Guides
Comparatifs
Comment acheter des bitcoins ?

Comment acheter des bitcoins

Comme pour la première action ou le premier ETF : acheter des bitcoins n’est en soi pas si difficile, mais pour qui ne s’y est jamais intéressé, ce vaste univers peut vite sembler complexe et intimidant. Afin de rendre ton entrée sur le marché du bitcoin la plus facile possible, laisses nous t’expliquer les étapes importantes et les erreurs à éviter.

💡

À savoir
  • Le bitcoin s’achète et se vend généralement sur une bourse de crypto monnaies, aussi appelée crypto exchange .
  • Les crypto-monnaies peuvent y être échangées entre elles ou contre des monnaies fiduciaire, les devises traditionnelles (euro, dollar…).
  • De nombreuses applications d’investissement proposent désormais d’acheter des bitcoins. Il n’est donc plus forcément nécessaire de s’inscrire auprès d’une plateforme crypto .
  • L’offre des néo-courtiers concernant le bitcoin est très variable. Attention, car dans certains cas tu n’acquiers pas tes propres jetons.
  • Les plateformes de crypto-monnaies en France sont régulées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Il est notamment nécessaire d’effectuer un processus KYC (“know your customer”) pour ouvrir un compte. La majorité des grands acteurs étrangers n’y sont cependant pas encore enregistrés et ne sont donc pas forcément soumis aux mêmes règles.
  • Si ton seul objectif est de profiter de la croissance du Bitcoin sans t’intéresser au sujet de manière plus approfondie, il est possible d’investir indirectement dans le bitcoin par le biais de produits dérivés ou de fonds.

👉

Comment ça marche
  • Choisis une bourse de crypto-monnaie où tu peux échanger des euros contre tes premières unités de Bitcoin. Étant donné le prix élevé du bitcoin, on achète très rarement un bitcoin entier, mais plutôt des décimales.
  • Plusieurs bourses de crypto-monnaies sont populaires en France : les grands exchanges américains comme Coinbase, chinois comme Binance ou encore la plateforme française Coinhouse.
  • N’investis dans un premier temps que de petites sommes, afin de te faire une idée du fonctionnement et des très grandes fluctuations du Bitcoin.
  • Met en place un portefeuille (“Wallet”) externe sur lequel tu peux transférer tes bitcoins et les conserver de manière sécurisée et indépendante après les avoir achetés sur une plateforme de crypto-monnaie.

Quelles sont les différentes possibilités d’acheter des bitcoins ?

Bourses de crypto monnaies ou crypto exchange

Le bitcoin est négocié sur ce que l’on appelle des crypto exchanges. Tu peux y échanger des monnaies fiduciaires (par exemple l’euro) contre du bitcoin ou d’autres crypto-monnaies. C’est la manière la plus courante pour acheter des bitcoins. Le prix d’un bitcoin y est fixé en fonction de l’offre et de la demande du moment. Certaines plateformes proposent également d’échanger des crypto-monnaies entre elles.

Néo-courtiers

Certains néo-courtiers peuvent également proposer l’achat de bitcoins. Si tu possèdes déjà un compte chez l’un de ces prestataires tu peux donc y investir dans le bitcoin en toute simplicité, sans avoir à te soucier de la sélection et de l’inscription auprès d’une nouvelle plateforme. Mais attention : chez la plupart des néo-courtiers, tu ne deviens pas réellement propriétaire de tes bitcoins car ces derniers restent chez ton courtier. 

Des Bitcoins du distributeur 

Un distributeur de Bitcoin permet d’échanger de l’argent liquide contre du Bitcoin et inversement. La monnaie insérée est alors automatiquement transférée en valeur Bitcoin sur le wallet associé. L’identification du client se fait simplement par le scan d’un QR code. L’objectif de ces distributeurs étant de populariser l’utilisation courante de crypto-monnaies, ils ne restent cependant pour le moment que très rares. 

