Guides
Comparatifs
les point positifs du PEA

Les avantages du PEA

Parfois moins connu que l’assurance-vie, le PEA ne manque pourtant pas d’atouts. Spécialiste des marchés actions, porteur d’avantages fiscaux, outil de diversification, c’est un indispensable dans la gestion de ton épargne. Nous allons voir dans cet article quels sont les nombreux avantages du PEA, et pourquoi il est important d’en détenir un.

💡

À savoir
  • Le PEA permet d’investir sur les marchés boursiers européens, voire même mondiaux grâce aux ETF
  • L’investisseur bénéficie de réductions fiscales sur les gains et plus-values si le PEA est détenu plus de 5 ans
  • Après 5 ans, il est possible de faire des retraits d’un PEA sans le clôturer
  • Les frais sur un PEA sont encadrés par la loi

PEA : pilier de ton épargne et must pour investir en actions

Le PEA est un incontournable (pour qui souhaite investir sur les marchés actions). Il permet en effet d’effectuer des investissements en actions, OPCVM et ETF tout en bénéficiant d’un cadre fiscal avantageux. 

Tu te demandes peut-être pourquoi c’est si important d’investir en actions ? La réponse est simple. Sur le long terme, c’est une des rares classes d’actifs à avoir un rendement aussi intéressant. Les marchés actions font parfois peur, du fait de leur risque associé. C’est vrai, il existe un risque réel de perte en capital. Mais il ne faut jamais oublier qu’une partie du risque peut être éliminée par la diversification et que l’autre diminue avec le temps. Raison pour laquelle, l’investissement en actions doit toujours être diversifié et envisagé sur du long terme. Alors oui, il y aura temporairement des hauts et des bas, des crises financières à encaisser comme des périodes d’euphorie, mais sur le long terme, les chiffres sont sans appel. 

Si tu cherches un placement sans risque, avec un haut rendement et de la disponibilité, soyons clairs, ça n’existe pas. Les supports euros des contrats d’assurance-vie, ou les livrets d’épargne offrent la sécurité, certes, mais pour quel rendement ? Le taux du Livret A était de 0,5% en 2020, c’est-à-dire équivalent au taux d’inflation. En 2021, la Banque de France prévoit même une inflation à 1,8%. On ne peut donc plus vraiment parler de placement, c’est plutôt une perte assurée. 

Tu l’auras compris : si tu veux contrer l’inflation, éviter de perdre systématiquement de l’argent et même en gagner pour te constituer un patrimoine à long terme, les actions sont un élément plus indispensable que jamais. La condition : il faut bien s’y prendre. La diversification et l’horizon de placement long sont des éléments clés. Le PEA t’offre un cadre tout à fait propice avec une exonération fiscale des gains en bonus. Alors si tu n’as pas encore de PEA, lit nos guides – qui te disent vraiment tout ce que tu dois savoir sur le PEA – et fonce. Si tu es totalement novice (ou pas) et que tu souhaites d’abord apprendre quelques bases plus générales : notre guide sur comment investir en bourse est fait pour toi.

Une fiscalité attractive

Un des grands avantages du PEA est bien sûr sa fiscalité très intéressante. Celle-ci va intervenir à deux niveaux. 

Tout d’abord, le PEA est une enveloppe fiscale. C’est-à-dire que toutes les opérations réalisées à l’intérieur du plan ne sont pas fiscalisées tant qu’il n’y a pas de retrait. Cela te permet de réinvestir les gains réalisés, sans avoir à subir l’impact de la fiscalité. Sur le long terme, c’est un atout majeur pour booster la rentabilité, car tu profites pleinement de l’effet des intérêts composés.

Ensuite, quand un retrait intervient, l’avantage fiscal est également au rendez-vous. Si le PEA est ouvert depuis au moins 5 ans, les sommes retirées sont exonérées de l’impôt sur les revenus mobiliers (plus-values et dividendes). C’est une économie substantielle de 12,8% qui est alors réalisée. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2% sont dus. 

Si tu veux connaître toutes les subtilités sur ce point, direction notre article consacré à la fiscalité du PEA.

Le PEA : un outil puissant de diversification patrimoniale

Dans le cadre d’un portefeuille diversifié, le PEA est le support privilégié pour investir sur les marchés actions. Il apporte une diversification au niveau des classes d’actifs. Mais pas seulement. On pense parfois à tort que le PEA est un placement de niche, uniquement concentré sur les actions françaises et européennes. Son potentiel de diversification est en fait beaucoup plus étendu. 

