Guides
Comparatifs
Risque de change de l'ETF 2

ETF et risques de change

Si tu investis dans des ETF mondialement diversifiés, le sujet des devises devrait t’intéresser. Qu’est ce que la devise d’un ETF et quel est le rôle de celles des entreprises qui le composent ? Dans cet article, on te montre qu’il n’y a aucune raison de paniquer concernant le risque de change, au contraire il peut même présenter une opportunité à saisir.

💡

À savoir
  • Investir dans le monde entier, c’est nécessairement investir dans des pays et des entreprises en dehors de la zone euro.
  • Puisque le taux de change entre deux devises (telles que EUR/USD) fluctue, il représente à la fois un risque et une opportunité.
  • En investissant sur le long terme dans le monde entier, tu diversifies les risques et les opportunités liés au change. Tu n’as donc aucun besoin de te couvrir contre les fluctuations.
  • La devise d’un ETF est purement cosmétique. Elle ne représente ni un risque, ni une opportunité ; elle est sans importance.

Quel est le rôle de la devise d’un ETF ?

Lorsque tu investis dans un ETF qui contient des entreprises situées en dehors de la zone euro, tu intègres automatiquement dans ton portefeuille des actifs libellés en devises étrangères. Tu t’exposes donc à un risque de change. Il est néanmoins important d’avoir en tête que la devise dans laquelle est coté ton ETF ne joue absolument aucun rôle. Si deux ETF reproduisent un même indice, l’ETF coté en dollars est exposé au même risque de change que celui coté en euros. Dans cet article, on t’explique ce à quoi tu dois veiller en matière de devises et en quoi cela peut même représenter un opportunité à saisir. 

Avec un ETF monde tu intègres dans ton portefeuille une grande diversité de devises

Le grand avantage d’un ETF monde est sa large diversification. Avec un ETF monde, tu investis dans une grande diversité de pays sur différents continents et donc automatiquement dans différentes devises. Le MSCI World par exemple contient des entreprises telles qu’Apple (cotée en dollar américain), Samsung (cotée en won coréen) ou encore Nestlé (cotée en franc suisse).

Ainsi tu introduis dans ton portefeuille un risque mais aussi une opportunité de change. Dans le cas d’évolutions défavorables des taux de change, ce risque peut en effet peser si ton portefeuille est conséquent et diminuer sensiblement ton rendement. Pourquoi le risque de change ne devrait toutefois pas t’affoler, c’est ce que nous allons t’expliquer dans cet article.

Avant toute chose, pour que tu comprennes avec combien de devises tu as affaire en investissant dans un ETF Monde, voici un exemple. En tant que français ta devise de référence  est vraisemblablement l’euro. Or, le MSCI World est fortement axé sur les États-Unis, avec environ 55% de ses titres qui proviennent d’entreprises américaines négociées en USD. Toutefois, ce fonds contient aussi d’autres devises telles que le won coréen, le franc suisse, etc. Pour être conscient de cette multiplicité de devises, voici un aperçu des pondérations au sein du MSCI World :

Devises risque de change etf
Part de chacune des devises au sein du MSCI World. | Image : Hellomonnaie

Certes les titres qui composent un ETF ont une devise d’origine, mais dès lors qu’une entreprise opère à l’international, en dehors de sa zone monétaire de référence, elle est exposée aux fluctuations des cours de change. C’est par exemple le cas d’Apple qui vend ses produits dans le monde entier et qui génère donc des rentrées d’argent dans une multitude de devises. Il en va de même pour Samsung et Nestlé. En ayant recours à des produits financiers spécialisés (contrats à terme, produits dérivés, etc.), les entreprises internationales se couvrent contre ces fluctuations des taux de change.

Couverture indirecte contre le risque de change

Comme mentionné précédemment, si tu investis dans le MSCI World, tu détiens de nombreuses devises dans ton portefeuille (avec une certaine prédominance de dollars US). En outre, les différents titres sont eux-mêmes diversifiés en termes de devise. Par exemple, Apple qui représente la plus grande part du MSCI World, est un groupe international qui opère sur de nombreux marchés. Ainsi, Apple représente indirectement plus de 100 devises.

Le risque de change est aussi une opportunité

Qu’est-ce que concrètement le risque de change ? Dès que tu investis dans des titres qui ne sont pas libellés en euros, tu t’exposes à ce risque. Il est caractérisé par les fluctuations de ta devise d’origine par rapport à celle de ton titre. En effet, ta monnaie nationale est susceptible de s’apprécier ou de se déprécier par rapport à la devise de tes titres. Ton risque de change est donc qu’elle s’apprécie.

