Guides
Comparatifs

Comment investir 50000 euros

Investir 50000 euros n’est pas une décision légère. Il s’agit là d’une somme conséquente qu’il ne faut pas exposer à un risque trop élevé. La laisser dormir sur un compte où elle ne génère pas de rendement n’est également pas une très bonne option. Alors que faire ? Comment investir 50000 euros intelligemment ? Nous allons t’orienter sur les différentes possibilités.

💡

À savoir
  • Investir, c’est placer de l’argent dans l’intention de réaliser un rendement et éviter qu’il ne perde en valeur avec l’inflation.
  • Le secret d’un investissement réussi se trouve dans la durée.
  • Avant de se jeter sans regarder et d’investir 50000 euros en totalité, mieux vaut construire préalablement une épargne de précaution, mobilisable à court terme.
  • À une échelle de 50000 euros, les actifs d’investissement les plus populaires sont : l’immobilier et le marché boursier (ETF en particulier).
  • Un portefeuille, quelle que soit sa taille, doit toujours être diversifié, et il est conseillé d’allouer des sommes sur différents marchés et actifs.

Que faire de 50000 euros : pourquoi faut-il investir ?

Si l’argent sur un compte ou livret bancaire est certes sécurisé et disponible, son rendement est assez faible, même négatif dans la majorité des cas quand on prend en compte l’inflation.

En période d’inflation (même si elle actuellement élevé, il y en a toujours un peu – et c’est normal), tes économies non investies perdent de la valeur. L’augmentation des prix conduit en effet à faire augmenter le coût de la vie et à diminuer la valeur réelle de l’argent. Même si les salaires sont régulièrement adaptés à son évolution, l’inflation est très mauvaise pour l’épargne, qui bien qu’accessible à tout instant, voit son pouvoir d’achat diminuer. Même le taux d’intérêt versé par la banque, censé amortir cette perte, est trop largement inférieur à l’inflation pour avoir un effet conséquent. 

Le taux d’intérêt du livret A a par exemple a été fixé en 2022 à seulement 1%, puis 2%. Comparé à l’inflation prévue à 6% en juillet 2022, les conditions de l’épargne ne permettent pas de conserver ses économies à long terme. 

C’est pourquoi investir est si important : “faire travailler son argent” permet d’augmenter ses avoirs en les plaçant dans des titres financiers rémunérateurs, même si ceux-ci sont exposés à des fluctuations temporaires. 

Attaquons donc le vif du sujet en examinant 4 étapes permettant d’investir 50 000 euros sereinement.

1. Avant d’investir 50000 euros : constituer une épargne de précaution

L’investissement, en particulier avec des sommes importantes, doit toujours s’inscrire dans le long terme. À ce titre, il est essentiel de disposer d’une épargne de précaution suffisamment étoffée au préalable. Cette épargne doit être adaptée à ton profil financier et prendre en compte l’étendue de tes besoins à court/moyen terme, notamment en cas d’imprévus. Afin de ne pas avoir à prendre de mauvaises décisions une fois lancé, mieux vaut ne jamais investir de l’argent dont tu pourrais avoir besoin à court ou moyen terme. Ne pas respecter cette règle pourrait te conduire à vendre tes actifs parce que tu as rapidement besoin d’argent et ce, à un moment où les cours ne sont pas favorables. Au lieu de se jeter sur le marché ses 50 000 euros à la main, il est nécessaire de t’assurer que tu disposes d’un filet de sécurité financier pour ne pas être pris au dépourvu dans les prochaines années.

Si tu lis cet article, il est fort probable que tu te trouves en possession d’une somme d’environ 50 000 euros. C’est un montant important et il est absolument pertinent de chercher à l’investir. Si tu n’as pas ou peu d’épargne de précaution (on conseille un min. de 3 mois de salaire) ça peut être l’occasion de la compléter avant d’investir les 50000 euros. Pour cela nous avons déjà expliqué en profondeur comment gérer son argent et comment épargner.

Tu peux également consulter nos guides pour investir 10000 euros et 20000 euros si ces montants sont plus adaptés à ta situation.

