Quels frais pour le PEA ?

Depuis le 1er juillet 2020, les frais du PEA sont plafonnés. Quels sont les types de frais prélevés sur un PEA ? Comment peut-on les optimiser ? Tu te demandes peut-être si le PEA gratuit existe ? Hellomonnaie reprend en détail tous les frais du PEA pour te permettre d’investir dans les meilleures conditions possibles.

À savoir
  • Les frais sur le PEA sont réglementés et plafonnés depuis 2020
  • Le PEA comporte 3 grands types de frais : les frais de gestion du compte, les frais de transaction et de courtage, et les frais liés aux produits (frais de gestion spécifiques, droits d’entrée sur un OPCVM, etc.). Les frais de gestion du compte et de courtage dépendent de l’établissement teneur du compte.
  • Contrairement aux banques traditionnelles, la plupart des banques et courtiers en ligne ont des droits de garde et des frais de tenue de compte gratuits
  • Les frais de courtage d’un PEA sont définis en fonction de la place boursière concernée, du montant investi et du type de produit souscrit
  • Les frais de transfert d’un PEA sont plafonnés à 15€ par ligne pour un montant maximum de 150€
Sommaire

Les frais de gestion du PEA

Ces types de frais sont définis par l’établissement financier teneur du PEA. 

Les frais d’ouverture et de clôture du PEA

Type de frais PEAPlafond réglementaire
Ouverture de PEA10€
Clôture de PEAPas de maximum défini
Source : service-public.fr-11/2021

La réglementation a défini un plafond de 10€ pour l’ouverture de compte, mais en général, cette prestation n’est quasiment jamais facturée. En effet, les banques, traditionnelles ou online, sont très contentes d’ouvrir des comptes à des clients, et ne cherchent pas à les pénaliser à ce moment de la relation.

Cependant, même si l’ouverture du PEA est gratuite, certaines banques demandent un minimum de versement non négligeable pour ouvrir le PEA (1.000€ par exemple chez BforBank). Attention donc à bien vérifier ce point avant d’ouvrir ton PEA dans un établissement.

Les frais de clôture, au contraire, sont souvent facturés. C’est d’autant plus vrai que c’est l’une des seules lignes de frais qui n’a pas été plafonnée par la réglementation. S’ils restent gratuits chez Bourse Direct ou Boursorama Banque par exemple, ils oscillent entre 80€ et 150€ dans les établissements qui les facturent.

Les frais de tenue de compte et droits de garde du PEA

Ces frais sont prélevés par l’établissement financier pour la conservation des titres en portefeuille, mais également pour toutes les opérations de gestion liées aux titres (distribution de coupons, dividendes, etc.). Ils sont prélevés en avance dès le début d’année, sur la base de la valorisation du portefeuille au 31 décembre de l’année précédente.

Type de frais PEAPlafond réglementaire
Tenue de compte / droits de gardeVariable : 0,4% de la valeur des titres détenusFixe : 5€ par ligne détenue, ou 25€ pour des titres non négociables sur une plateforme de négociation.
Source : service-public.fr-11/2021

La partie variable correspond généralement à la tenue de compte. La partie fixe est plus souvent associée aux droits de garde. La plupart du temps, ces frais sont payants dans les banques traditionnelles. Ils sont par contre généralement gratuits chez les courtiers et les banques en ligne. C’est un point non négligeable, car si tu détiens beaucoup de lignes de titres, cela peut venir empiéter de façon significative sur la performance. 

Les frais de transaction

Comme pour les frais de gestion, il s’agit de frais facturés directement par ta banque ou ton courtier.

Les frais de courtage (actions et ETF)

Il s’agit ici des frais de courtage sur les achats et ventes de titres, c’est-à-dire les passages d’ordre d’achat et de vente sur les actions et les ETF. Ce sont également des frais réglementés.

Type de frais PEAPlafond réglementaire
Frais de transaction (achat/vente des titres)opération réalisée en ligne : 0,5% du montant de l’opérationopération réalisée par un autre moyen (tél., agence, courrier) : 1,2% du montant de l’opération
Source : service-public.fr-11/2021

C’est le pôle de frais le plus important quand on investit sur un PEA.

