Livret d’épargne : tout savoir sur les livrets d’épargne

Tu as accumulé un peu d’argent et tu souhaites épargner ? Les livrets d’épargne existent en France depuis très longtemps mais connais-tu bien leur fonctionnement ? Quelle différence y a-t-il entre les livrets d’épargne réglementé et les livrets d’épargne non règlementé ? Quel livret d’épargne choisir ?

Dans ce guide, nous allons t’aider à y voir plus clair. Les livrets d’épargne réglementés n’auront plus aucun secret pour toi !

À savoir
  • Il existe en France deux grandes familles de livret d’épargne : les livrets réglementés (livret A, livre jeune, LDDS, LEP, etc.) et les livrets bancaires (aussi appelés comptes sur livrets). Dans cet article, nous t’expliquerons en détail les livrets réglementés. 
  • Le PEL et le CEL sont eux aussi des produits d’épargne réglementés, plus spécifiques, liés à l’épargne logement. Pour plus de détails à ce sujet, nous t’invitons à consulter notre guide CEL et PEL.
  • La plupart des livrets d’épargne tels que le livret A et le LDDS sont proposés par la quasi-totalité des établissements bancaires. En revanche, le livret jeune et le LEP ne sont que rarement proposés par les banques en ligne. 
  • Les livrets d’épargne réglementés ont généralement les mêmes caractéristiques (taux, modalités de placement, etc.) dans tous les établissements bancaires. 
  • Le taux de rémunération des livrets d’épargne réglementé est fixe. 
  • Les livrets d’épargne réglementés sont des produits dits flexibles, donc disponibles à tout moment. 
  • Les livrets d’épargne réglementés offrent un taux de rémunération assez faible. Ils ne constituent donc pas un placement moyen-long terme intéressant. Toutefois, c’est un bon moyen de se constituer une épargne de réserve sans risque ou d’épargner avec un objectif moyen-court terme. 
Comment ça marche
  • C’est l’État qui fixe notamment les taux de rémunération pour les livrets d’épargne réglementés. 
  • La fiscalité est avantageuse : les intérêts perçus sont exonérés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux pour la plupart des livrets d’épargne réglementés. Leur taux est donc net. 
  • Les fonds déposés sont garantis directement par l’Etat à 100%, indépendamment du fonds de garantie qui couvre les autres dépôts bancaires.
  • Pour bénéficier des ces avantages, l’État donne cependant un cadre: les livrets sont plafonnés et non cumulables (en effet, il est par exemple impossible de détenir 2 livrets A).
Sommaire

Livret d’épargne réglementé : quelles différences avec le livret bancaire ? 

Qu’est-ce qu’un livret d’épargne, à quoi sert-il? 

Si les livrets d’épargne réglementés et les livrets bancaires se différencient sur plusieurs points, ils ont tout de même un objectif similaire : fournir un support d’épargne à rémunération fixe, sans risque, liquide et accessible à tout moment. 

Cependant, la rémunération reste faible et ce n’est pas un investissement intéressant à moyen long terme. 

Les livrets d’épargne restent une option attractive pour se constituer une épargne de sécurité ou de précaution. Cela peut représenter par exemple 3 à 6 salaires maximum afin de permettre de parer à un problème ou en vue d’une dépense prochaine (à court-moyen terme). Ainsi les deux types de livrets constitueront toujours une alternative plus rémunératrice  qu’un compte courant. 

Plus encore, un livret d’épargne, réglementé ou non, est également intéressant du point de vue de la répartition des risques. S’il est important d’exposer une partie de son épargne à un risque plus élevé (placement en actions par exemple) afin d’augmenter sa rentabilité, il est aussi crucial d’avoir des actifs sans risques. Les livrets d’épargne peuvent être considérés comme une valeur sûre dans ton portefeuille. La répartition dépend alors de ton niveau d’appréhension aux risques.

Des différences majeures existent cependant entre les livrets d’épargne réglementé et les livrets bancaires : 

Les livrets réglementés sont encadrés par l’Etat qui définit les conditions des livrets. Elles seront les mêmes dans tous les établissements bancaires qui les proposent. L’Etat fixe le taux de rémunération, garantit les dépôts et accorde un avantage fiscal. Les livrets d’épargne réglementés sont cependant soumis à un plafond de versements et il n’est pas possible de les cumuler (par exemple, impossible de détenir 2 livrets A par la même personne).  