Transférer des bitcoins entre personnes

Comme pour n’importe quel autre devise, il est évidemment possible d’envoyer des Bitcoins d’une personne à une autre. Chaque wallet possède une adresse unique à laquelle peuvent être envoyés des Bitcoins. La seule condition : émetteur et destinataire doivent être en possession d’un wallet.

Rémunérer ses salariés en Bitcoins ?

Un nombre croissant d’employeurs songe à rémunérer en partie ses salariés en Bitcoin, ce qui pose la question légitime de la légalité de cette pratique en France. Le code du travail statue clairement que non : tout salaire doit être reversé dans une monnaie ayant cours légal sur le territoire français et doit être acquitté en espèces, par chèque barré ou par virement à un compte bancaire ou postal. Si le versement d’un salaire en Bitcoin est incompatible avec la réglementation en vigueur, tout employeur reste libre de verser un bonus en bitcoin à ses salariés en plus de leur salaire habituel. Un contrat de travail peut très bien évoquer ce type de récompense additionnelle.

Acheter des bitcoins via un exchange crypto

Qu’est-ce qu’un crypto exchange ?

Une bourse de crypto monnaie ou également appelée crypto exchange est une plateforme d’échange sur laquelle il est possible d’acheter, de vendre ou plus précisément d’échanger des crypto-monnaies. Comme pour tout marché, le prix d’une monnaie y est fixé selon l’offre et la demande, ce qui implique des fluctuations régulières des cours.

Il existe deux manières d’acheter des bitcoins sur un crypto exchange :

  • Directement auprès de la plateforme de crypto monnaie

    Les plateformes crypto proposent directement des bitcoins à la vente à un prix qu’elles fixent selon le marché. L’achat en direct est généralement un peu plus cher en termes de frais, car la plateforme porte le risque d’acheter des bitcoins et de les stocker en propre. 

  • L’achat de pair-à-pair (peer-to-peer)

    Comme sur un marché, il est possible d’acheter des bitcoins directement auprès d’un autre utilisateur. C’est même le principe initial des crypto-monnaies : se défaire de tout intermédiaire avec un système peer-to-peer. Ici aussi la plateforme qui organise l’échange prend une commission sur l’échange, mais généralement bien inférieure à l’achat direct.

Les bourses de crypto-monnaies sont-elles sécurisées ?

La question est légitime, puisque pour quelqu’un qui découvre le monde de la crypto-monnaie, tout ceci peut sembler un peu fumeux. Si les plateformes de crypto-monnaies en France doivent obtenir une licence PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques) auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et respecter des réglementations très strictes, ce n’est pas forcément le cas des grands acteurs étrangers du secteur. Souvent non enregistrés en France, pour des raisons de coûts et de complexité, ces derniers sont donc souvent soumis aux règles de leur pays d’origine.

🧐

Remarque

En France plus de 20 plateformes, dont Coinhouse, ont obtenu une licence PSAN et respectent donc les réglementations de l’AMF.

Le risque principal des plateformes de crypto-monnaies est qu’elles peuvent être hackées et les actifs stockés dessus volés. Ce danger est minime pour les grands exchanges bien établis, mais plus le placement que l’on confie à un prestataire est élevé, plus important est le besoin de confiance et de sécurité. C’est pourquoi nous te conseillons de transférer tes actifs sur un wallet indépendant après les avoir achetés auprès d’une plateforme. 

Qu’est-ce que le processus KYC ?

KYC est l’acronyme de “know your customer”. Comme il est d’usage dans le monde financier, il est possible que certaines bourses crypto te demandent une pièce d’identité valide pour vérifier ton identité. En France, toute plateforme crypto sous licence est requise de connaître ses utilisateurs, par exemple pour éviter le blanchiment d’argent ou la fraude fiscale. De nombreux prestataires étrangers se passent cependant d’un tel processus n’étant pas sous licence française. 

Faut-il éviter le KYC?