2. Investir 50 000 euros : quels actifs choisir ?

Une fois t’être assuré de disposer d’une épargne de précaution confortable, tu peux t’intéresser de manière sereine à l’investissement de tes 50 000 euros. Se pose la question capitale : dans quoi investir ?

Comme nous l’avons expliqué, investir revient à placer de l’argent en vue de générer un rendement. Voici 3 options qui peuvent se présenter à toi :

  • L’immobilier

  • Le marché boursier

  • Les cryptomonnaies

L’immobilier

Investir dans l’immobilier peut paraître sûr et solide. Comparé à investissement boursier un peu abstrait, un bien tangible comme un bien immobilier à un effet rassurant est stable. Mais attention, un investissement immobilier n’est pas anodin est comporte également des risques.

Acheter un bien en direct

S’il est difficile de se lancer avec des budgets de 10000 ou 20000 euros, disposer d’une somme de 50000 euros offre en revanche beaucoup plus d’opportunités. En cherchant des biens de petite à moyenne taille, il est possible d’acquérir une propriété de valeur correcte tout en gardant une somme de côté pour d’éventuels travaux de rénovation et de gestion. C’est un bon moyen de placer de l’argent qui rapporte mensuellement.

Pour cela, il peut néanmoins être nécessaire de compléter ton capital par un crédit. Tu pourras alors utiliser tes 50000 euros en tant qu’apport dans le cadre de ta demande de financement. Si tu veux investir dans l’immobilier on te propose un article dédié pour plus de détails.

Si l’immobilier est une classe d’actif prisée par de nombreux français, il comporte toutefois son lot de désavantages dont il faut être conscient :

  • Recours nécessaire à l’endettement : 50000 euros n’étant pas une somme très importante quand on parle d’immobilier, il est difficile de trouver de bonnes opportunités et cela peut t’obliger à avoir recours à l’endettement.
  • Peu de diversification et risque élevé : l’ensemble de ton avoir étant concentré sur un unique bien, cette stratégie présente un certain manque de diversification et une exposition au risque sur un seul actif.
  • Temps et connaissances nécessaires : l’immobilier est un domaine complexe qui nécessite une certaine expérience ainsi que beaucoup de temps pour la recherche, l’acquisition, les travaux, l’entretien, la gestion, la recherche des locataires, etc.

Les SCPI

Une alternative de choix à un investissement immobilier en direct peut être le recours à une SCPI. Il s’agit ici d’un fonds collectant le capital de plusieurs investisseurs et constituant un portefeuille immobilier collectif. Cette approche présente l’avantage de rendre accessible des biens chers à des sommes réduites, tout en diversifiant le risque dans différents projets simultanément. Les SIIC ou REIT fonctionnent de manière similaire.

Le crowdfunding immobilier

Enfin, le crowdfunding immobilier attire de plus en plus de petits investisseurs à la recherche de nouvelles opportunités. Bien qu’il affiche des rendements alléchants, cela ne doit pas conduire à négliger les risques qu’il présente.

Le marché des actions : actions individuelles vs ETF

Dans l’imaginaire collectif, investissement boursier est synonyme de “stock picking” : chercher et acheter des actions d’entreprises individuelles pour se constituer un portefeuille personnel. Opter pour une telle stratégie signifie devoir fournir un important travail d’analyse des entreprises et du marché, de pouvoir trouver des opportunités de profit et de correctement “timer” son entrée et sa sortie du marché. Cette méthode peut permettre des retours sur investissements élevés si on mise sur les bonnes actions, mais également des pertes conséquentes si on mise sur les mauvaises. Partant du principe que personne ne sait de quoi est fait l’avenir, miser sur des entreprises individuelles relève du pari.

Savais-tu que sur 10 ans, seuls 2% des gérants professionnels de fonds d’investissement ont surperformé leur indice de référence ? Ce constat a conduit à l’essor grandissant de l’investissement passif en ETF (ou “Exchange Traded Funds”) : des fonds automatisés réunissant plusieurs centaines d’actions d’un marché donné. Ces ETF visent seulement à reproduire les performances d’un marché au lieu de tenter de le battre.