Contrairement aux produits d’épargne réglementés, les conditions des livrets bancaires sont librement déterminées par les établissements qui les commercialisent. 

Alors que le taux de rémunération des livrets réglementés est partout le même, celui des livrets bancaires peut varier d’un établissement à un autre, il peut donc être intéressant de les comparer.Nous te proposons un guide complet sur le sujet afin de te permettre de trouver le livret bancaire le plus avantageux pour toi. 

D’autres différences sont à noter pour les livrets bancaires

Ceux-ci ne sont pas garantis directement par l’État mais par le Fonds de Garantie des Dépôts et des Résolutions (FGDR) qui est chargé d’indemniser les clients à la suite d’une faillite de leur établissement bancaire. Cette garantie couvre 100.000€ par client et par établissement pour tous les comptes détenus. Les livrets réglementés bénéficient d’une garantie à part et les fonds qui y sont détenus ne sont donc pas décomptés de cette garantie de 100.000€.  

Les livrets bancaires sont cumulables, il est donc tout à fait possible d’en détenir plusieurs. 

Contrairement aux livrets réglementés, les livrets bancaires ne sont généralement pas plafonnés. Il se peut tout de même que certaines banques fixent des limites mais le montant maximum sera bien supérieur à celui imposé par les livrets d’épargne réglementés. 

Enfin, les livrets bancaires ne sont pas défiscalisés. Les intérêts perçus sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. 

Voici un tableau récapitulatif des principales caractéristiques des livrets réglementés et des livrets bancaires :

PropriétésLivrets réglementésLivrets bancaires
Taux de rémunérationFixé par l’Etat sauf exceptions (Livret Jeune)Varie en fonction des banques
Plafond de versementsFixé par l’EtatDéplafonné
Fiscalité Aucune impositionImposition
Garantie des dépôtsGarantie en totalité par l’EtatMécanisme de garantie des dépôts (FGDR)
AccessibilitéAccessible à tout momentAccessible à tout moment
CumulableLivrets non identiques oui, livrets identiques non Généralement oui
service-public.fr

Livret A

Le livret A est le plus connu de tous les placements en France et il s’agit également du livret le plus populaire. En effet, c’est le livret préféré des Français : 55 millions de français de tout âge ont un livret A.  Le livret A représente à lui seul ¾ des liquidités destinées à l’épargne. 

Nous allons répondre ici aux questions que tu te poses concernant le Livret A :

Comment ouvrir un livret A ? 

Le livret A est un produit d’épargne encadré par l’État. C’est lui qui décide de son fonctionnement, de son taux, fixe le plafond, définit la qualité des titulaires, garantit les dépôts et octroie l’avantage fiscal.

Tous les établissements bancaires peuvent proposer ce livret à leurs clients en respectant les modalités définies par l’État. D’ailleurs la quasi-totalité des banques proposent aujourd’hui un livret A, les banques en ligne incluses, à l’exception des néo-banques.

Pour ouvrir un livret A, il faut signer un contrat avec l’établissement bancaire et y déposer un minimum de 10€. A la banque postale, le dépôt minimum est de 1,5€.

Qui peut détenir un livret A ? 

Toute personne physique sans distinction d’âge, de nationalité ou de résidence peut ouvrir un livret A. Les enfants peuvent détenir un livret A en accord avec leur représentant légal.  Les personnes majeures et mineures peuvent détenir un livret A à la limite de 1 par personne. 

Cependant, il y a une limite d’âge pour pouvoir retirer de l’argent sur un livret A : un enfant doit avoir 16 ans pour pouvoir retirer de l’argent en accord avec son représentant légal.  

Quelle rémunération pour le livret A ? 

Le taux d’intérêt est fixé par l’Etat. Depuis le 1er février 2021, le taux est fixé à 0,5%. Il est calculé selon la formule suivante : il s’agit de la moyenne semestrielle du taux d’inflation et des taux interbancaires à court terme, avec un arrondi calculé au dixième de point le plus proche. Il ne peut cependant pas être inférieur à 0,5%. Il s’agit du taux plancher. 