Le bitcoin n’étant pas totalement anonyme mais basé sur un principe de pseudonymat, n’importe qui peut consulter les transactions passées et les avoirs des wallets du réseau. Ce qui en soi n’est pas problématique car un wallet n’est pas associé à un nom mais à une suite de caractères (clé publique). Par contre, si lors d’une fuite de données ou d’une panne il était rendu possible d’associer les données d’identification à une adresse de portefeuille, c’en serait fini de l’anonymat. Il faut donc choisir soigneusement son prestataire et ne pas partager trop librement ses données personnelles. C’est pourquoi certains préfèrent opter pour des bourses étrangères comme Bisq, qui n’exigent pas de preuve d’identité.

Les coûts

Comme pour les actions ou autres titres, l’échange de crypto-monnaies implique également des frais de transactions. Les fluctuations du Bitcoin étant très importantes, le poids relatif de ces frais est plus faible que pour d’autres types de titres plus stables comme les actions. Mais il faut néanmoins s’en acquitter et il est toujours mieux de chercher à les réduire au maximum. 

Frais d’entrée et de sortie

Certaines plateformes crypto peuvent demander une commission sur certains types de dépôts ou de retraits. Si tel est le cas, le montant déposé ou retiré sera alors minoré d’un certain pourcentage. Avant d’effectuer une telle opération, il est donc important de vérifier les frais qu’applique la plateforme et le cas échéant d’augmenter son transfert pour les prendre en compte. Pour éviter de payer ce type de frais, sélectionne une plateforme qui n’en applique pas ou opte pour un autre moyen de transfert.

Frais d’achat et de vente

Chaque transaction en bitcoin engendre également des frais auprès de la plateforme de crypto-monnaie. C’est un peu l’équivalent des frais de courtage. Ces commissions de négociation peuvent s’appliquer à la vente (Maker Fee) ou à l’achat (Taker Fee) et se situent généralement dans un ordre de 0,1 à 0,35 % du volume de la transaction. Ils peuvent baisser pour certains volumes plus élevés.

Frais de réseaux 

Les coûts les plus importants découlent du réseau et s’ajoutent aux éventuels frais de négociations. Pour les monnaies reposant sur le principe de “Proof of work” (c’est-à-dire du minage comme le Bitcoin), ces frais varient en fonction de la sollicitation du réseau. Chaque transaction Bitcoin implique des opérations de calcul complexe pour lesquelles les mineurs reçoivent une commission de la part des utilisateurs. À ce jour, le record de frais de réseaux a atteint un sommet de 50,32€ le 21 avril 2021.

Spreads

Le spread est commun aux bourses de crypto-monnaies tout comme aux bourses classiques : il s’agit d’un coût caché qui correspond à la  différence entre le cours d’achat et le cours de vente. Il s’agit souvent d’une minime différence de cours qui peut cependant ajouter un manque à gagner lors de l’acquisition. 

Quels types de plateformes crypto existent-ils ?

La principale différence entre les plateformes  se trouve dans les paires de (crypto) monnaies disponibles à l’échange. Certaines bourses te permettent de faire des dépôts en monnaie fiduciaire (c’est-à-dire en euros ou en dollars) avec un moyen de paiement traditionnel et de l’échanger ensuite contre des bitcoins. C’est la manière la plus simple et recommandée pour commencer. D’autres plateformes quant à elles te donnent la possibilité d’échanger directement des crypto-monnaies contre des autres. Certaines plateformes crypto proposent les deux.

Acheter des bitcoins via un Néo-courtier

Les néo-courtiers sont des courtiers récents qui ont adapté leur offre avant tout aux jeunes traders. Ils se distinguent des courtiers classiques surtout par leur structure de prix, car il est généralement possible d’y négocier à des prix très avantageux.

Quelle différence entre les néo-courtiers et les crypto exchanges ?

Les néo-courtiers sont avant tout des courtiers classiques proposant des actions, des ETFs et des produits dérivés, alors que les plateformes de crypto-monnaies sont purement spécialisées dans la négociation de monnaies digitales. Leur cœur de métier n’est donc pas le même.

En quoi se différencie l’offre des néo-courtiers ?

