Guides
Comparatifs

Investissement ETF : comment acheter des ETF

L’investissement en bourse peut se décliner globalement en 2 approches : l’investissement actif d’une part, qui demande plus de connaissances et suppose plus de risques, sans pour autant générer forcément un meilleur rendement, et l’investissement passif, qui mise sur le développement long terme de tout un marché en suivant la performance d’un indice. Dans cet article on te présente l’outil incontournable de l’investissement passif : l’ETF. Pourquoi et comment investir en ETF ? C’est ce que nous allons voir ensemble. Investissement ETF facile, tu es à la bonne adresse.

💡

À savoir
  • Un ETF te permet d’investir à bas coût sur un large portefeuille d’actions, en répliquant un indice boursier.
  • C’est un bon moyen d’investir en actions de façon simple et diversifié sur le long terme.
  • Il est possible d’investir dans des ETF via un PEA ou un compte-titres ou également via certaines assurances-vie.
  • Il existe de nombreux ETF. À toi de trouver celui ou ceux dont la stratégie d’investissement est en adéquation avec la tienne. On est bien sûr là pour t’aider.
  • Pour sélectionner un ETF, il convient d’être particulièrement attentif aux frais, à l’encours, au type de réplication, au mode de distribution et au périmètre d’investissement (degré de diversification)
  • S’il peut être judicieux de combiner plusieurs ETF pour optimiser la diversification, il est inutile d’en faire trop et de multiplier les lignes.
  • Pour approfondir certains aspects des ETF, tu peux également consulter notre guide dédié en complément.

Pourquoi investir en ETF ?

Avant de répondre à cette question, il faut tout d’abord répondre à la question de pourquoi faut-il investir en bourse

La réponse en 5 points :

  • Un rendement inégalée sur le long terme

    Les taux d’intérêts sont bas, voire négatifs. L’épargne classique (livret par exemple) n’apporte plus rien et fait même perdre de l’argent, comme nous le verrons un peu plus bas. Investir en bourse, et plus concrètement en actions est donc le seul moyen de faire travailler son argent.

  • Profiter de l’effet fort des intérêts composés

    C’est le fait de percevoir des intérêts sur tes intérêts. C’est un levier de croissance extrêmement puissant sur le long terme. Pour mieux comprendre ce mécanisme, teste notre calculateur d’intérêts composés.

  • Contrer l’inflation

    Nous l’évoquions lors du premier point : l’épargne classique fait perdre de l’argent. Pourquoi ? Tout simplement parce que les taux de rémunération sont inférieurs à l’inflation. Ce qui n’est pas le cas d’un portefeuille d’actions bien diversifié, qui peut t’apporter un rendement annuel moyen de 7% sur le long terme.

  • Diversifier ses placements

    Si les actions sont un bon moyen pour faire travailler une partie de ton argent, investir dans des actions individuelles est complexe, chronophage et risqué. La règle d’or c’est la diversification. C’est ici qu’entrent en jeu les ETF : investir en ETF, c’est profiter du rendement que procure le marché actions, tout en diminuant son risque par la diversification.

  • Participer à la vie économique

    Détenir des actions (ou des ETF) va te permettre non seulement de participer financièrement au développement économique mais va également t’amener à t’y intéresser et à le comprendre.

Investissement ETF : les avantages en bref

Maintenant que les bases sont posées, nous pouvons donc enfin répondre à la question initiale, à laquelle nous avons déjà partiellement répondu : pourquoi investir en ETF ?

Un ETF, ou Exchange-Traded Fund, est un titre qui réplique un indice boursier, qui lui représente un ensemble théorique d’actions souvent pondérés en fonction de leur capitalisation boursière. 

L’investissement en ETF s’adresse à toute personne souhaitant bénéficier de la manière la moins risquée possible de l’évolution de certains marchés sur de longues périodes. En effet, au lieu de devoir investir dans une multitude d’actions pour pouvoir diminuer le risque spécifique lié à chacune d’elles, tu as directement accès à un portefeuille diversifié. 

En résumé voici les principaux avantages d’acheter des ETF :

  • La diversification quasiment maximale de ton investissement actions (plusieurs milliers avec certains ETF).

  • Le faible coût, bien inférieur à ce que pourrait te facturer un fonds géré de façon active.

  • L’automatisation et la clarté de gestion : la stratégie d’investissement est claire, intuitive et suit des règles transparentes et prédéfinies.

  • La liquidité, car ils sont négociés en continu pendant les horaires d’ouverture de la bourse.

Si tu veux en savoir davantage sur les avantages de l’investissement ETF, dirige toi vers notre article dédié.