En adoptant une approche de “Buy & hold” (acheter et conserver) sur le long terme et en profitant d’une exposition sectorielle et géographique diversifiée grâce à un ETF, obtenir un rendement moyen de 5 à 10% par an est tout à fait possible. Le tout, sans exposer ton capital à des risques inconsidérés.

La grande diversification qu’offrent les ETF rend même possible d’investir l’ensemble des 50000 euros dans un ou plusieurs ETF. Il faut toutefois bien choisir son fonds face aux nombreux ETF spécialisés disponibles. Tu peux trouver les meilleurs ETF dans cet article.

🚀

Trouve le meilleur courtier en ligne
Si tu souhaites ouvrir un compte pour acheter des ETF ou des actions, n’hésite pas à consulter notre comparatif des meilleurs courtiers en ligne.

Les crypto monnaies

Très médiatisée ces derniers temps, les crypto-monnaies se sont faites un place dans le monde de l’investissement. Cette popularité ne signifie cependant pas que  celles-ci sont adaptées aux épargnants inexpérimentés. Investir en crypto requiert en effet de s’accoutumer au fonctionnement complexe de la Blockchain, puis d’appréhender l’intense volatilité du marché.

Bien qu’il soit possible de compléter son portefeuille avec une faible part de crypto-monnaies, nous déconseillons fortement d’y consacrer une trop grande partie de son portefeuille. Il faut plutôt considérer les crypto-monnaies dans une optique de diversification de ton portefeuille et non comme la base d’un investissement de 50000 euros.

🚀

Comparatif des meilleures plateformes cryptos
Tu veux ouvrir un compte pour tester le marché des cryptos ? Pas de panique, nous t’avons préparé un comparatif des meilleures plateformes de crypto monnaies du marché.

3. Investir 50000 euros : construire une stratégie diversifiée et à long terme

Pas de rendement sans risque. Certes, mais certains risques peuvent être minimisés. C’est le cas du risque spécifique. Chaque classe d’actif, chaque zone géographique, chaque secteur d’activité et chaque entreprise présente des risques qui lui sont propres. Pour ne pas s’y exposer, il suffit de diversifier son exposition. Concentrons nous sur la classe d’actif suivante : les actions.

D’après la logique que nous venons d’énoncer, il n’est donc pas très judicieux de placer l’ensemble des 50000 euros dans une (ou même plusieurs) actions individuelles, même si rien n’interdit de compléter son portefeuille par quelques opportunités plus risquées.

Investir dans un ETF c’est investir dans tout un marché, donc s’exposer à des secteurs, zones et entreprises diverses. La diversification étant plus importante le risque est alors réduit.

Une fois une bonne partie de ton capital investi dans un portefeuille ETF diversifié, il peut être intéressant – en complément – de consacrer un montant réduit à une action dont l’entreprise ou le produit attirent ta curiosité. Cette part plus spéculative de ton portefeuille présentera plus de risques, mais te sera également utile en stimulant ton intérêt pour la finance et ta compréhension des marchés sans exposer tes économies à des risques inutiles.

N’hésites donc pas à exprimer ton intérêt pour certains secteurs, tout en laissant le gros de ton capital croître passivement.

Investir passivement à long terme

Un des nombreux avantages des ETF est qu’un tel investissement ne requiert pas une grande expertise en finance, ni une connaissance pointue de l’actualité boursière. La logique sous-jacente est également assez intuitive : miser large et profiter passivement de la croissance globale d’un marché ou de l’économie mondiale en générale plutôt que de miser activement sur des titres individuels sur lesquels il est très probable qu’on se trompe.

Les possibilités de combinaison d’ETF au sein d’un portefeuille sont nombreuses. Notre conseil : keep it simple ! (privilégie la simplicité). Une façon assez simple de répliquer l’économie mondiale avec seulement deux ETF est la suivante : 70% dans un ETF MSCI World (un fonds regroupant environ 1.500 actions de pays industrialisés) et 30% dans un ETF MSCI Emerging markets (qui regroupe les titres les plus importants des pays émergents). Avec 50000 euros, tu peux par exemple allouer 30000 € à l’un, 15000 € au second et garder 5 000 € pour des actions individuelles. C’est ce que nous présentons dans l’exemple de portefeuille que nous avons appelé le grand classique.