Le taux actuel du livret A est ainsi le taux le plus bas jamais atteint depuis sa création en 1818. 

Quel est le plafond pour le livret A ? 

Depuis le 1er janvier 2013, le plafond du livret A est de 22.950€ pour les particuliers et 76.500€ pour les associations. 

Ce montant du plafond ne prend pas en compte les intérêts capitalisés. Ainsi, un livret A peut dépasser le montant du plafond grâce aux intérêts qui s’y ajoutent.  

Comment sont calculés les intérêts ? 

Les intérêts sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois. Une somme produit des intérêts si elle est restée au moins 15 jours sur le livret. La date de la valeur prise en compte pour le calcul des intérêts varie en fonction de la date des opérations : dépôt ou retrait. Le mois est découpé en 2 : du 1er au 15 inclus et du 16 au dernier jour du mois.

En règle générale, il vaut mieux : 

  • Effectuer un versement le 15 ou le dernier jour du mois 
  • Effectuer un retrait le 1er jour du mois ou le 16

Au 31 décembre de chaque année, les intérêts cumulés sont ajoutés au capital. Si tu clôtures ton compte en cours d’année, les intérêts accumulés jusque-là seront versés à la fermeture du livret. 

Quelle fiscalité pour le livret A ? 

La fiscalité est simple et avantageuse : les intérêts perçus sont exonérés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. 

Comment déposer et retirer de l’argent ? 

Les fonds que tu déposes sur ton livret A sont disponibles à tout moment. 

Lorsque tu as un livret A, tu possèdes un compte d’épargne. Pour ce compte, tu recevras des relevés de comptes mais pas de moyens de paiements (chéquier ou carte). Dans certains établissements tu peux cependant demander à recevoir une carte de retrait associée à ton livret A. Celle-ci te permettant de faire des retraits auprès des distributeurs du réseau concerné, ce service est principalement proposé par les banques de réseau traditionnelles. 

Pour effectuer un retrait d’un livret A détenu auprès d’une banque en ligne, tu devras généralement passer par un versement sur ton compte courant.

En ce qui concerne les dépôts, là-aussi cela dépend de ta banque. Alors que les dépôts par virement ou chèque sont possibles dans la quasi-totalité des établissements bancaires, l’alimentation de ton livret avec des espèces n’est pas toujours possible chez les banques en ligne.

Quels sont les frais liés au Livret A ?

Ouvrir le livret, déposer de l’argent, retirer de l’argent, clôturer le compte : toutes ces opérations n’engendrent pas de frais. Le livret A est totalement gratuit.

Quelle est la garantie des fonds ? 

Le livret A est garanti dans sa totalité par l’Etat. Il ne dépend pas du mécanisme de garantie des dépôts. 

Comment transférer un livret A ? 

Le transfert de son livret A d’un établissement bancaire à un autre n’est pas possible. La seule option reste de clôturer le compte dans une banque et d’en ouvrir un dans une autre banque ensuite. Avant l’ouverture de ton livret A, la banque s’assurera toujours que tu n’en possèdes pas déjà un dans un autre établissement bancaire. 

Comment fermer un livret A ?

Tu peux clôturer ton livret A en adressant un courrier à ta banque ou en te déplaçant directement. Tu devras préciser les références de ton livret A et les numéros du compte sur lequel tu veux transférer le capital. Ta banque a ensuite 15 jours ouvrés à partir de la réception de la demande pour fermer le livret A. Les intérêts de l’année sont calculés au jour de la fermeture du compte. 

A quoi servent les fonds ? 

Bien que les fonds déposés sur le livret A sont disponibles à tout moment, les fonds déposés servent un objectif spécifique. 

Les fonds collectés sur le livret A sont centralisés à la Caisse des dépôts. Une partie de l’argent est ensuite utilisée pour financer le logement social et le renouvellement urbain. Une autre partie de l’argent est investie sur les marchés financiers.

