Guides
Comparatifs

Assurance-vie après 70 ans : est-ce toujours intéressant ?

On entend souvent parler de cette limite d’âge de 70 ans quand on s’intéresse à l’assurance-vie. À quoi correspond-elle ? Quelle est la fiscalité de l’assurance-vie après 70 ans ? Quelles sont les règles en matière de succession ? et est-il toujours intéressant de placer de l’argent sur son assurance-vie après 70 ans ? Toutes nos réponses dans cet article.

💡

À savoir :
  • Il est possible de verser de l’argent sur son assurance-vie à tout âge, même après 70 ans.
  • Les versements effectués avant et après 70 ans ne vont pas être traités de la même façon en cas de succession.
  • Pour les versements avant 70 ans, il est possible de transmettre jusqu’à 152.500€ par bénéficiaire sans droits de succession.
  • Pour les versements après 70 ans, il est possible de transmettre jusqu’à 30.500€ sans droits de succession, tous bénéficiaires confondus (hors gains, ceux-ci étant exonérés s’ils sont le fruit des versements après 70 ans).
  • Même si les conditions sont moins avantageuses, il est toujours intéressant de placer de l’argent sur une assurance-vie après 70 ans. Il faut cependant veiller à équilibrer le niveau de risque en augmentant la partie sécuritaire du contrat.

La fiscalité de l’assurance-vie après 70 ans : des règles spécifiques ?

L’âge n’intervient pas dans la fiscalité de l’assurance-vie. Quel que soit l’âge du souscripteur au moment du versement ou du retrait, les conditions restent inchangées pour l’imposition des gains réalisés. Le seul âge qui compte ici, c’est en fait celui de ton assurance-vie. Si tu effectues un retrait avant les 8 ans de ton contrat, tu es assujetti au prélèvement forfaitaire libératoire classique de 30% (ou à ta tranche marginale d’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,2%). Si au contraire les retraits interviennent après les 8 ans du contrat, tu peux bénéficier des avantages fiscaux. La fiscalité de l’assurance-vie après 70 ans est la même que celle avant 70 ans. Rappelons quelles en sont les règles.

Fiscalité de l’assurance-vie pour les versements effectués avant et après 70 ans (contrats ouverts et versements effectués depuis le 27 septembre 2017) :

Années de détention du contratFiscalité assurance-vie
8 ansPFU de 30% (12,8% de prélèvements forfaitaires + 17,2% de prélèvements sociaux)
ou
Imposition à la tranche marginale de l’impôt sur le revenu + 17,2% de prélèvements sociaux
8 ansVersements <150.000€ : PFU de 24,7% (7,5% de prélèvements forfaitaires + 17,2% de prélèvements sociaux)

Versements >150.000€ : PFU de 30% (12,8% de prélèvements forfaitaires + 17,2% de prélèvements sociaux)

Possibilité de bénéficier chaque année d’un abattement d’imposition sur les rachats de 4.600€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et 9.200€ pour un couple. Les prélèvements sociaux restent dus.
Source : impots.gouv.fr – 12/2022

Si tu veux en savoir plus, et notamment sur la fiscalité des contrats souscrits avant septembre 2017, tu peux consulter notre article dédié à la fiscalité de l’assurance-vie.

🚀

Ouvre un contrat d’assurance-vie
Tu souhaites ouvrir un contrat d’assurance-vie, mais tu ne sais pas lequel choisir ? Pas de panique, direction notre comparatif des contrats d’assurance-vie du marché. Tu y trouveras toutes les informations nécessaires pour faire ton choix.

Les droits de succession de l’assurance-vie après 70 ans

Pour la succession, c’est différent. Dans ce cas, effectivement, la limite des 70 ans est très importante. Les versements effectués avant et après 70 ans ne vont pas bénéficier du même régime lors du décès du souscripteur.

Règles de succession de l’assurance-vie avant 70 ans

Un des avantages de l’assurance-vie est les conditions avantageuses de transmission lors du décès du détenteur du contrat. Celles-ci sont particulièrement intéressantes si les versements d’argent sur l’assurance-vie ont eu lieu avant les 70 ans du souscripteur.