L’ETF, outil parfait pour un investissement passif réussi

Si les ETF sont largement utilisés pour spéculer activement sur certains mouvements de marché, ils sont également parfaitement adaptés à une approche passive de l’investissement

Cette dernière repose principalement sur 2 points :

  1. Investir de façon extrêmement diversifiée
  2. Tenir ses positions sur un horizon long

Contrairement à l’investissement actif qui essaye de miser sur la surperformance temporaire de certains titres sélectionnés, l’approche passive elle mise sur la croissance long terme de l’économie mondiale en sa totalité. Moins chère et moins chronophage, le buy-and-hold est avant tout une stratégie qui a fait ses preuves et qui – les chiffres le disent – est plus rentable sur le long terme que l’approche active.

Comment acheter des ETF ?

Comme pour les actions individuelles, pour investir en ETF il te faut un compte spécial, que tu peux ouvrir auprès d’un établissement bancaire ou d’investissement.

Investissement ETF : quel compte pour acheter des ETF ?

Il y a plusieurs types de compte qui te permettent d’acheter des ETF, notamment le Plan d’Épargne en Actions (PEA) et le compte-titres.

Un plan d’épargne en actions est un type de support qui te permet d’investir dans un large panel d’actions ou d’ETF de la zone européenne. L’un des principaux avantages est de te permettre la défiscalisation des gains après une période de détention minimale de 5 ans. 

Généralement limité à l’Europe par ses conditions d’éligibilité, certains ETF permettent toutefois de diversifier son portefeuille PEA à l’échelle mondiale. Si tu as besoin d’aide pour choisir ton PEA ou que tu veux trouver le meilleur ETF pour ton PEA, n’hésites pas à consulter nos guides et comparatifs dédiés.

Une autre possibilité est d’investir en ETF via un compte-titres. C’est un compte totalement flexible, sans aucune restriction d’éligibilité mais également sans avantage fiscal particulier. 

Par qui passer pour investir en ETF ?

Pour investir en ETF, il te faut donc – si tu n’en disposes pas encore – ouvrir un PEA ou un comptes-titres (CTO) auprès d’un des établissements suivants :

  • Les banques traditionnelles

Souvent les plus chères, avec des offres PEA assez limitées et peu intéressantes. Ils ont toutefois l’avantage de disposer d’un réseau d’agences pour ceux qui privilégient le contact physique avec un conseiller. 

  • Les banques en ligne

Ils allient à la fois flexibilité, tarifs et offres. Idéal pour ceux qui gèrent leurs finances essentiellement en ligne et qui souhaitent tout loger sous la même enseigne. Les banques en ligne sont en effet intéressantes tant au niveau des services bancaires qu’au niveau des services de courtages. Elles proposent généralement le PEA comme le CTO.

  • Les courtiers en ligne

Ce sont généralement des “pure players” spécialisés dans le courtage qui ne proposent pas de services bancaires, contrairement aux banques en ligne. Pour simplifier, on peut globalement dire que les banques en ligne sont également des courtiers, alors que les courtiers ne sont pas des banques. Le CTO fait partie de leur offre de base, le PEA n’est pas toujours proposé. De par leur spécialisation, les courtiers en ligne sont très attractifs tant au niveau des tarifs qu’au niveau de leur gamme de produits.

  • Les neo-courtiers

Ce sont les nouveaux arrivants dans le secteur. Très forts au niveau technologique, ils permettent d’investir à bas coût via des applications mobiles bien pensées et simplifient ainsi au maximum l’accès aux marchés boursiers. Certains de ces acteurs comme Trade Republic et Scalable Capital proposent également des services d’investissement programmé qui permettent d’investir en ETF de façon automatisée et gratuite.

Comment investir en ETF : 4 conseils

  • Commence à investir tôt.

    Plus tu commences tôt, plus ton horizon d’investissement est long et plus l’effet des intérêts composés sera prononcé.

  • Investis à long terme.

    On se répète, mais c’est primordial. La bonne stratégie : buy and hold, achète et garde. C’est ainsi que tu lisses les fluctuations temporaires du marché.

  • Investis uniquement de l’argent dont tu peux te passer pour un moment.

    Le but est de tenir ses positions sur le long terme sans être contraint de les liquider.

  • Investis de manière régulière et automatisée.

    Automatise au maximum tes investissements (virement automatique, plan d’investissement programmé, etc.). La passivité les rend indolores et la régularité créée ce qu’on appelle un “cost average effect”.

Pour une approche plus large et pour savoir quelle place accorder à l’investissement dans la gestion globale de ton argent, notre guide dédié te donnera de précieux conseils.

Acheter des ETF : lesquels choisir ?

Il n’y a pas de meilleur ETF en soi et tout dépend de ta stratégie d’investissement. Pour te montrer à quoi pourrait ressembler ton portefeuille monde on te présente toutefois quelques stratégies et portefeuilles indiciels dans un article dédié.  