Aujourd’hui, le PEA est également un outil de diversification géographique et sectoriel. En effet, les ETF à réplication synthétique offrent un champ des possibles jusqu’alors non envisageable sur le PEA. Grâce à des ETF monde par exemple, tu diversifies à l’échelle mondiale. Ce marché des ETF hors zone euro éligibles au PEA est à l’heure actuelle en pleine expansion. C’est autant de perspectives de diversification pour le PEA.

Une chance pour l’investissement long terme

Un des inconvénients souvent avancés du PEA est que les pouvoirs publics obligent à une durée de détention de 5 ans pour obtenir les avantages fiscaux. Mais est-ce vraiment un point négatif ? Si on regarde les choses sous un angle différent, on peut même dire que c’est une réelle opportunité. En effet, ce « blocage » forcé des fonds oblige les épargnants à se positionner sur un investissement long terme, absolument indispensable pour un placement en actions. C’est l’idéal dans le cadre d’une stratégie de buy-and-hold, et c’est finalement la meilleure chance que l’on peut donner aux épargnants de réussir leur investissement.

Une gestion simple à un coût limité

Grâce au développement des banques et courtiers en ligne, l’accès aux marchés boursiers s’est démocratisé. Il est aujourd’hui très facile d’ouvrir un PEA en ligne. La gestion se fait ensuite totalement à distance via une appli ou une interface web. Plus besoin d’appeler son conseiller bancaire ou de passer à l’agence pour passer un ordre de bourse, tu gères directement ton portefeuille à distance, de façon simple et autonome.

Contrairement à un contrat d’assurance-vie, un PEA n’a pas de frais spécifiques. En effet, les contrats d’assurance-vie sont packagés, chaque assurance-vie a un nom et est différente. Les frais de gestion du contrat représentent une part non négligeable de l’enveloppe globale des frais. Dans un PEA, toute cette partie n’existe pas. Les coûts sont majoritairement liés au courtage, comme sur un compte titres classique. De plus, de nombreux prestataires en ligne ne prélèvent ni droits de garde, ni frais d’ouverture ou de clôture. Pour tout savoir sur ce sujet, nous t’invitons à consulter notre article sur les frais PEA.

💡

À noter

pour éviter toute dérive, les frais liés au PEA sont encadrés par la loi depuis 2020.

Des retraits possibles après 5 ans sans clôturer le plan

Depuis la loi Pacte de 2019, les retraits après 5 ans sont autorisés, sans clôture du plan. 

Si tu effectues des retraits avant 5 ans, l’avantage fiscal est perdu et le plan est automatiquement fermé. Toutefois, il n’y a pas non plus de pénalités. La fiscalité dans ce cas est la même que sur un compte-titres par exemple. Les conséquences fiscales d’un retrait avant 5 ans sont donc limitées, et en cas d’urgence, tu peux récupérer tes fonds. 

En cas de retrait après 5 ans, le PEA n’est pas clôturé. Tant que l’intégralité des fonds n’est pas retirée du PEA, celui-ci continue de fonctionner. Des versements ultérieurs sont même possibles. Un bon conseil est donc d’ouvrir un PEA et d’effectuer un premier versement le plus tôt possible, même si tu ne souhaites pas investir immédiatement. Cela permet de « prendre date » et de faire tourner le compteur des 5 premières années.

Si tu souhaites en savoir plus, rendez-vous sur notre article dédié aux retraits PEA.

Dans les deux cas, il ne faut pas perdre de vue qu’un investissement sur les marchés boursiers est à envisager sur du long terme. Un minimum de 7 ans, voire 10 ans et plus, est même fortement conseillé. Raison pour laquelle, tu devrais d’une façon générale, investir uniquement de l’argent dont tu peux te passer pendant une longue période. Au-delà de l’impact fiscal, une sortie prématurée forcée (par besoin de liquidité par exemple) peut engendrer une perte en capital ou une moindre performance dû à un timing de vente défavorable. Ceci est valable sur le PEA, mais également pour tous les investissements en actions.

Des transferts de PEA autorisés

Dernier atout et non des moindres, un PEA peut être transféré dans un autre établissement bancaire. Pas de panique donc si tu changes de banque ou si tu trouves un courtier plus intéressant ou adapté à tes besoins. Attention cependant : si le transfert est tout à fait possible, il engendre tout de même des coûts et peut prendre un peu de temps. Même si les frais de transferts sont encadrés par un plafond légal et qu’il est courant de voir des établissements destinataires les prendre en charge, il est tout de même conseillé de ne pas prendre l’ouverture d’un PEA trop à la légère pour éviter de devoir le transférer trop souvent. Pour en savoir plus sur le transfert de PEA, consulte la partie dédiée.

FAQ – Questions fréquentes

Quels sont les avantages fiscaux du PEA ?

Quels sont les avantages du PEA en matière de frais ?

Quels sont les avantages à transférer un PEA ?