Guides
Comparatifs

Préparer sa retraite : guide complet

Tu t’inquiètes des débats actuels sur l’âge de départ à la retraite et sur la baisse des pensions ? Tu as raison, il ne fait aucun doute que dans les années à venir l’âge de la retraite va encore être repoussé, avec des montants versés en diminution. Pour pallier la baisse de revenus, partir plus tôt en retraite ou simplement s’assurer un train de vie confortable, il devient indispensable de préparer et compléter soi-même sa retraite. Quand commencer à y penser ? Quelles stratégies mettre en place ? Quels sont les meilleurs placements pour préparer sa retraite à 30, 40 ou 50 ans ?

💡

À savoir :
  • Il n’y a pas de bon âge pour commencer à préparer sa retraite. Plus on commence tôt, moins l’effort est important et plus le résultat est satisfaisant.
  • La préparation de la retraite, donc l’épargne long terme, est une composante à part entière dans une stratégie de gestion de patrimoine.
  • Les marchés boursiers et l’immobilier sont les deux classes d’actifs à privilégier pour préparer sa retraite.
  • Les enveloppes fiscales comme le PEA, l’assurance-vie ou le PER sont à utiliser en priorité pour la préparation de la retraite.

Qu’entend-on par préparer sa retraite ?

Il y a plusieurs façons de préparer sa retraite. On peut l’organiser psychologiquement (à quelles activités vais-je consacrer mon temps, est-ce que je vais déménager, comment garder des contacts, etc.), mais aussi financièrement. La psychologie n’étant pas notre spécialité, nous nous concentrerons ici sur la préparation financière de la retraite.

La retraite est une phase importante de la vie d’une personne. L’âge de départ à la retraite moyen est de 62 ans, avec une espérance de vie de plus de 85 ans pour les femmes et de près de 80 ans pour les hommes. Les Français passent en moyenne 20 années voire plus à la retraite. Cette partie de la vie n’est donc pas à négliger, d’autant plus qu’on vit en bonne santé de plus en plus longtemps.

Le financement des retraites est un point très sensible en France. Il ne fait aucun doute aujourd’hui que, dans les années à venir, l’âge de la retraite sera de plus en plus repoussé. De plus, l’incertitude est présente sur les montants qui pourront être versés aux futurs retraités. Dans tous les cas, même sur les bases actuelles, le moment de la retraite constitue une baisse de revenus. Préparer sa retraite, ça peut signifier maintenir son train de vie et anticiper les baisses futures des montants de retraite. C’est aussi parfois avancer son âge de départ à la retraite ou simplement s’assurer une retraite confortable. Quelles que soient tes motivations, il est important de placer de l’argent pour se constituer un complément de revenus le moment fatidique venu.

Quand commencer à préparer sa retraite ?

Cette question peut paraître difficile. On peut se dire que plus on attend, plus on a une bonne vision de la pension que l’on touchera à la retraite. Même si cette option est rassurante, ce n’est pas celle à privilégier. En fait, le bon moment pour commencer à préparer sa retraite, c’est le plus tôt possible.

En effet, en termes d’investissement, plus on épargne sur le long terme, plus les rendements sont intéressants et les risques limités. Le mieux est de commencer à mettre de l’argent de côté pour le long terme dès que l’on touche ses premiers revenus.

Toutefois, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Même à 40 ans, 50 ans, voire 60 ans, il est toujours possible de trouver des solutions pour se constituer un complément de revenus pour la retraite. Toutefois, plus on attend, plus l’effort d’épargne sera important pour rattraper le temps perdu.

Pourquoi mettre en place une épargne spécifique pour la retraite ?

Dans notre article comment épargner, on t’explique qu’il existe 4 niveaux d’épargne qu’il est indispensable de mener en parallèle :

Type d’épargneHorizon de placementObjectif
Épargne de précautionCourt termeFaire face en cas de coup dur ou pour compenser les écarts de trésorerie
Épargne de projetsCourt / moyen termePréparer un projet concret (achat d’un véhicule, voyage, etc.)
Épargne de long termeLong termeObtenir du rendement et faire fructifier son capital
Épargne de retraiteLong termeSe constituer un capital et obtenir un complément de revenus pour pallier la baisse de revenus au moment de la retraite

L’épargne long terme et l’épargne retraite peuvent ne constituer qu’une seule catégorie. Dans les deux cas, c’est l’argent que tu gardes pour plus tard, pour le long voire très long terme.