Pour sélectionner un ETF, 5 critères de choix :

  1. Son coût. Tous les ETF n’ont pas les mêmes frais de gestion bien sûr, il faut donc essayer de sélectionner les plus avantageux. Les frais d’un ETF sont indiqués par le TER. 
  2. Son encours sous gestion. Cela joue sur la rentabilité du produit pour les émetteurs. Plus l’encours d’un ETF est important, plus il est établi, donc rentable et plus les risques de fermeture de l’ETF sont donc faibles.
  3. Son type de distribution des dividendes. Si l’ETF est capitalisant, les dividendes vont être automatiquement réinvestis dans le fonds, s’il est distribuant, les dividendes te seront versés et tu pourras les réinvestir ou pas. C’est donc une question de préférence : veux-tu booster ton placement pour plus tard (capitalisant) ou souhaites-tu profiter des paiements réguliers dès aujourd’hui (distribuant).
  4. Son type de réplication. Deux principaux types de réplication existent, la réplication physique et la réplication synthétique. Cela joue si tu veux investir sur des ETF avec des actions non européennes via un PEA, eh oui c’est possible. Tu trouveras toutes les informations à ce sujet en consultant notre Guide PEA.
  5. Son périmètre d’investissement. Le choix d’ETF est large et nombreux sont aujourd’hui ceux qui – à côté des grands indices mondiaux – se positionnent sur des marchés de niches ou des secteurs d’activités très spécifiques. Sache que plus les ETF que tu choisis sont spécifiques, moins ils sont diversifiés et plus tu concentres ton risque. Pour y remédier il faudrait augmenter leur nombre, ce qui complexifie inutilement ton portefeuille. Privilégie quelques ETF larges pour te simplifier la vie.

💡

Remarque

Tu trouves toutes les informations relatives à l’ETF dans sa fiche technique, le DICI ou sur le site web de l’émetteur.

Existe-t-il des inconvénients à un investissement ETF ?

Il existe 5 principaux inconvénients qui sont cités généralement par les opposants de l’ETF. Il faut savoir que l’ETF ne profite pas à tout le monde : il siphonne notamment la clientèle des gestionnaires actifs et réduit leurs marges. Cela ne veut pas dire que toutes ces critiques sont infondées. Au contraire, nous t’encourageons vivement à te pencher sur le sujet et à te faire ta propre opinion. Les voici :

  • Aucun droit de décision aux assemblées générales.

    Par l’absence de droit de vote et par la passivité dans ton choix d’acheter ou de vendre, tu ne prends aucune décision active concernant l’entreprise (ni récompense, ni sanction). Pour toi en tant qu’investisseur passif ce n’est pas un problème. Pour certains critiques, l’investissement passif nuirait cependant à l’efficience du marché par l’affaiblissement de ce mécanisme de contrôle.

  • Certains ETF de niche peuvent manquer de liquidité.

    Si les titres qui le composent sont peu liquides (titres très spécifiques, exotiques, etc.), l’ETF peut avoir du mal à répliquer son indice. L’ETF en soi peut aussi être illiquide, il est alors plus difficilement négociable.

  • Les ETF peuvent accélérer des crises.

    Si pour une raison quelconque un grand nombre d’investisseurs vendent leurs parts d’ETF, le gestionnaire n’a d’autre choix que de vendre les actions sous-jacentes. Selon l’échelle à laquelle cela se produit, cela peut déclencher une spirale descendante. Alors oui, cet effet existe, mais ce n’est pas un problème propres aux ETF, c’est un problème qui peut toucher n’importe quelle classe d’actifs.

  • Ils peuvent inciter à la spéculation.

    Les ETF sont liquides, se négocient en toute simplicité et permettent d’investir en un clic dans un large panier de valeurs. Pas étonnant que certaines personnes soient tentés de l’utiliser à des fins spéculatives pour parier sur des tendances court termistes d’un secteur ou d’un marché. À toi donc d’en faire bon usage.

  • Le risque de contrepartie : un risque mineur mais existant

    C’est un risque qui ne concerne que les ETF synthétiques. Rappelons-nous qu’ils répliquent la performance d’un indice à l’aide d’un contrat d’échange (swap) avec un partenaire. Le risque de contrepartie correspond au risque que ce partenaire soit en incapacité de livrer, mettant ainsi la performance de l’ETF en péril. C’est un risque faible, d’autant plus qu’en Europe il est très bien encadré.

FAQ : Questions fréquentes

Investir dans les ETF, quel intérêt ?

Quels ETF acheter ?

Quel support pour investir dans les ETF ?

Quelle durée pour investir en ETF ?

Investissement ETF, quelle part de budget allouer ?