionnelles et d’envoyer des bitcoins à celles-ci.

Taproot et Schnorr

Taproot est la plus grande mise à jour du bitcoin depuis SegWit. Elle a été décidée par un vote des mineurs durant l’été 2021 et fut mise en œuvre en novembre de la même année. Cette évolution a pour objectif d’augmenter encore davantage la protection des données : les transactions sophistiquées comme l’ouverture d’un canal de paiement Lightning sont masquées et apparaissent sous la forme d’une simple transaction dans la blockchain. Même s’il est à présent plus difficile d’identifier le type de transaction, les adresses de l’émetteur comme celle du destinataire restent publiques. 

En réduisant la taille des données incluses dans une transaction, la quantité de données transmises sur la blockchain est également réduite. Ceci permet une meilleure protection des données, mais également le passage d’un plus grand nombre de transactions et ainsi une baisse des frais.Taproot a également introduit les signatures dites “Schnorr”, plus simples et plus efficaces que les signatures initialement développées en 2007. Les signatures ont pour objectif de vérifier les transactions et de les rendre infalsifiables. Les signatures “Schnorr” permettent d’agréger un ensemble de signatures en une seule et ainsi de réduire encore une fois le poids d’une transaction.   

Tu l’as désormais compris : La technologie bitcoin n’est pas figée dans la pierre. Elle est régulièrement améliorée par l’implémentation de mise à jour comme Taproot ou les signatures Schnorr qui sont d’importantes étapes pour le bitcoin sur son chemin vers un moyen de paiement efficace.

Payer en bitcoin avec une carte crypto 

Avec une carte bitcoin, il est possible de payer en bitcoin même là où ce moyen de paiement n’est pas officiellement accepté, car le commerçant reçoit de la monnaie fiduciaire.

En principe il existe deux types de cartes bitcoin Dans le premier cas, il s’agit d’une carte prépayée qui est préalablement chargée en bitcoins. Lorsqu’elle est utilisée le taux de change retenu est celui du moment du rechargement. D’autres cartes, quant à elles, permettent de faire une conversion en direct, au taux de change le plus actuel. Ces cartes peuvent être émises par des plateformes crypto et diffèrent fortement d’un fournisseur à l’autre. 

Un argument contre l’utilisation d’une telle carte bitcoin est que les véritables avantages d’un paiement en bitcoin disparaissent. La décentralisation et l’anonymat s’effacent en effet lorsque les bitcoins sont convertis en euros pour effectuer le paiement (le paiement en soi étant effectué par un prestataire classique comme Visa). De ce point de vue, l’utilisation d’une carte bancaire traditionnelle est nettement plus avantageuse. Il en est de même si tu veux changer tes bitcoins en euros : le passage par une plateforme d’échange te coûtera très probablement moins cher que si tu passes par une carte crypto. 

FAQ – Questions fréquentes

Où est-il possible de payer en bitcoin ?

Comment payer en bitcoin ?

Quelles boutiques en ligne acceptent les bitcoins ?