Guides
Comparatifs

Comment investir son argent quand on est jeune ?

Tu commences à travailler et à toucher tes premiers salaires. Inévitablement se pose la question de l’épargne et de l’investissement. À quel moment faut-il commencer à épargner ? Comment investir son argent quand on est jeune ? Pourquoi est-ce important de le faire ? Comment s’organiser ? Dans quoi investir quand on est jeune ? Quels sont les freins à l’investissement ? Hellomonnaie t’accompagne pour répondre à toutes tes questions et t’aider à mettre en place une vraie stratégie d’investissement. 

💡

À savoir
  • Investir son argent jeune présente plusieurs avantages : bénéficier des intérêts composés, optimiser le rendement et le risque, profiter de sa capacité d’épargne et lutter contre l’inflation
  • Avant d’investir pour le long terme, il est indispensable de se constituer une épargne de précaution sécurisée. Il ne faut pas non plus négliger l’épargne de projet qui est importante à cette période de la vie.
  • Les meilleurs supports pour placer son épargne sécurisée sont les livrets réglementés, les CSL et les CAT.
  • Pour investir son argent quand on est jeune, l’idéal est d’acheter des ETF sur un PEA. Cela permet de se constituer facilement et progressivement un portefeuille diversifié mondialement, tout en bénéficiant des avantages fiscaux du PEA et sans avoir la tentation de dépenser l’argent placé.
  • Épargner pour sa retraite quand on est jeune, donc pour le très long terme, est également important. L’incertitude sur l’avenir des retraites oblige à anticiper et à se constituer des compléments de revenu pour plus tard.

Pourquoi investir son argent quand on est jeune ?

À partir du moment où tu touches un salaire, tu peux mettre en place une stratégie d’investissement. Bien sûr, tu as pu faire quelques économies avant, mais c’était plutôt pour placer ton argent de poche. Quand tu commences à travailler, tes revenus commencent généralement à devenir plus importants et plus stables. C’est le bon moment pour mettre de l’argent de côté régulièrement et penser à l’avenir. Il n’est jamais trop tôt pour commencer à investir. Bien au contraire, investir son argent jeune présente de nombreux avantages.

Les intérêts composés

Le principe est simple. Les intérêts générés par les placements sont réinvestis à leur tour. Année après année, ton portefeuille s’alimente de lui-même grâce aux gains générés (qui produisent eux-mêmes des gains). C’est un peu l’effet boule de neige. C’est un outil très puissant pour se constituer un patrimoine. Tu peux utiliser notre calculateur d’intérêts composés pour t’en rendre compte. Plus tu commences tôt, plus ton horizon de placement est long et plus l’effet va être important. Rappelons ici que les intérêts composés suivent une fonction exponentielle qui s’accentue dans le temps.

L’optimisation du couple rendement/risque 

Pour commencer, il est important de rappeler qu’investir est une affaire de long terme (nous parlerons dans cet article surtout d’actions – car c’est un des actifs les plus intéressants à plusieurs égards, notamment au niveau du rendement – mais cela est valable pour quasiment tous les actifs).

Pourquoi le long terme est-il un atout majeur de l’investissement ? Nous parlions juste avant de rendement, et de la puissance des intérêts composés sur une longue période, mais c’est aussi une question de risque.

Premièrement, quand tu es jeune, tu peux te permettre d’en prendre. Tes contraintes et responsabilités familiales et financières sont encore faibles. 

Deuxièmement, plus tu commences à investir jeune, plus ton horizon de placement est long. Et ça, ça présente de nombreux avantages :

  • Lisser le prix d’achat

    Si tu investis régulièrement en actions sur une longue période, tu achèteras forcément à des moments où les prix sont hauts, mais tu auras aussi l’occasion de profiter de périodes où les marchés seront bas.

  • Profiter de la croissance de long terme des marchés

    C’est mieux que de vouloir miser sur des tendances ou mouvements temporaires pour essayer de faire un gros coup (au risque de faire un gros coup dans le mur). En effet, si les marchés fluctuent sur le court terme, le temps lisse les mouvements et dessine une tendance croissante. Investir sur le long terme te permet donc de te détacher un peu du risque de marché que tu ne peux éliminer par la diversification de ton portefeuille.