Investir 50000 euros

Enfin le secret d’un investissement réussi, quelle que soit la somme, est de respecter certaines règles de l’investissement passif. Tu peux les retrouver en détail dans notre guide spécial ETF. Qu’importe l’actif ou la somme investie, suivre une stratégie de “Buy and Hold” est primordial. Il s’agit d’acheter des titres, puis de les conserver à long terme, soit sur 5, 10 voire 15 ans et ce, sans se laisser influencer par les fluctuations de cours. Quelles que soient les circonstances de marché, l’important est de se tenir à sa stratégie et de ne pas paniquer. Il est difficile de résister à vendre lors d’importantes variations, mais il ne faut pas oublier que c’est la meilleure manière de perdre de l’argent…

Optimiser sa fiscalité

Avec une somme de 50000 euros, les charges fiscales qui peuvent s’appliquer à tes opérations commencent à devenir conséquentes. Il est donc plus qu’important de consacrer une partie de sa stratégie à la fiscalité de ton investissement. Pourquoi par exemple ne pas investir via une enveloppe fiscale ? 

Le PEA (Plan d’épargne en action) permet à ce titre une défiscalisation des gains générés avec un portefeuille d’actions. Il suffit de respecter quelques critères que nous te présentons en détail dans notre guide PEA. Nous t’y expliquons également comment diversifier mondialement ton PEA l’aide d’ETF.

🚀

Tu veux investir en actions dans un cadre fiscal privilégié ?
Le PEA est must-have dans un portefeuille patrimonial. Avec notre comparatif on t’aide à trouver le meilleur.

L’assurance-vie est également une enveloppe intéressante. Proposant de nombreux supports diversifiés, du plus risqué au plus sécuritaire, l’assurance vie a également de nombreux atouts fiscaux.

Si tu souhaites ouvrir un contrat, tu peux consulter notre comparatif meilleure assurance-vie.

4. Investir 50000 euros : se lancer !

Une fois que tu disposes d’une épargne de précaution et que tu t’es familiarisé avec les différents actifs, il faut désormais se lancer ! 

Cette étape est décisive, car s’informer est une très bonne chose, mais oser acheter ses premiers actifs requiert un peu de courage. Trop d’épargnants continuent à voir leurs économies fondre face aux conséquences de l’inflation sans oser passer le cap de l’investissement. Or, comme nous avons essayé de te le montrer, investir peut être très simple et n’est pas réservé aux spéculateurs expérimentés. 

Continue donc dans ta lancée et si tu ne possèdes pas encore assez de connaissances, tu peux t’aider de nos différents articles :

Investir 50 000 euros : ce qu’il faut retenir

  • Étape 1 : S’assurer de disposer d’une épargne de sécurité suffisante et évaluer quelle proportion d’argent tu devrais éventuellement allouer à d’autres postes budgétaires. 
  • Étape 2 : Choisir les actifs les plus adaptés à ton capital et ta stratégie. Le marché des actions constitue généralement l’option la plus accessible grâce aux ETF. Rien ne t’empêche de compléter ton portefeuille par quelques acquisitions plus audacieuses comme des actions individuelles, des parts de SCPI ou même des crypto-monnaies.
  • Étape 3 : Décider d’une stratégie passive à long terme fondée sur le principe du Buy & Hold, quel que soit ton actif. L’idéal est de le faire dans le cadre d’une enveloppe fiscale pour optimiser ta fiscalité à long terme.
  • Étape 4 : Se lancer, faire preuve de patience et faire fructifier son capital de manière réaliste sans se laisser envahir par ses émotions lors de phases financières mouvementées.

FAQ – Questions fréquentes

Que faire de 50000 euros ?

Pourquoi investir 50000 euros ?

Comment investir 50 000 euros ?