Guides
Comparatifs
ETF Frais

Frais ETF : quels sont les frais liés à l’investissement en ETF ?

En raison de leurs faibles coûts de gestion, les ETF constituent un placement financier très apprécié. Grâce aux algorithmes, les ETF suivent la performance d’un indice boursier sans pour autant générer de frais de gestion très importants. Les frais réduisent mécaniquement ton rendement. On te montre lesquels sont à prendre en compte avant d’investir.

💡

À savoir
  • Effectuer une transaction sur les marchés financiers engendre des frais. C’est ce qu’on appelle les frais de Bourse. Ces frais permettent de rémunérer les intermédiaires qui exécutent les opérations financières.
  • Lors de la sélection de tes ETF, le TER, (Total Expense Ratio) est un critère de décision important (tu peux trouver plus d’informations dans cette factsheet).
  • Le TER résume tous les frais de gestion de ton fournisseur d’ETF. Il mesure la totalité des coûts associés à la gestion de tes actifs.
  • Dans la mesure du possible, essaie d’acheter et de vendre uniquement pendant les heures d’ouvertures des bourses de référence. En dehors, de ces heures officielles de cotation, tu peux avoir à payer des frais supplémentaires (voir spread).

Frais ETF : 3 postes à surveiller quand on investit en ETF

  • Coûts de transaction :

    Lors de l’achat ou de la vente de tes titres, tu dois t’acquitter de frais qui comprennent aussi bien les droits de garde que les frais des places boursières dans lesquelles tu investis. Attention : en dehors des heures officielles de cotation, tu peux avoir à payer des frais supplémentaires.

  • Total Expense Ratio (TER) :

    C’est l’ensemble de tous les frais de gestion de ton ETF. Ils sont indiqués comme frais annuels et sont automatiquement déduits de l’encours par l’émetteur. Le performance d’un ETF est toujours affichée nette de frais.

  • Spread :

    Tu dois également tenir compte du “spread” qui est la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’une action ou d’un ETF. Le prix d’achat est le prix pour lequel tu peux acheter l’ETF (prix plus élevé) et le prix de vente celui pour lequel tu peux vendre. L’écart entre les deux prix est la marge que se font courtier et bourse.

Voici un aperçu des principaux coûts liés à l’investissement dans un ETF :

Type de coûtDescriptionCentre de coût
Coûts de transactionFrais d’achat et de vente / frais de tenue de ton compteTon compte-titre (courtier)
Total Expense Ratio (TER)Ex : frais de gestion, budget marketing, droits de licence pour l’indiceSociété émettrice d’ETF
Spread & frais de bourseDifférence entre le prix d’achat et le prix de venteBourse et courtier

L’ensemble des frais ETF dans un ratio : le Total Expense Ratio (TER)

Le terme français est rarement utilisé, mais pour l’investisseur que tu es il peut être utile de savoir qu’il s’agit du TFE pour Total des Frais sur Encours. 

Total Expense Ratio (TER) est l’ensemble  de tous les frais de gestion de ton fonds d’ETF. Il te donne rapidement un aperçu des coûts annuels de ton ETF. Le TER regroupe tous les frais qui sont directement prélevés pour payer le fournisseur d’ETF. 

Par exemple, il s’agit des droits de licence que le fournisseur d’ETF paie à l’éditeur de l’indice, des frais de commercialisation et des frais de gestion. Ces frais constituent les principaux postes de dépenses d’une société de fonds ETF. Tu pourras retrouver cette information : dans le prospectus du fonds, sur le site internet du fournisseur de l’ETF ou dans la factsheet de ton ETF. 

💭

Exemple :

Le iShares Core MSCI World ETF (ISIN : IE00B4L5Y983) à un Total Expense Ratio (TER) de 0,2%. Concrètement, si ton investissement dans cet ETF est de 10.000€, tu paieras chaque année 20€ de frais de gestion (soit 0,2% de ton capital investi).

Frais des ETF
Extrait de la fiche d’information de l’iShares Core MSCI World ETF de BlackRock. | Image : Capture d’écran ishares.com

Attention, bien que le terme “total” soit à la base de l’acronyme TER, d’autres frais supplémentaires peuvent s’appliquer à ton ETF. Par exemple, les frais de swap pour les ETFs qui répliquent leurs index à base de swap, les frais de transaction au niveau du fonds et les frais de tracking. Heureusement, pour l’investisseur que tu es, ces frais sont généralement faibles. 

Frais de transaction (et de tenue de compte)

En plus, selon le courtier auprès duquel tu achètes et détiens tes ETF,  des frais de transaction (frais de courtage) et/ou de tenue de compte-titre peuvent s’ajouter. Si certains prestataires ne facturent pas de frais de gestion pour ton compte-titre, d’autres en revanche disposent de conditions nettement moins avantageuses. Si les frais de courtage sont assez systématiques, il convient tout de même d’y prêter attention lors du choix de ton courtier, des différences non négligeables existent. Ils sont librement fixés par ton courtier et dépendent généralement du volume de la transaction (pourcentage ou forfait, selon les courtiers). En ce qui concerne les frais de tenue de compte, on parle également de droits de garde. Facturés par ligne de titre détenue, ils ont quasi disparu chez les courtiers et banques en ligne, mais sont toujours pratiqués par les banques de réseau traditionnels.