Les informations essentielles sont récapitulées dans le tableau suivant : 

Plafond22.950€ pour les particuliers (76.500€ pour les associations)
Taux d’intérêt0,5% 
FiscalitéExonération d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
Pour qui ?Tout public
AccessibilitéÀ tout moment
Garantie 100% directement par l’État
A quoi servent les fonds ?Finance le logement social et le renouvellement urbain
service-public.fr

Livret jeune

Le livret jeune est un contrat d’épargne réservé exclusivement aux jeunes entre 12 et 25 ans. Le livret jeune est réglementé par l’Etat. Toutes ses modalités sont définies par l’Etat et non par les établissements bancaires sauf exception comme nous allons le voir.  

Comment ouvrir un livret jeune ? 

Outre la condition d’âge, il y a deux autres conditions pour pouvoir détenir un livret jeune : tu dois être résident en France et ne pas déjà en avoir un. En effet, tu ne peux avoir qu’un livret jeune, mais tu peux détenir d’autres livrets d’épargne. Tu peux donc très bien détenir un livret jeune et un livret A.

Tu n’as aucun frais à payer pour ouvrir ou fermer le compte. Des frais de gestion du compte d’épargne ne te seront pas non plus demandés.

La plupart des banques demandent un versement minimum de 10€ pour ouvrir le compte. 

La plupart des banques proposent un livret jeune. Cependant il se peut que le livret jeune ne soit pas accessible dans certaines banques en ligne. 

Quelle rémunération pour le livret jeune ?  

Contrairement au livret A, le taux de rémunération du livret jeune est fixé par les banques. L’État fixe uniquement un taux plancher qui correspond au taux du livret A en vigueur. Le taux du livret jeune ne peut donc être inférieur au taux du Livret A. Ainsi, depuis le 1er février 2020, le taux plancher du livret A et du livret jeune est de 0,5%.

La plupart des banques offrent cependant un taux supérieur au taux plancher pour le livret jeune. Pouvant atteindre les 2% de rémunération annuelle, le livret jeune offre une des rémunérations les plus attractives pour un livret d’épargne réglementé.

Quel plafond pour le livret jeune ? 

Le plafond est fixé à 1.600€ ce qui est en fait le plafond le plus bas des livrets réglementés. La limite de 1.600€ ne prend pas en compte les intérêts qui s’ajoutent aux sommes déposées. 

Comment sont calculés les intérêts ? 

Les intérêts se calculent de la même façon que pour le livret A. Ainsi, tous les 1er et 16 du mois, des intérêts sont calculés sur la base d’une somme qui doit être immobilisée au moins 15 jours. Au 31 décembre de chaque année, les intérêts cumulés sont ajoutés à la somme existante sur le livret. 

Quelle fiscalité pour le livret jeune ? 

Tout comme le livret A, le livret jeune est exonéré de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. 

Qui peut déposer et retirer de l’argent ? 

Tout dépend de ton âge :

  • Entre 12 et 16 ans : Tu peux déposer et retirer de l’argent avec l’accord de ton représentant légal. 
  • Entre 16 et 18 ans : retraits et dépôts sont autorisés sauf dans le cas où le représentant légal s’y oppose. 
  • Entre 18 et 25 ans : tous les retraits et dépôts sont autorisés sans accord d’un représentant légal. 

La plupart des banques demandent un dépôt minimum de 10€ sur le livret. 

Les dépôts peuvent se faire par virement, chèque ou dépôt d’espèces (dans les banques de réseau). 

Les fonds déposés sont disponibles à tout moment et peuvent être retirés, selon ta banque, par virement, par retrait au guichet ou via une carte de retrait auprès d’un distributeur du réseau concerné.

Quelle est la garantie des fonds ? 

Le livret jeune est garanti par l’Etat dans sa totalité. 

Comment transférer un livret jeune ? 

Le transfert d’un livret jeune d’une banque à une autre n’est pas possible. Comme pour le livret A, la seule solution est de clôturer le livret et d’en ouvrir un autre dans l’établissement bancaire choisi. 

Comment fermer un livret jeune ? 

Le livret jeune, contrairement aux autres livrets d’épargne, est limité dans le temps : il doit être fermé lau 31 décembre de l’année de ton 25eme anniversaire. Soit tu en fait la demande à ta banque, soit celle-ci le clôturera automatiquement et te versera le solde sur  le compte de ton choix. 