Les frais de courtage varient en fonction du type de titre acheté, du montant investi et de la place boursière concernée. Il faut donc bien définir son besoin pour choisir l’établissement financier le plus adapté pour ouvrir un PEA.

Certaines banques en ligne proposent des forfaits de courtage intéressants pour les investisseurs réalisant beaucoup d’opérations. C’est le cas de Boursorama ou Fortuneo par exemple. Si ces offres paraissent alléchantes, car très larges, elles ne sont pas forcément les plus appropriées pour la gestion du PEA. En effet, le Plan épargne en actions n’est pas un compte destiné à faire du trading, mais plutôt à mettre en place une stratégie de buy-and-hold sur le long terme. Le nombre de transactions ne devrait donc en général pas être très important.

D’autres courtiers offrent des conditions différentes selon les places boursières. Tout va dépendre de l’objectif recherché.

Les droits de souscription sur OPCVM

La question des droits d’entrée, qu’on appelle aussi les frais de souscription, est plus complexe que les frais de courtage. En effet, les frais de courtage dépendent à 100% du distributeur (courtier, banque, etc.). Les droits d’entrée sur OPCVM fonctionnent de façon un peu différente. C’est la société de gestion qui décide du montant de ces droits. Le courtier ou la banque distributrice peut ensuite négocier pour ses clients des avantages tarifaires. Par exemple, la société de gestion a fixé à 4% les frais de souscription, mais le courtier (surtout s’il a beaucoup de clients et de visibilité) a négocié un taux de 2%. C’est ainsi que certains organismes financiers peuvent proposer des sélections de fonds à 0% ou 1%. Si tu souhaites investir sur des OPCVM, ça vaut donc le coup de jeter un œil aux partenariats négociés par le courtier avec des gérants de fonds.

Cette partie de frais n’est pas réglementée dans le cadre du PEA.

Définir sa stratégie pour optimiser les frais

L’important est donc de déterminer, au moins de façon approximative :

  • Quelle sera la fréquence de tes achats/ventes : comme nous l’avons déjà dit, l’objectif sur un PEA n’est pas d’effectuer beaucoup d’opérations dans une logique de trading, mais plutôt d’investir de façon stable pour le long terme. Il sera donc pertinent de trouver un partenaire qui propose des tarifs intéressants même pour un faible nombre d’opérations.
  • Quel montant moyen tu souhaites investir sur chaque ligne : certains courtiers pénalisent les petits montants avec des frais plus élevés. En général, plus le montant de l’ordre est élevé, plus le tarif de courtage est intéressant. Si tu souhaites passer des ordres de 300€ ou 500€, une offre ultra compétitive pour des ordres de plus 3.000€ n’aura aucun intérêt. Il faut calibrer le montant des ordres que tu souhaites passer pour trouver l’offre adaptée.
  • Quels sont les marchés sur lesquels tu souhaites investir : attention aux offres qui proposent des tarifs agressifs sur un nombre incalculable de places boursières. Avoir les frais de courtage les plus faibles du marché sur la bourse Hong-Kong ne te servira à rien pour la gestion de ton PEA. Favorise les offres proposant des tarifs intéressants sur les principales places européennes, et en priorité Euronext.
  • Quels sont les produits financiers que tu envisages d’acquérir : si tu souhaites investir sur des OPCVM, certains établissements ont des partenariats avec des sociétés de gestion de fonds, et proposent des sélections d’offres à 0% ou 1% de frais.

Dans tous les cas, il faut garder en mémoire que plus l’investissement est long, plus il permet de lisser le risque et d’obtenir une bonne rentabilité. Il n’est pas forcément nécessaire de multiplier les opérations pour augmenter sa rentabilité, bien au contraire. 

Si tu souhaites ouvrir un PEA mais que tu ne sais pas encore quel établissement choisir, tu peux consulter notre article sur comment trouver le meilleur PEA. Tu y trouveras toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix.

Les frais spécifiques sur produits

Ces frais sont liés aux produits souscrits. Contrairement aux autres types de frais, ils ne dépendent pas de l’établissement financier teneur du PEA, mais de l’émetteur ou du gestionnaire du titre concerné. Ils ne font pas partie des frais réglementés. Il s’agit essentiellement des frais de gestion pour un ETF ou un OPCVM (pour ces derniers une commission de surperformance peut éventuellement s’ajouter). En général, ils sont identiques, quel que soit l’établissement dans lequel est ouvert le PEA.