Négocier au mauvais moment, c’est payer plus cher

Si on prend en compte, le moment de la journée où l’on achète/vend ses ETFs, les choses se compliquent un peu. Automatiquement, vendre ou acheter des titres en dehors des bourses officielles, comme par exemple Euronext, augmente le prix de tes titres. 

Toutefois, si tu investis à long terme dans des ETF, la bonne nouvelle est que ce timing n’a pas beaucoup d’importance. Les plans d’épargne ETF ne sont même pas concernés par ce désavantage. En effet, ils sont toujours négociés aux heures de cotation officielles des bourses de référence.

Par ailleurs, les établissements de crédit traditionnels négocient généralement sur les grandes bourses nationales, à l’instar  d’Euronext Paris. Ces dernières années, de nombreux “néo-courtiers” comme Trader Public sont apparus sur le marché et proposent des titres sur des petites places boursières, en dehors de ces grandes bourses nationales. Prenons le cas de Trade Republic. Ce néo-broker effectue toutes ses transactions via LS Exchange. Plutôt que de directement investir sur une autre grande place boursière, ce courtier en ligne fait appel à des intermédiaires. Mais comment cela fonctionne-t-il réellement ? Trade Republic effectuent ses transactions via des bourses de second rang qui font office d’intermédiaire. Ainsi, à 22h tu peux toujours négocier tes titres. En effet, avec les néo-brokers tu peux vendre et acheter le titre en dehors des heures d’ouvertures des bourses officielles.

Si, de prime abord, cela peut sembler très pratique, on te conseille vivement de respecter les horaires officiels d’ouverture de la Bourse, afin de réduire l’amplitude du spread. En effet, en Europe continentale, on ne négocie généralement pas en dehors de heures d’ouvertures de la Bourse. En achetant ou en vendant tes titres en dehors des heures d’ouverture, ton courtier prend un risque, il te répercute un prix plus élevé en raison d’un plus grand spread. Durant ces heures de fermetures des places boursières, ce risque s’explique par l’augmentation de l’écart entre l’offre et la demande. Tu risques donc de surpayer les titres que tu achètes.

Le spread (écart) : offre et demande influent sur le prix

L’offre est le prix auquel un acheteur potentiel est prêt à acheter une action (on parle de cours acheteur). La demande est le prix auquel le vendeur est prêt à céder son action (on parle de cours vendeur). 

La différence entre ces deux cours s’appelle le spread ou l’écart entre l’offre et la demande. En dehors des heures de cotation officielles, le spread augmente. En effet, si tu souhaites acheter, ton fournisseur d’ETF doit dénicher un ETF qui est négocié sur une bourse étrangère. Il prend donc un risque supplémentaire et entend être rémunéré pour ce risque pris. Voici un aperçu des heures officielles de cotation des bourses de référence :

Quand faut-il acheter et vendre ?

Aperçu des horaires d’ouverture pour les principales places boursières. | Image : Hellomonnaie

Attention : avec ton application de trading, tu as souvent la possibilité de négocier en dehors de ces horaires d’ouvertures, mais cela a toujours un prix.

En dehors des heures de cotation officielle de la Bourse, ce spread peut générer de réelles différences de prix. Voici un exemple avec un ETF sur le Core MSCI World. A gauche, tu peux voir ce qui se passe en temps normal, lors des heures de cotation officielle, tu peux y voir un écart modéré entre le cours acheteur et celui du vendeur. A droite le week-end, en dehors des heures d’ouverture de la Bourse, tu peux constater que ce spread augmente de façon considérable.

Frais ETF : les ETF sont-ils plus avantageux que les actions individuelles ?

Tout dépend de la situation. Pour limiter tes frais, tu veux savoir s’il vaut mieux miser sur des actions individuelles ou sur des ETF ? Cela dépend de ta stratégie personnelle d’investissement. Selon la stratégie que tu adoptes, les frais de gestion ne sont évidemment pas les mêmes. Si tu achètes toi-même de nombreuses actions, tu auras nécessairement des frais de transaction plus élevés, mais tu ne supporteras pas les coûts de TER puisque tu effectues toi-même ce travail de gestion.

Si tu investis dans les ETF pour diversifier ton portefeuille à l’échelle mondiale, acheter des milliers d’actions individuelles est tout simplement impossible. Et ce pour deux raisons : les frais de transactions mais aussi le temps que tu dois y consacrer sont trop importants. 

Actions individuellesETF
Coûts de transactionplutôt élevémodéré
Frais de gestion (TER)aucun0,07% – 0,8%
Spread & frais de place boursièreidentiquesidentiques

S’il existe des frais de transaction aussi bien pour les ETF que pour les actions individuelles, avec les actions individuelles tu paieras généralement des frais à chaque transaction. A contrario, pour les ETF qui prennent la forme d’un plan d’épargne, tu n’auras à t’acquitter de ces frais en une seule fois.

Par ailleurs, les frais de gestion des assurances-vie sont généralement faibles. Le plus souvent, ces frais de gestion ne dépassent pas 2 % de ton investissement. 

Tous ces éléments doivent te rappeler qu’il est essentiel de comparer non seulement le TER, mais aussi tous les frais de gestion de ton compte-titre proposé par ton prestataire.

FAQ – Questions fréquentes

Quels sont les coûts liés aux ETF ?

Quel est l’impact du TER sur mon investissement dans un ETF ?

Où puis-je trouver le TER d’un ETF ?

Qu’est-ce qu’un spread pour les ETF ?