Nous t’avons rassemblé les informations essentielles dans le tableau ci-dessous : 

Plafond1.600€
Taux d’intérêtVarie en fonction des banques. Doit être supérieur ou égal au taux du livret A. Entre 0,5% – 2%
FiscalitéExonération d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
Pour qui ?Pour les jeunes de 12 à 25 ans 
AccessibilitéÀ tout moment 
Garantie 100% directement par l’État
A quoi servent les fonds ?Pas d’objectif particulier
service-public.fr

Livret de développement durable et solidaire (LDDS)

Le livret de développement durable et solidaire est un livret d’épargne réglementé par l’Etat au même titre que les livrets présentés précédemment. L’Etat fixe ainsi les règles liées à son fonctionnement. La principale différence par rapport aux autres livrets réglementés réside dans l’utilisation des fonds, comme nous allons le voir un peu plus bas.

Comment ouvrir un LDDS ? 

Si tu es majeur et domicilié fiscalement en France, tu peux ouvrir un LDDS. Tu ne peux cependant en avoir qu’un seul. 

Si tu es mineur et que :

  • tu n’es plus rattaché au foyer fiscal de tes parents
  • tu disposes de revenus personnels 

Dans ce cas-là, tu peux ouvrir un LDDS. Aucun frais ne te sera demandé pour l’ouverture, la fermeture ou la gestion du compte. 

Le LDDS est cumulable avec les autres livrets. 

Un minimum de 15€ est généralement exigé par les établissements bancaires pour l’ouverture du livret. Cependant cette règle n’est pas prévue par la loi et cela dépend donc de la banque choisie pour l’ouverture du livret. 

Quelle rémunération pour le LDDS ?  

Comme pour le livret A, le taux d’intérêt annuel du livret de développement durable et solidaire est fixé par l’Etat à 0,5%. 

Quel plafond pour le LDDS ? 

Le plafond du LDDS est fixé par l’Etat à 12.000€. Cependant, comme pour les autres livrets d’épargne, il est possible de dépasser cette somme grâce aux intérêts capitalisés. 

Comment sont calculés les intérêts ? 

Comme pour le livret A, les intérêts sont calculés tous les 1er et 15 de chaque mois sur les sommes qui sont restées immobilisées au moins 15 jours. Au 31 décembre de l’année, les intérêts capitalisés seront versés sur le compte et ajoutés au capital existant. 

Quelle fiscalité pour le LDDS ? 

Le livret de développement durable et solidaire est défiscalisé, ainsi il est exonéré de l’impôt sur les revenus et des prélèvements sociaux. 

Comment déposer et retirer de l’argent ? 

Les retraits et les versements sont libres et sans frais. Tu peux demander une carte de retrait mais elle ne pourra être utilisée que dans les distributeurs du réseau de la banque. 

Les fonds sont disponibles à tout moment. 

Quelle est la garantie des fonds ? 

Les fonds du LDDS sont garantis à 100% par l’Etat. 

Comment fermer un LDDS ? 

Il est très simple de fermer un LDDS, il faut simplement en faire la demande. Si la clôture est demandée au cours d’année, les intérêts sont crédités selon la période jusqu’au jour de fermeture. 

A quoi servent les fonds du LDDS ? 

Le livret de développement durable et solidaire a un but spécifique qui le démarque des autres livrets : il sert notamment à financer les petites et moyennes entreprises et doit permettre à l’économie sociale et solidaire de se développer. 

De plus, depuis le 1er octobre 2020, si tu as un LDDS, tu peux choisir d’utiliser une partie de ton épargne pour faire un ou plusieurs dons. La banque dans laquelle tu as ouvert ce livret doit te proposer au moins 10 entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire par an et se chargera de verser ton don aux entreprises choisies. 

Nous t’avons rassemblé les informations essentielles dans le tableau ci-dessous : 

Minimum de versement15€
Plafond12.000€
Taux d’intérêt0,5%
FiscalitéExonération d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
Pour qui ?Majeurs et mineurs sous conditions
AccessibilitéÀ tout moment
Garantie 100% directement par l’État
A quoi servent les fonds ?Financement des petites et moyennes entreprises et développement de l’économie sociale et solidaire. 
   service-public.fr

Le Livret d’Epargne Populaire (LEP)

Créé en 1982, le livret d’épargne populaire offre une solution plus rémunératrice pour les personnes à bas revenu. 