  • Essuyer les crises

    Ce point rejoint les deux premiers. Les crises font partie du fonctionnement des marchés. Si tu investis sur une longue période, tu vas donc forcément en croiser sur ton chemin. Mais partant du principe qu’après chaque crise le marché remonte, tu assisteras non seulement à la chute, mais aussi au rebond. Tu peux donc être assez détendu face à une crise, d’autant plus que ça présente pour toi une opportunité d’achat à prix cassés.

Investir son argent quand on est jeune permet donc de maximiser ainsi le rendement, tout en minimisant le risque. En bourse, le temps est ton meilleur allié. Plus tu commences à investir tôt, plus tu as de chances d’obtenir un bon rendement sur le long terme.

La capacité d’épargne

Quand on est jeune, on n’a pas forcément un salaire très élevé, mais les dépenses ne le sont pas non plus. En effet, tu n’as en général pas de charges familiales ou de crédit à rembourser. Tu peux identifier et maîtriser facilement tes dépenses et mettre en place une routine d’épargne efficace. 

Le passage à la vie active va brusquement augmenter tes revenus. Même si la tentation est grande de dépenser tout ton salaire, essaie de garder en tête que c’est le meilleur moment pour épargner. L’idée est bien sûr d’en profiter pour améliorer ton niveau de vie, mais tout en restant raisonnable. Cela te permet de garder une partie de cet argent supplémentaire pour épargner et investir.

L’évolution des revenus et des dépenses dépend bien sûr de ta situation. Ce qui est sûr, c’est que le passage de jeune actif à jeune père ou mère de famille a un impact sur tes finances. Mieux vaut donc en profiter avant pour créer des bases d’épargne solides.

La lutte contre l’inflation

L’inflation est vraiment un adversaire pour ton argent. Plus la période est longue, et plus l’effet néfaste de l’inflation est fort pour tes liquidités. Les 500 euros que tu gardes sur ton livret bancaire, ou pire sur ton compte courant, perdent de leur valeur au fil du temps à cause de l’inflation. Dans 20 ans, ils ne vaudront quasiment plus rien.

C’est pour cela qu’il est très important d’investir l’argent que tu mets de côté jeune, pour le protéger de ces effets néfastes de l’inflation. Pour cela, les fonds doivent être placés à des taux de rendement supérieurs à ceux de l’inflation. Les actions répondent tout à fait à ce besoin.

Comment organiser son épargne quand on est jeune ?

Quand on est jeune, on n’a pas forcément acquis les réflexes d’épargne. Malheureusement, gérer et investir son argent n’est pas quelque chose qu’on apprend à l’école. C’est pourquoi, chez Hellomonnaie, on s’est donné pour mission de t’accompagner sur tous ces sujets de finance personnelle. Tu peux trouver sur notre site de nombreux articles pour t’informer sur l’épargne et l’investissement.

Ton épargne ne se résume pas à un compte sur livret que tu vas alimenter de temps à temps. À partir du moment où tu as des revenus, il faut passer à une étape plus ambitieuse. Cela signifie investir bien sûr, mais surtout te constituer une épargne de précaution pour gérer les imprévus et les coups durs. C’est vraiment la première chose à faire. Ce ne serait pas une bonne idée de commencer à investir sans avoir constitué au préalable une épargne sécurisée et rapidement mobilisable. Rappelons que l’investissement est une affaire de long terme, et qu’en investissant, tu immobilises ton épargne pour un bon moment.

Pour organiser ces différents types d’épargne, tu vas devoir apprendre à gérer ton argent efficacement et surtout à épargner. Même quand on est jeune, il est possible de mettre de l’argent de côté et de se constituer un patrimoine pour l’avenir. Si tu ne sais pas par où commencer, tu peux suivre quelques étapes simples :

  1. Fais le bilan de tes revenus et de tes dépenses récurrentes (c’est le moment de challenger tes différents abonnements et le montant de tes charges)
  2. Calcule combien épargner par mois, en prévoyant une marge pour tes loisirs
  3. Mets en place un virement permanent mensuel de ton compte dépôt vers tes comptes épargne, de préférence en début de mois. L’idée est de se payer en premier, comme si c’était une facture à régler. Tu t’assures ainsi de ne pas dépenser l’argent prévu pour ton épargne.

Une fois que tu as mis en place cette routine, tu peux commencer à affecter ton épargne en fonction de tes différents objectifs.

Dans quoi investir quand on est jeune ?