Illustrons cela par un exemple concret. Imaginons que ton portefeuille se compose de 100 parts d’un ETF qui reproduit l’indice américain Standard & Poor’s (ex : le Vanguard S&P 500 UCITS ETF). Si le cours du dollar se déprécie par rapport à celui de l’euro (ta devise d’origine devient plus forte), chacune de tes 100 parts perd un peu de sa valeur. En cas de vente, tu subis donc une perte en raison de l’évolution défavorable du taux de change. 

Par contre, à l’inverse, si le dollar américain s’apprécie par rapport à l’euro, tes titres prennent de la valeur.

Voici une représentation théorique de l’évolution d’un titre en USD, dont la valeur resterait inchangée.

Change de l'ETF
Neutralité du titre lors du change. | Image : Hellomonnaie

Dans cet exemple, les variations du cours sont uniquement liées aux fluctuations du taux de change. Si le dollar américain s’apprécie, la valeur de ce titre augmente. En revanche, si le cours de l’euro grimpe (comme dans l’illustration ci-dessous), la valeur de ton titre s’amoindrit.

Risque de change ETF
La valeur du titre baisse lors du change. | Image : Hellomonnaie

La devise d’un ETF

Ton fournisseur d’ETF gère les actifs du fonds dans la devise du fonds. Il s’agit généralement de la même devise que celle de l’indice qu’il réplique. Et là encore c’est facile, tu retrouves généralement l’information directement dans le nom de l’ETF, dans sa fiche technique ou son DICI.   

En tant qu’investisseur, la devise de ton ETF ne joue aucun rôle : ton courtier fait les comptes dans ta devise nationale, donc en euro. Le plus souvent, la devise du fonds est purement marketing, elle est là pour suggérer une plus grande sécurité, mais elle ne te protège pas contre le risque de change.

Change de l'ETF
Conversion du rendement de ton ETF USD en euros et vice-versa. | Image : Hellomonnaie

Grosso modo la conversion du rendement de ton ETF en dollars obéit à cette formule : 

Rendement en dollars américains – 2% = rendement en euros. 

Si un indice en dollars croît de 5%, ton ETF en euros qui réplique ce même indice ne recevra “que” 3% de rendement en euros. Au final c’est exactement le même montant, mais exprimé dans des devises différentes.

Sur les différentes places boursières du monde, on négocie dans différentes devises. Par exemple, pour Paris (Euronext) ou Francfort (Xetra), indépendamment de la devise du fonds, l’euro est toujours la devise de négoce. En revanche, à la Bourse de Zurich, on négocie également en francs suisses. 

Ne te laisse surtout pas déconcerter par tout ça. Pour toi en tant qu’investisseur, peu importe si tu achètes ton ETF MSCI World en USD ou EUR, c’est de facto le même produit. Ton courtier lui de toute façon convertit tout en euros, la devise du fonds ne joue donc aucun rôle. 

D’un point de vue purement mathématique, les taux de change sont un jeu à somme nulle

D’un point de vue strictement mathématique, les opérations de change ont un rendement espéré (expected return) de 0%. Ce qui veut dire qu’à long terme, tu ne peux espérer aucun bénéfice en spéculant sur la fluctuation des taux de change. En effet, le risque de perdre de l’argent avec les taux de change est aussi grand que la probabilité d’en gagner.

Comment gérer le risque de change avec un ETF monde ?

Les ETF offrent de bonnes possibilités pour minimiser le risque de change. Tu peux procéder de la manière suivante :

  • Répartis ton patrimoine entre différentes classes d’actifs et sur divers marchés, avec des devises variées.

  • Investis à long terme : sur un horizon long, les fluctuations des devises se compensent.

  • Facultatif : augmente la part des entreprises européennes dans ton portefeuille. Par exemple, en y ajoutant un ETF sur le MSCI Europe ou l’Euro Stoxx 600. Tu augmentes ainsi la part de tes titres exprimés dans ta devise de référence.

Les ETFs couverts (“hedgés”) contre les risques de change sont souvent inutiles

Si tu veux te protéger contre le risque de change, tu peux recourir à ce que l’on appelle des “ETF couverts” (“hedgés” en jargon anglo-saxon). Ton portefeuille sera alors sécurisé à l’aide de produits dérivés. Toutefois, ces services ne sont pas gratuits et des frais supplémentaires s’appliquent, ce qui réduit automatiquement ton rendement.

Les ETF couverts n’éliminent qu’à court terme le risque de change. Si tu souhaites investir à plus long terme, il est fortement déconseillé d’y recourir. En effet, les ETF couverts réduisent ton rendement et n’ont de sens, si tant est qu’ils en aient un, que pour de la spéculation à court terme.

FAQ – Questions fréquentes

Qu’est-ce que la devise d’un ETF ?

Qu’est-ce qu’un risque de change ?

Dois-je couvrir mon portefeuille monde contre les risques de change ?

Que signifie "hedge" ou "hegded" chez les ETF ?