Qui peut ouvrir un livret d’épargne populaire ? 

Pour pouvoir ouvrir un livret d’épargne populaire, il faut être majeur, domicilié fiscalement en France, ne plus dépendre du foyer fiscal de ses parents et avoir un revenu fiscal inférieur au plafond fixé par l’Etat. Ainsi pour l’ouverture d’un LEP en 2021, il faut avoir un revenu fiscal de 2019 (indiqué sur l’avis d’imposition de 2020) qui respecte ce plafond. 

Attention, le plafond dépend de ton quotient familial et n’est pas le même suivant que tu habites en métropole ou en outre-mer. 

La banque peut directement vérifier auprès de l’administration fiscale que tu remplis bien les conditions de détention d’un livret d’épargne populaire. Un par personne maximum est autorisé et 2 seulement dans un même foyer fiscal. 

Le versement minimum requis est de 30€ à l’ouverture du LEP et le solde devra toujours rester positif. 

Toutes les banques en ligne ne proposent pas de livret d’épargne populaire.  

Quelle rémunération pour le livret d’épargne populaire ?

Le taux d’intérêt annuel du livret d’épargne populaire est de 1%. Il est fixé par l’Etat. La rémunération est donc plus intéressante que celle du livret A. 

Quel plafond pour le Livret d’épargne populaire ? 

Le plafond est égal à 7.700€. Comme pour les autres livrets réglementés, il est possible de dépasser ce montant en prenant en compte les intérêts capitalisés. 

Comment sont calculés les intérêts ? 

Comme pour les autres livrets vus précédemment, les intérêts sont calculés tous les 15 jours et versés au 31 décembre de l’année. Une somme produit des intérêts si elle est restée 15 jours au moins sur le compte 

Quelle fiscalité pour le LEP ?  

Le LEP est défiscalisé, il est donc exonéré de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. 

Comment déposer et retirer de l’argent ? 

Tous les dépôts et retraits sont libres et sans frais.

Les fonds sont disponibles à tout moment. 

Quelle est la garantie des fonds ? 

Les fonds sont garantis à 100% par l’Etat. 

Comment fermer un LEP ?

Le LEP peut être gardé tant que l’on satisfait les conditions d’ouverture. 

Deux cas de figure pour la fermeture du livret d’épargne populaire : 

  • Volonté de fermeture : tu décides de fermer le compte.l te suffit donc de contacter ton établissement bancaire pour demander la clôture
  • Non respect des conditions d’éligibilité : si tu cesses de remplir les conditions de détention d’un LEP tu dois demander la fermeture auprès de ta banque. La date limite pour demander la fermeture est fixée au 31 mars de la 2e année qui suit les derniers justificatifs de revenus qui respectent le plafond de mise en place. 

A quoi servent les fonds du Livret d’Epargne Populaire ? 

Les fonds, contrairement au Livret A et au LDDS n’ont pas d’objectif spécifique. 

Nous t’avons rassemblé les informations essentielles dans le tableau ci-dessous : 

Minimum de versement30€
Plafond7.700€
Taux d’intérêt1%
FiscalitéExonération d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
Pour qui ?Pour les particuliers aux revenus modestes, inférieurs au plafonds fixés par l’État
AccessibilitéÀ tout moment
Garantie 100% directement par l’État
A quoi servent les fonds ?Pas d’objectif particulier 
service-public.fr

Conclusion : quel livret choisir ?

Voici un tableau récapitulatif de tous les livrets d’épargne règlementé étudié dans ce guide :

Type de livretMinimum de versementPlafondTaux d’intérêtFiscalitéPour qui ?A quoi servent les fonds ?
Livret A10€22.950€0,5%Non ImposableTous les particuliersPour le logement social et le renouvellement urbain
Livret jeune10€7.700€Varie en fonctions des banques > 0,5%Non ImposableLes Jeunes de 12 à 25 ans Pas d’objectif
Livret de développement durable et solidaire (LDDS)15€12.000€0,5%Non ImposableTous les particuliersPour les PME et l’économie sociale et solidaire
Livret d’épargne populaire (LEP)30€7.700€1%Non ImposableParticuliers aux revenus modestesPas d’objectif
service-public.fr

Tous ces livrets sont disponibles à tout moment et garantis à 100% directement par l’État.