L’épargne que tu vas consacrer au long terme (au minimum 10 ans) va te permettre d’obtenir les meilleurs rendements. Même avec des sommes modestes placées régulièrement, le résultat au bout du compte sera probant. En effet, tu vas pouvoir bénéficier de l’effet des intérêts composés. Cela signifie que tu réinvestis les intérêts générés par ton épargne. Ton enveloppe de base grandit donc par elle-même, ce qui complète les versements effectués. C’est l’effet boule de neige. Sur le long terme, l’effet des intérêts composés est impressionnant. En effet, plus la période est longue, plus l’effet est important : c’est une croissance exponentielle. Tu peux faire tes propres estimations en utilisant notre calculateur d’intérêts composés.  

De plus, investir pour le long terme signifie que tu vas pouvoir te positionner sur des actifs plus risqués, et notamment les marchés actions. Sur le (très) long terme, aucun autre investissement n’obtient de meilleurs résultats. Le temps est donc ton meilleur ami quand on parle de placement.

Quel montant doit-on épargner pour sa retraite ?

Cette question est assez difficile, car par nature on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait. De manière générale, tu peux quand même prendre certaines bases pour voir quelles seront tes ressources et tes charges à la retraite :

  • Quelle est ta situation actuelle ? ton salaire ? Comment imagines-tu l’évolution de ta carrière ? Tu peux essayer d’estimer ton salaire en fin de carrière, et appliquant un pourcentage moyen d’évolution annuelle de ton salaire.

  • Envisages-tu d’investir dans ta résidence principale ou en es-tu déjà propriétaire ? Le logement est souvent un pôle conséquent dans le budget des retraités. Ne plus avoir de charges de logement au moment de la retraite est un plus indéniable. Acquérir sa résidence principale est un bon point de départ pour limiter tes charges au moment de la retraite.

  • Quelle est la base actuelle de ton épargne ? As-tu déjà des fonds dédiés à l’épargne long terme que tu pourras utiliser au moment de la retraite ou pars-tu de zéro ? La réponse à cette question impactera l’effort d’épargne à réaliser.

De manière générale, on peut dire que le montant que tu vas épargner chaque mois pour ta retraite va dépendre de 3 critères :

  • Le nombre d’années qu’il te reste avant de prendre ta retraite
  • L’épargne long terme déjà réalisée et que tu peux consacrer à ta retraite
  • Ta situation professionnelle actuelle

Quels investissements pour préparer sa retraite ?

On vient de le voir, pour anticiper financièrement la baisse de revenus à la retraite, il faut commencer à mettre de l’argent de côté de bonne heure. Cela étant dit, sur quels supports faut-il investir cet argent pour le faire fructifier dans les meilleures conditions ?

Les marchés boursiers

Sur le long terme, investir en bourse est la meilleure façon d’obtenir les meilleurs rendements, pour peu qu’on respecte quelques règles de base (diversification, stratégie de buy-and-hold, investissement long terme, etc.). Puisque tu vas laisser ton argent travailler, le mieux est d’investir au travers d’une enveloppe fiscale (PEA, assurance-vie ou PER). Cela te permettra d’avoir des réductions d’impôt sur les gains réalisés (plus-values, dividendes et coupons) et de bénéficier pleinement de l’effet des intérêts composés dont nous avons parlé plus haut. Quelles sont les caractéristiques de chaque support ?

Le PEA

Le PEA est une enveloppe fiscale qui permet d’investir essentiellement sur les marchés français et européens. Grâce aux ETF à réplication synthétique, cette contrainte n’en est pas vraiment une, puisqu’il est désormais possible de se positionner sur tous les marchés mondiaux, même à l’intérieur d’un PEA. Le PEA est vraiment un indispensable pour toute personne souhaitant investir sur les marchés actions pour le long terme. On l’utilise surtout pour les actions en direct et les ETF.

Avantage fiscal : exonération de 12,8% d’impôts sur les gains réalisés à la condition de ne pas faire de retrait avant 5 ans et souscrire des produits éligibles au PEA.

🚀

Trouve le meilleur PEA
Tu souhaites ouvrir un PEA pour commencer à épargner pour ta retraite ? Consulte notre article sur les meilleurs PEA.

L’assurance-vie

Produit phare du patrimoine des Français, l’assurance-vie reste un incontournable. Elle permet d’investir sur une large palette de placements financiers, allant de la bourse à l’immobilier. Pour l’investissement sur les marchés boursiers, quelques contrats proposent d’investir en direct sur des actions ou des ETF, mais l’offre reste limitée. L’investissement en bourse passe plutôt par des supports en unités de compte, à savoir des fonds d’investissement classiques (à gestion active).

