Guides
Comparatifs
investissement passif

Investissement passif en ETF : pourquoi le privilégier à l’investissement actif ?

La vision répandue de l’investissement est celle d’une stratégie active de stockpicking, c’est-à-dire de sélection d’actions individuelles plus ou moins risquées. Mais de nombreux arguments plaident en faveur d’une autre stratégie fondamentalement différente que nous allons te présenter ci-dessous : l’investissement passif.

💡

À savoir
  • L’investissement passif revient à miser sur le marché : au lieu de sélectionner des titres individuels, tu fais confiance à la croissance naturelle du marché et de l’économie mondiale.
  • Seule une fraction des gestionnaires de fonds actifs atteint un rendement supérieur à celui du marché. Un argument clair en faveur de l’investissement passif : ici, atteindre le rendement du marché est assuré.
  • L’investissement passif est considérablement moins cher que l’investissement actif.
  • Tu gagnes beaucoup de temps : comme l’indique le nom, l’investissement passif est pratique, tu n’as pas à analyser des montagnes de statistiques ou à consulter chaque bilan trimestriel!
  • Les supports passifs tels que les ETF sont rationnels et suivent des règles claires. Les investissements gérés activement (comme le stock picking ou les fonds d’investissements actifs) ne sont jamais dépourvus d’émotions.
  • L’effet de report d’impôt à travers la stratégie de buy and hold (achat et conservation du titre à long terme) permet à ton argent de travailler plus longtemps pour toi. Ainsi tu ne payes des impôts que lorsque tu vends tes titres et plus longues sont les perspectives d’investissement, plus grandes sont les chances de gains supplémentaires.

L’investissement passif est une stratégie qui a déjà fait ses preuves. Au lieu de sélectionner activement des titres individuels et de te constituer un portefeuille personnalisé, tu achètes en tant qu’investisseur passif l’ensemble du marché. C’est en fait une stratégie qui mélange indexation et buy and hold. Moins risqué et avec moins d’adrénaline, elle est aussi moins chronophage que l’investissement actif. Ça te semble trop beau pour être vrai ? On va t’expliquer comment ça fonctionne.

Profiter des marchés grâce à l’investissement passif

Avec les investissements passifs tu profites des marchés existants en ayant confiance en l’évolution positive de l’économie mondiale, de certaines régions ou de certains secteurs d’activités. Cette approche repose sur la théorie du marché efficient, qui stipule que les actions s’échangent toujours à leur juste valeur et ne sont ainsi jamais sur- ou sous-évaluées. Même parmi les gestionnaires de fonds professionnels, très peu (moins d’un tiers!) surpassent le rendement du marché à long terme. Il est donc bien plus sûr et prometteur de se fier à l’intelligence collective du marché plutôt que de parier sur l’intelligence individuelle d’une personne à trouver des actions sous-évaluées. 

Faire confiance au marché à travers l’investissement passif est donc une stratégie rationnelle en faveur de laquelle plaident de nombreux indicateurs : une étude de l’agence S&P Dow Jones a ainsi observé sur 10 ans les performances des fonds de placements gérés activement (qui sont donc administrés par un investisseur expert). Le résultat est clair : 98% des gestionnaires de fonds actions n’ont pas battu leur indice de référence. Il en est de même en France où sur 10 ans, seuls 6% des fonds actifs ont réussi! (rapport SPIVA Europe 2021) 

Même si un gestionnaire de fonds peut ponctuellement réussir à battre le marché, cela ne veut pas dire que cette performance est de long terme. La probabilité qu’un fonds actif surperforme son indice de référence décroît avec le temps.

La différence entre investissement actif et investissement passif

L’investissement actif correspond simplement à une stratégie où tu pioches une à une des actions dont tu espères qu’elles vont croître plus que les autres. C’est ce qu’on appelle également en anglais le stock picking. Outre les actions, cette stratégie s’applique aussi aux ETF et aux fonds.   Actif signifie donc que tu spécules et négocies activement et que tu ne te contentes pas d’acheter et de conserver des titres dans la durée.

Pour avoir du succès en tant qu’investisseur actif il faut donc avoir une connaissance approfondie des titres qu’on achète, étudier les chiffres clés et se tenir régulièrement informé des évolutions boursières. Dans cette approche, il existe diverses stratégies aux risques différents, par exemple le Market Timing, qui consiste à réaliser un gain en attendant le bon moment pour acheter et vendre des titres.

À l’inverse, l’investisseur passif ne spécule pas mais met sa confiance dans le mouvement collectif du marché. En tradant activement tu peux donc en théorie obtenir une meilleure performance que la marché, mais le risque auquel tu t’exposes est beaucoup plus élevé que pour un simple ETF Monde, par exemple. 