Tableau des droits de succession pour les versements effectués avant 70 ans :

Montant transmisJusqu’à 152.500€ par bénéficiaireDe 152.501€ à 852.500€Au-delà de 852.501€
Fiscalité assurance-vieExonération 20%31,25%
Source : impots.gouv.fr – 12/2022

Les versements effectués avant les 70 ans du souscripteur bénéficient d’un cadre fiscal plus favorable. Il est ainsi possible de transmettre jusqu’à 152.500€ par bénéficiaire hors droits de succession. L’abattement s’applique sur la valeur totale du contrat, sans distinction entre le capital et les intérêts.

Même au-delà de l’abattement de 152.500€, le taux de 20% est intéressant. En effet, dans le barème des droits de succession classiques, le taux de 20% est appliqué jusqu’à un montant de 552.324€ (barème 2022). Au-delà, les montants sont taxés à 30%. Dans le cadre de l’assurance-vie et des versements avant 70 ans, le taux de 20% est conservé jusqu’à un montant de 852.500€. 

Règles de succession de l’assurance-vie après 70 ans

Pour les versements effectués après 70 ans, les règles sont différentes. Les conditions sont moins favorables, mais restent néanmoins intéressantes comparés aux autres placements.

Tableau des droits de succession pour les versements effectués après 70 ans :

Montant transmisJusqu’à 30.500€Au-delà de 30.500€
Fiscalité assurance-vieExonération (Montant partagé par tous les bénéficiaires)

Les gains générés par ces versements sont également exonérés.
Droits de succession qui s’appliquent (sauf pour le conjoint du défunt qui est exonéré)
Source : impots.gouv.fr – 12/2022

L’abattement assurance-vie après 70 ans est beaucoup moins important. Il s’élève ainsi à 30.500€, à partager entre tous les bénéficiaires. Toutefois, même si cet avantage est moins important que pour les versements avant 70 ans, cela reste non négligeable en cas de succession. De plus, les gains générés par ces versements après 70 ans restent exonérés de droits de succession. L’abattement est donc plus faible, mais il n’y a aucune imposition sur les gains réalisés.

Au-delà de l’abattement, les fonds sont reversés à l’actif successoral et sont donc assujettis au barème des droits de succession.

Certains contrats plus anciens, souscrits avant 1991, offrent une exonération totale des fonds déposés sur l’assurance-vie, que les versements aient eu lieu avant ou après 70 ans. Ces contrats très intéressants se font cependant de plus en plus rares. Si tu connais des personnes dans ta famille qui en détiennent, ou si tu as la chance d’en posséder un, il ne faut surtout pas le fermer.

Nous avons détaillé tous les cas particuliers dans notre article dédié à l’assurance-vie et la succession. N’hésite pas à le consulter pour plus d’infos.

Faire un versement assurance-vie après 70 ans : bonne ou mauvaise idée ?

C’est une bonne idée. Il est toujours judicieux de verser de l’argent sur son contrat d’assurance-vie après 70 ans. On t’explique pourquoi.

L’argent continue à fructifier

Avec l’augmentation constante de l’espérance de vie, les fonds déposés même après 70 ans ont encore de belles années devant eux pour fructifier et bénéficier d’un bon rendement.

Il faudra cependant veiller à réduire la part des investissements risqués et à rééquilibrer le portefeuille si nécessaire. En effet, plus l’âge du souscripteur augmente, plus il est important de sécuriser le capital.

Les conditions de transmission restent avantageuses

Certes, les abattements sont moins avantageux quand on dépose les fonds après 70 ans. Cependant, il reste encore 30.500€ qu’il est possible de transmettre sans droits de succession. Il serait dommage de s’en priver. Aucun autre placement ne propose des conditions avantageuses sur les droits de succession après 70 ans.

De plus, après 70 ans, les gains générés par de nouveaux versements ne sont pas assujettis aux droits de succession. Seule la partie des versements (donc du capital) est prise en compte pour le calcul de la transmission.

FAQ – questions fréquentes

Peut-on ouvrir une assurance-vie après 70 ans ?

Peut-on faire un retrait assurance-vie après 70 ans ?

Quel est le plafond de l’assurance-vie après 70 ans ?

Peut-on faire un changement de bénéficiaire assurance-vie après 70 ans ?