Avantage fiscal : réduction de l’impôt sur les gains réalisés (7,5% au lieu de 12,8%) pour les versements inférieurs à 150.000€. Au bout de 8 ans, possibilité d’effectuer un retrait annuel exonéré des 12,8% d’impôt à hauteur de 4.600€ pour une personne seule et 9.200€ pour un couple (tous contrats confondus). Au-delà de cet abattement fiscal, l’assurance-vie permet de transmettre des fonds lors de la succession, à hauteur de 150.000€ par héritier (sans droits de succession).

La fiscalité de l’assurance-vie est un sujet complexe. De nombreux cas particuliers s’appliquent en fonction des dates d’ouvertures des contrats et des versements. Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, n’hésite pas à consulter notre article dédié à la fiscalité de l’assurance-vie.

🚀

Quelle assurance-vie pour préparer ta retraite ?
Si tu veux comparer les meilleures assurances-vie du marché, direction notre comparatif assurance-vie.

Le PER

Le PER est un produit dédié à la préparation de la retraite. Il en existe deux types : sous forme de compte-titres ou d’assurance-vie. La différence avec ses homologues, c’est que les fonds versés sur le PER sont bloqués jusqu’au moment de la retraite (quelques motifs de déblocage anticipé comme l’achat de la résidence principale sont tout de même prévus). Il faut donc bien y réfléchir quand tu places de l’argent sur ton PER. Tu peux ouvrir un PER à titre personnel, mais il est surtout utilisé dans le cadre professionnel comme avantage offert aux salariés avec un abondement de l’entreprise.

Avantage fiscal : déduction du revenu imposable d’une partie des fonds versés sur le PER, dans la limite de 32.909€ pour un salarié en 2020. Pour les indépendants, la limite est supérieure. Cependant, cet avantage n’en est pas vraiment un. En effet, les versements déductibles à l’entrée sont taxés à la sortie. Le gain obtenu est donc juste un avantage reporté dans le temps.

En fonction de ta situation fiscale et de ta situation professionnelle, il peut être intéressant d’ouvrir un PER en complément d’une assurance-vie pour optimiser ta fiscalité.

🚀

Trouve le meilleur PER pour ta retraite
Tu souhaites ouvrir un PER, mais tu ne sais pas par où commencer ? Pas de panique, Hellomonnaie t’a préparé un comparatif des meilleurs PER du marché.

L’immobilier

Un autre moyen de préparer financièrement sa retraite est d’investir dans l’immobilier, et en particulier dans l’immobilier locatif. C’est un bon moyen de placer de l’argent qui rapporte mensuellement. Dans une perspective de diversification, l’idéal est de le faire en complément d’un investissement sur les marchés boursiers. Si tu investis assez tôt en ayant recours à un prêt immobilier, les loyers peuvent couvrir tout ou partie de la mensualité de crédit. L’idée est d’investir le maximum en calant la durée du prêt sur la date estimée du passage à la retraite et la mensualité sur le montant du loyer. Tu peux utiliser notre calculateur de prêt immobilier pour estimer quel montant tu pourrais emprunter et quelle serait ta mensualité.

Si tu as recours à un prêt immobilier, l’effort d’épargne pendant la durée du prêt est faible, car le bien est financé en grande partie par les loyers touchés. Au moment de la retraite, le bien t’appartient et l’intégralité du loyer (minoré des frais et des impôts) est touchée en complément de revenus. Autre point positif, si tu choisis un logement bien placé dans un secteur en devenir, il a de grandes chances de se valoriser sur le long terme. 

Tu as de plus l’opportunité d’investir via une loi fiscale avantageuse comme la loi Pinel ou de bénéficier du statut fiscal de LMNP. Ces dispositifs te permettent de minimiser ton imposition sur les revenus générés et même parfois d’amortir une partie du bien acheté.
Si tu souhaites investir dans l’immobilier sans avoir recours à un bien en direct, tu peux également souscrire des parts de SCPI. Plus faciles d’accès avec un ticket d’entrée inférieur, plus liquides et plus diversifiées, c’est une bonne alternative à l’immobilier locatif. Dans une perspective de complément de revenus, privilégie dans ce cas des SCPI à distribution, qui verse des revenus chaque mois ou chaque trimestre.

5 conseils pour bien préparer sa retraite

Pour conclure, les 5 conseils pour bien préparer sa retraite sont :

  • Commencer à épargner le plus tôt possible
  • Consacrer une part spécifique de son épargne à la préparation de la retraite
  • Diversifier les investissements en termes de classes d’actifs (marchés actions, immobilier, etc.) et au sein de chaque classe
  • Utiliser des enveloppes fiscales comme le PEA, l’assurance-vie ou le PER
  • Réinvestir les gains pour maximiser l’effet des intérêts composés

FAQ – Questions fréquentes

Comment préparer sa retraite à 40 ans ?

Quand préparer sa retraite ?

Comment préparer financièrement sa retraite à 60 ans ?