La fiscalité sur la vente d’or

L’or est un investissement sûr et investir dans ce type de produit est particulièrement apprécié surtout dans les périodes d’incertitudes actuelles. Mais connaissez-vous la fiscalité sur la vente d’or en France ? Faisons le point ensemble.

Quelle fiscalité sur la vente d’or en France ?

Acheter de l’or pour se constituer un patrimoine et pouvoir revendre quand on en a besoin est rassurant et une bonne stratégie de diversification de son patrimoine. Il existe aujourd’hui des possibilités pour acheter et vendre en ligne et faire conserver ses achats dans des coffres sécurisés, ainsi que le propose AuCOFFRE.com depuis plus de 10 ans.

La vente d’or est bien entendu taxée en France mais il faut savoir qu’il existe trois catégories de produits, et chaque catégorie se voit appliquée un taux de taxation différent. Eh oui, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Les catégories sont les suivantes :

  • métaux précieux : lingot, feuille, fil, pépite et les pièces émises après 1800 mais n’ayant plus cours légal
  • Bijoux et pièces de collection : bijoux en or, jetons et pièces frappées avant 1801 et n’ayant plus cours légal
  • Pièces ayant cours légal

Fiscalité sur la vente de bijoux, pièces, lingot :

Bijoux, pièces de collection et pièces ayant cours légal sont considéré par l’administration fiscale comme étant des biens meubles et sont par conséquent soumis au régime des plus-values.

  • Fiscalité sur la vente de biens en catégorie métaux précieux

Ici, deux possibilités : taxe forfaitaire de 11,5% sur le montant total de la vente ou régime des plus-values (36,2% sur les plus-values sachant qu’on bénéficie d’un abattement de 5% par année de détention à partir de la 3ème année de détention). A noter que si on ne dispose de la facture d’achat du bien revendu, on est obligatoirement imposé selon le mode taxe forfaitaire. Il conviendra de bien faire ses calculs car en cas de plus value importante et de durée de détention courte la taxe forfaitaire pourrait se montrer plus intéressante que l’option pour le régime des plus-values.

  • Fiscalité sur la vente de bijoux, jetons et pièces de collection

Ici encore, deux possibilités : taxe forfaitaire de 6,5% ou régime des plus-values. Le régime des plus-values fonctionne comme expliqué ci-dessous mais avec une légère différence : si le montant de la vente ne dépasse pas 5000 euros alors il n’y pas de taxation du tout, et ce quel que soit le montant de la plus-value.

  • Fiscalité sur la vente de pièces ayant cours légal

Une seule règle cette fois, celle du régime des plus-values sur biens meubles : 36,2% sur les plus-values (19% + 17,20% de prélèvements sociaux) avec abattement de 5% par an à compter de la 3ème année de détention (donc exonération totale au-delà de 22 ans de détention). Et comme ci-dessus, aucune taxation si le montant de la vente est inférieur à 5000 euros.

On le constate la vente de bijoux, pièces de collection et pièces ayant cours légal est moins taxée que la vente de métaux précieux. Qui plus est il vaut mieux réaliser plusieurs ventes de moins de 5000 euros chacune plutôt qu’une seule cession de plus de 5000 euros, puisqu’ainsi on évite toute taxation.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Alle Kommentare einsehen