À noter

En général, les frais de gestion des ETF sont moins élevés que ceux d’OPCVM classiques gérés activement.

 

Il ne faut pas négliger ces frais car ils peuvent faire monter l’addition et venir grignoter la performance. Quand on investit dans des OPCVM et des ETF, il faut toujours consulter le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur) et le prospectus qui reprennent l’ensemble des frais. Un indicateur important à regarder est le TFE (Total des Frais sur Encours), aussi appelé TER (Total Expense Ratio) pour sa version anglo-saxonne. C’est une mention obligatoire dans le DICI. Le TFE reprend l’ensemble des frais de gestion et de fonctionnement du fonds et les exprime en pourcentage de l’encours total ou de ton investissement. En général, les sociétés de gestion se payent directement sur la performance et affichent ainsi des rendements nets de frais de gestion. Si tu consultes la performance d’un ETF ou d’un fonds, tu peux donc partir du principe que les frais de gestion courants sont déjà déduits.

Les frais de transfert du PEA

Le PEA est un compte que l’on peut transférer. Le transfert de PEA est un point sensible, car nombreux sont les épargnants qui souhaitent changer de PEA, sans pour autant perdre l’antériorité fiscale. Sache qu’il n’est pas nécessaire de vendre les titres pour transférer son PEA.

Type de frais PEAPlafond réglementaire
Transfert de PEA15€ par ligne transférée (50€ pour des titres non négociables sur une plateforme de négociation) avec un maximum de 150€
Source : service-public.fr-11/2021

Chaque établissement prélève des frais de transfert, en appliquant le plus souvent le plafond défini par la réglementation. Transférer son PEA n’est donc pas une opération neutre financièrement. 

Certains courtiers ou banques en ligne destinataires du PEA prennent en charge tout ou partie des frais de transfert. Ces offres peuvent être permanentes, comme chez Bourse Direct ou Boursorama Banque. D’autres le proposent uniquement lors de périodes promotionnelles. Pense donc à surveiller les offres si tu projettes de transférer ton PEA.

Existe-t-il un PEA gratuit ?

Malheureusement, et au risque de te décevoir, il n’est pas possible d’avoir un PEA 100% gratuit. Cependant, tu peux quand même avoir un PEA avec très peu de frais à payer. En effet, en choisissant un bon courtier en ligne, tu pourras bénéficier de la gratuité sur la quasi-totalité des frais de gestion, et de frais de courtage réduits au minimum.

Le choix de ta stratégie de gestion a aussi un impact sur le coût de ton PEA. En effet, il est inutile de multiplier les opérations pour espérer un meilleur rendement. Bien au contraire. En suivant une stratégie dite de Buy and Hold via des ETF, tu investis régulièrement dans une poignée de produits, tout en te construisant un portefeuille performant et diversifié. En privilégiant les ETF aux OPCVM classiques, tu économises également sur les frais de transaction et surtout sur ceux de gestion.

FAQ – Questions fréquentes

  • Peut-on avoir un PEA sans frais ?

    Non, il n’existe pas aujourd’hui de PEA gratuit. Cependant, il est possible de fortement limiter les frais en choisissant le bon courtier en ligne et en adoptant la bonne stratégie de gestion.

     

  • Quels sont les frais de clôture d’un PEA ?

    Il n’y a pas de plafond réglementé pour les frais de clôture. On constate qu’ils sont en général de l’ordre de 80 à 150€.

     

  • Y a-t-il des frais de transfert d’un PEA ?

    Oui, les frais de transfert du PEA sont quasiment toujours payants. Ils sont plafonnés à 15€ par ligne transférée, avec un maximum de 150€. Certains établissements financiers proposent de prendre en charge ces frais de transfert quand ils sont destinataires du plan.

     

  • Existe-t-il un plafonnement des frais PEA ?

    Oui. Depuis le 1er juillet 2020, certains frais du PEA sont plafonnés par le régulateur.