L’offre des néo-courtiers varie surtout par le fait que les bitcoins proposés peuvent être achetés directement ou indirectement via un certificat. Certains te permettent par exemple d’investir directement dans le bitcoin, alors que pour d’autres seul l’achat de produits dérivés du bitcoin est possible. En passant par ces produits dérivés tu n’acquiers donc pas directement du bitcoin mais profite seulement indirectement du cours de celui-ci.

Un autre point important à évoquer : souvent les bitcoins achetés ne peuvent  être transférés sur un portefeuille électronique personnel (wallet) pour y être conservés en toute sécurité. Tu n’obtiens donc jamais la propriété directe de tes bitcoins qui sont gérés et conservés par le prestataire. Si tu souhaites garder tes bitcoins à long terme, il est plutôt recommandé d’acheter des bitcoins via un crypto exchange spécialisé.

Combien coûte un Bitcoin ?

Comme pour les taux de change des monnaies fiduciaires, le cours du bitcoin fluctue. Il n’est donc pas possible d’indiquer une valeur fixe. En 2021, le bitcoin a démarré avec un cours d’environ 24.000€ et se situait à la mi-mai à environ 37.000€. En avril, il atteint un record d’environ 53.000€, battu en novembre par un pic absolu à 60.000€, avant de descendre sous les 40.000€. Le cours est extrêmement volatil et le prix du Bitcoin peut changer drastiquement d’un jour à l’autre.

Dans le graphique ci-dessus, tu peux consulter le cours du bitcoin sur les dernières années. Si tu regardes toute la période depuis 2013, tu peux voir la forte croissance que le cours a connu. Dans les années précédant 2017, la courbe semble quasiment plate car le cours y était beaucoup plus faible comparé à aujourd’hui. La représentation logarithmique permet de voir l’évolution du cours de manière corrigée, les cours les plus bas étant légèrement augmentés et les plus élevés aplatis.

Pas besoin d’acheter un bitcoin entier

Ces cours élevés ne doivent pas te dissuader d’investir dans le bitcoin, car ton premier bitcoin ne doit pas forcément être entier. La plus petite unité négociable est un satoshi, qui correspond à 0,00000001 bitcoin, ce qui valait 0,0005 € au record de novembre 2021.

Acheter des bitcoins, étape par étape 

1. Choisir une plateforme d’achat

Les arguments suivants peuvent t’aider dans le choix de la plateforme d’achat :

  • Quelles monnaies peuvent-être échangées ?

    Si tu souhaites acheter ton premier Bitcoin, il te faudra choisir une plateforme proposant l’échange d’euros contre BTC.

  • Frais de transactions :

    Combien paies-tu pour différentes transactions et à combien s’élève le spread ? Compare les prix de différentes plateformes.

  • Le sérieux du prestataire :

    Tu dois pouvoir faire confiance à la plateforme, quitte à accepter des frais parfois un peu plus élevés. Idéalement, elle est enregistrée et régulée par l’AMF ou par un équivalent d’un autre pays de l’UE.

2. Ouvrir un compte

Une fois la plateforme choisie, celle-ci te guidera à travers le processus d’inscription et d’ouverture de compte. C’est une procédure assez simple, mais qui passe généralement par un processus KYC. Il te sera alors demandé de présenter une pièce d’identité pour valider ton identité.

3. Combien de bitcoin acheter ?

Commence par de petites sommes pour tâter le terrain et comprendre comment fonctionne le bitcoin. Si tu investis de façon régulière et systématique, par exemple un petit montant tous les mois, tu n’as pas trop à te soucier du prix : parfois tu achètes à un prix bas, parfois à un prix haut, c’est ce qu’on appelle le “cost-average effect”. C’est le moment de s’habituer aux fortes fluctuations des cours, qui sont nettement plus élevées que celles que l’on connaît sur le marché des actions. Réfléchis également à des règles d’après lesquelles tu investis. Elles n’ont pas besoin d’être gravées dans la pierre, mais peuvent être adaptées au fur et à mesure.