Investissement passif vs. investissement actif

PropriétéInvestissement actifInvestissement passif à travers un portfolio mondial
ObjectifBattre la performance du marchéAtteindre la performance du marché
Rendements grâce à Une stratégie astucieuse et spéculativeUne exposition diversifiée aux risques du marché mondial
Image du marchéLe marché comme adversaireLe marché comme allié
Sur quoi parie l’investisseur ?Sur des entreprises, secteurs ou périodes de tempsSur la croissance de l’économie mondiale
Degré de diversificationFaible, avec une approche active classiqueDiversification globale et systématique
Horizon de placementIndividuel, souvent pas déterminé préalablementLong terme, plusieurs années voire décennies
ComplexitéÉlevée : il faut s’informer en profondeur sur les entreprises et l’évolution boursièreFaible : il suffit de choisir un fonds et de le maintenir dans le temps
CoûtTendance à être élevé : les coûts augmentent avec la fréquence des transactions (frais de courtage) et la sélection active nécessite l’intervention d’un gérant (rémunéré) qui met à disposition son temps et savoir-faire.Faible : pour les ETFs dont le TFE (total des frais sur encours) est faible, les coûts n’ont qu’un impact mineur sur le rendement.
Temps nécessaireRelativement élevéFaible

Buy and hold plutôt que spéculer

La stratégie Buy and hold signifie simplement : acheter des parts et les conserver dans le temps. Un investisseur passif garde ainsi un horizon de long terme, ignore les variations ponctuelles et ne se laisse pas entraîner dans les tendances boursières court termistes. Finalement, l’objectif est de ne pas toucher son argent et de le laisser travailler pour soi. 

Spéculer est toujours plus risqué qu’un investissement passif avec un ETF Monde car au lieu de diversifier les risques à grande échelle, tu les concentre sur quelques actions. Et les avantages ne s’arrêtent pas là.

Les avantages de l’investissement passif

En tant qu’investisseur passif dans un ETF monde, tu atteins toujours les rendements du marché. L’ETF investit en effet automatiquement dans des dizaines, centaines, voire milliers d’actions qui représentent le marché global, et permet de diversifier systématiquement et largement l’argent placé. Au lieu d’acheter uniquement quelques actions françaises par exemple, tu peux investir dans tout le CAC 40

De plus, tu n’as pas besoin d’étudier les bilans trimestriels des entreprises ou d’allumer chaque matin BFM-business pour suivre les actualités boursières. Avec un investissement passif, ton argent est simplement placé dans un fonds indiciel déjà constitué comme le MSCI World, qui regroupe les 1600 plus grandes cotations des pays industrialisés. C’est pour cette raison que l’investissement passif offre aussi une très bonne opportunité aux personnes novices, de profiter du développement des marchés boursiers, sans avoir besoin de connaissances très poussées.

En outre l’investissement passif repose beaucoup moins sur les émotions : celui qui spécule peut facilement succomber à des impulsions et des sentiments parfois trompeurs. Même les meilleurs traders ne sont pas des robots… Les ETF ont l’avantage d’être basés sur des algorithmes et de suivre les évolutions d’un indice selon des règles claires déterminées au préalable. Ce qui signifie : pas de mouvements de panique ou de retournements soudains. 

Un avantage supplémentaire : Le Market Timing ne joue presque aucun rôle dans l’investissement passif et tu t’épargnes le stress de devoir trouver à tout prix le “bon moment” pour vendre ou acheter. Comme ta stratégie repose sur le long terme, il n’y a pas de souci à se faire si ton ETF tend à la baisse sur plusieurs semaines, il remontera.

Avantages fiscaux du buy and hold dans le cadre d’un investissement passif

Enfin il faut savoir que lorsque tu investis de façon passive à long terme, tu profites d’un report d’impôt. Pourquoi ? Parce que tout simplement, les plus-values ne sont pas imposées tant qu’elles ne sont pas réalisées (donc tant que tu n’as pas vendu ton titre). Dans le cas d’une stratégie buy and hold cela correspond souvent à des années, voire des décennies après l’investissement. Plus le temps passe, plus ton taux d’imposition effectif va baisser. Car plus le paiement de l’impôt est reporté, plus ton argent aura le temps de fructifier entre-temps.

Payer 1000 € d’impôts sur ton patrimoine aujourd’hui, c’est financièrement bien moins favorable que si tu ne dois payer ces 1000 € que dans cinq ans. Au lieu de réaliser une plus-value qui sera tout de suite minoré de l’impôt, ton capital reste investi dans ton portefeuille et continue à travailler pour toi.

Avec un ETF capitalisant tu bénéficie du même effet avec les dividendes. Alors qu’avec un ETF distribuant les dividendes sont taxés dans l’année où tu les perçois, un ETF capitalisant capitalise les dividendes, ce qui fait gonfler la valeur du fonds et augmente la plus-values latente, qui elle n’est taxé qu’au moment de la vente. Les dividendes sont donc réinvestis dans leur totalité, année après année, reportant l’imposition et optimisant l’effet des intérêts composés.

Pour en savoir plus sur la fiscalité des ETF, dirige-toi vers la partie concernée.

3 conseils pour un investissement passif réussi

1) Prend conscience des risques  : même si les risques d’une stratégie passive sont largement réduits en comparaison avec le trading, il est indispensable de s’informer sur les risques de marché et de déterminer quels risques tu es prêt à prendre. 

2) Choisis des ETFs qui correspondent à ta stratégie : Tu peux investir dans différents marchés, régions et devises, tout dépend de ce qui est important pour toi. Tu peux également mettre des accents en utilisant le factor investing (investissement multifactoriel) ou en intégrant des critères ESG. Sache que tu restes flexible et que tu peux réarranger ton portefeuille à tout moment aux horaires de marché.  

3) Sépare investissements passifs et actifs : Tu peux tout à fait souhaiter placer une partie de ton épargne dans un ETF et dédier le reste à des investissements actifs, d’ordre plus spéculatif. Nous te conseillons seulement, pour des raisons psychologiques, de créer deux comptes séparés. Cela t’évitera la tentation de t’écarter de l’approche buy and hold et de succomber à des impulsions sur tes placements passifs.

FAQ – Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’investir passivement ?

À qui convient l’investissement passif ?

Quand est-ce que je paie des impôts quand j’investis passivement ?