Tout d’abord, tu n’es pas forcément obligé de choisir. S’il n’est pas possible d’avoir plusieurs livrets d’épargnes identiques (2 livrets jeunes par exemple), tu peux tout à fait cumuler les différents livrets d’épargne entre eux.  

Le livret A et le LDDS sont des produits jumeaux avec des différences minimes. Si tu veux en privilégier un plutôt qu’un autre : le livret A dispose d’un plafond plus élevé alors que le LDDS te donne  la possibilité de faire des dons et de participer à l’économie sociale et solidaire. 

Le livret jeune est destiné aux 12-25 ans et n’est donc pas accessible à tout le monde. Si tu te trouves dans cette tranche d’âge, sache qu’il t’offre une rémunération intéressante, souvent supérieure à tous les autres livrets réglementés. C’est donc le premier livret à alimenter. Le plafond étant assez bas, tu pourras toujours alimenter un autre livret, par exemple un livret A, par la suite. 

Enfin, le LEP est réservé aux personnes ayant des revenus modestes. La rémunération y est plus importante qu’avec le livret A et reste donc la solution à privilégier si l’on remplit les conditions de revenus. 

FAQ – Questions fréquentes

  • Quelles différences entre livret réglementé et livret bancaire ?

    D’une manière générale, les différentes modalités (plafond, rémunération, conditions d’ouverture) du livret d’épargne réglementé sont définies par l’État. En revanche, les livrets bancaires ont des modalités plus libres, fixées par les banques qui les proposent. Alors que les conditions des produits réglementés sont identiques partout, celles des livrets bancaires varient d’un établissement à l’autre et peuvent donc être comparées entre elles. Les livrets réglementés sont certes plus contraignants mais offrent souvent un meilleure rémunération.

  • Quel est le plafond des livrets d’épargne ?

    En 2021, les différents plafonds des livrets réglementés sont les suivants : 

    -Livret A : 22.500€. 

    -Livret jeune : 1.600€.

    -Livret de développement durable et solidaire : 12.000€.

    -Livret d’épargne populaire : 7.700€.

    Les livrets bancaires ne sont généralement pas plafonnés.

  • Quels sont les différents livrets d’épargne ?

    Les différents livrets d’épargne réglementés sont le livret A, le livret jeune, le livret d’épargne populaire et le livret de développement durable et solidaire. 

    Il existe d’autres livrets, proposés par les banques et non réglementés par l’Etat, qu’on appelle livret bancaire ou compte sur livret. 

    Le PEL et le CEL sont eux aussi des produits d’épargne réglementés liés à l’épargne logement. Pour plus de détails à ce sujet, nous t’invitons à consulter notre guide CEL et PEL.

  • Quels sont les différents taux des livrets ?

    En 2021, les différents taux sont les suivants : 

    -Livret A : le taux d’intérêt annuel est de 0,5%.

    -Livret Jeune : le taux d’intérêt annuel dépend de l’établissement bancaire qui le propose. Il ne peut être inférieur à celui du Livret A donc 0,5%. Il se situe généralement entre 0,5% et 2%. 

    -Livret de développement durable et solidaire : le taux d’intérêt annuel est de 0,5%.

    -Livret d’épargne populaire : le taux d’intérêt annuel est de 1%.

  • Peut-on transférer les livrets réglementés d’une banque à une autre ?

    De manière générale, il n’est pas possible de transférer un livret d’épargne réglementé d’une banque à une autre. La seule solution est de fermer le compte d’épargne existant puis d’en ouvrir un nouveau dans un autre établissement bancaire. 

    Attention toutefois si dans la 1ère banque, le montant dépasse le plafond grâce aux intérêts capitalisés, il ne sera pas possible de mettre la totalité du livret dans la 2nd banque. Les plafonds doivent être respectés. 

  • Quelle est la fiscalité des livrets réglementés ?

    La fiscalité des livrets d’épargne réglementé que nous avons étudié dans cet article (livret A, livret jeune, livret d’épargne populaire et livret de développement durable) est avantageuse dans la mesure où ils sont tous exonérés de l’impôt sur les revenus et des prélèvements sociaux.