Une possibilité d’approche est d’investir un petit montant en bitcoin et dès que le cours baisse d’un certain pourcentage préalablement déterminé, d’investir à nouveau le même montant.

4. Finaliser l’achat et conserver ses bitcoins de manière sécurisée

Après avoir investi ton premier petit montant en bitcoins, se pose la question si tu préfères les transférer sur ton propre wallet crypto ou les laisser au sein de l’exchange.

Si tu poursuis un objectif d’investissement sur le long terme et que tu ne souhaites pas faire de trading, il est préférable de transférer à un moment donné tes bitcoins sur ton propre crypto wallet afin de les conserver en toute sécurité.

Si tu n’as investi qu’un très petit montant, évalue en amont si les frais qui peuvent en découler justifient vraiment le transfert. Si veux en savoir plus sur comment sécuriser tes Bitcoins (LIEN vers article), dirige toi vers l’article dédié du guide.

Investir indirectement dans le bitcoin : ETP et dérivés

Une alternative à l’achat direct de bitcoins est l’achat de dérivés du bitcoin ou d’ETN (Exchange Traded Notes) qui font partie de la famille des ETP (Exchange Traded Products). Ce sont (pour la plupart) des produits négociés en bourse qui permettent d’investir indirectement ou plutôt de parier sur le cours du bitcoin. 

Pour acheter ces produits dérivés, il te suffit d’avoir un simple compte-titres auprès d’un courtier qui les propose. Mais attention, la plupart des produits dérivés ne sont que des titres de créance : pour un CFD par exemple, le vendeur doit à l’acheteur la différence entre le prix de base d’un sous-jacent (le Bitcoin dans notre cas) et l’évolution du prix (CFD = Contract For Difference) de ce dernier. Si le prix augmente, l’acheteur fait un profit, le vendeur une perte et inversement. Les produits dérivés permettent donc de parier sur la hausse ou la baisse d’un actif sous-jacent sans jamais le posséder. Ils peuvent même parfois être assortis d’un levier qui amplifie les mouvements à la hausse comme à la baisse. Ces produits à effet de levier sont déconseillés étant donné les risques associés. 

Avantages et points faibles

  • Simple et rapide : tu n’as pas à te soucier du fonctionnement du bitcoin, des plateformes d’échange et des problèmes de conservation.
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir accès à une plateforme crypto puisque il est possible d’en acheter via un courtier traditionnel.

  • Particulièrement risqué, car l’investissement n’est pas protégé.
  • L’investissement génère des coûts permanents.
  • “Not your key, not your coins” : Tant que tu ne conserves pas tes clés Bitcoins en propre sur un crypto wallet, tu es dépendant du dépositaire pour les garder en sécurité.
  • Tu renonces aux avantages que le bitcoin apporte en tant que réseau et tu profites uniquement de l’évolution du cours.

À qui s’adressent les produits dérivés du Bitcoin ?

En principe, nous déconseillons les produits dérivés du bitcoin. Si l’on souhaite investir sérieusement et à long terme, il faut d’abord s’informer puis investir directement. Si, en revanche, tu veux faire tes premiers pas et t’habituer aux fortes fluctuations du Bitcoin, un investissement indirect par le biais de produits dérivés peut être une option.

Retirer ses bitcoins

Le bitcoin ne peut pas être retiré physiquement, mais il est possible de l’échanger d’abord en euros, puis de retirer le montant correspondant. Cela fonctionne en temps réel via des distributeurs spéciaux. Cependant ces distributeurs sont encore rares et n’acceptent souvent que les transactions inverses : déposer des euros et obtenir des bitcoins.

Une alternative nettement plus pratique consiste à vendre ses bitcoins sur la même plateforme où ils ont été achetés et de récupérer la monnaie fiduciaire sur un compte bancaire

FAQ – Questions fréquentes

Comment puis-je acheter du Bitcoin ?

Où acheter des bitcoins en toute confiance ?

Quand acheter des bitcoins ?

Que peut-on acheter avec du bitcoin ?