Comme nous l’avons vu, investir son argent jeune, c’est bien, mais il ne faut pas pour autant négliger les autres postes budgétaires, notamment l’épargne de précaution et l’épargne pour les projets. Alors, où investir son argent quand on est jeune pour optimiser au mieux son épargne ?

L’épargne sécurisée

Pourquoi l’épargne sécurisée est-elle indispensable ?

L’épargne sécurisée, même si elle ne présente pas un fort rendement, est indispensable pour ton patrimoine. Elle te permet de mettre de l’argent de côté pour ton épargne de précaution et pour l’épargne de projet. 

L’épargne de précaution est comme une assurance que tu te fais à toi-même. Elle est là pour prendre le relais en cas de problème plus ou moins important ou de dépense imprévue. 

Si l’épargne de précaution est indispensable, l’épargne de projet l’est tout autant, surtout quand on est jeune. En effet, c’est une période où les besoins de moyen terme sont nombreux : aménagement d’un premier logement, achat d’un moyen de transport (voiture, moto, vélo, etc.), matériel de travail (ordinateur, équipement de bureau, etc.), apport pour un projet immobilier, mais aussi des projets plaisir comme un grand voyage.

Si pour ton épargne de précaution les fonds doivent être mobilisables à tout moment, pour l’épargne de projet tu peux te permettre de bloquer les fonds à moyen terme et d’avoir une date d’échéance (sur un compte à terme par exemple). Dans les deux cas, ce que l’on recherche, c’est la sécurité avant le rendement. Les horizons de placement sont donc plutôt courts à moyens. Quels sont les placements qui répondent à ces besoins ?

Les comptes à privilégier

  • Les livrets réglementés : ils sont les premiers à utiliser quand on commence à épargner et représente un bon placement court terme. Leur avantage principal est de ne pas être fiscalisés, ce qui rend leur rendement plus intéressant que les autres livrets classiques. Ils sont par contre plafonnés en montant et limités à un par personne. Si tu as moins de 25 ans, tu peux utiliser le livret Jeune qui est un livret dédié aux 18-25 ans.

    Le premier livret réglementé est le Livret A (accessible à tous, mineurs comme majeurs). Si tu touches un salaire, tu peux également ouvrir un LDDs qui est accessible à tous les contribuables majeurs. Si tu ne dépasses pas un certain montant de ressources, tu as également accès au LEP. Ce livret d’épargne est celui qui présente le taux le plus intéressant à ce jour pour de l’épargne sécurisée (2,2% net à juillet 2022).

  • Les comptes sur livret : ils sont intéressants pour compléter les livrets réglementés, même si leur taux de rendement est faible. Sans aucune contrainte, ils sont proposés par toutes les banques. C’est une solution d’appoint pour ton épargne sécurisée.

  • Les CAT : ils sont sécurisés comme les livrets, sauf qu’ils ont une date d’échéance. L’argent est bloqué pendant une certaine période (3, 6, 9 mois ou plus). Ils sont donc plutôt à privilégier pour l’épargne de projet. Le fait qu’ils soient bloqués permet d’éviter les tentations de piocher dans cette réserve. La rémunération est aussi légèrement plus élevée.

  • L’épargne logement : les CEL et les PEL, qui constituent l’épargne logement, ont un objectif double : distribuer du rendement sur les fonds placés et donner droit à un prêt immobilier à taux préférentiel. Longtemps plébiscitée par les Français, l’épargne logement n’a plus aujourd’hui le vent en poupe. En effet, la baisse des taux d’intérêt a enlevé l’intérêt principal de ces produits. Toutefois, avec le contexte actuel d’inflation élevée, les taux sont en train de remonter. L’épargne logement pourrait revenir sur le devant de la scène.

L’épargne long terme

Les placements sécurisés sont adaptés pour conserver ton épargne de précaution et de projet. Cependant, le rendement n’est clairement pas au rendez-vous. Quand on est jeune, l’avantage principal que l’on a, c’est le temps. Plus tu investis tôt, mieux c’est. Pour cela, l’idéal est d’investir en bourse. En effet, sur le long terme, c’est le placement qui obtient les meilleurs résultats. Pour investir en bourse, tu as plusieurs possibilités, que ce soit pour les titres à acheter ou les comptes sur lesquels investir.

Les titres : actions et ETF

  • Les actions : c’est souvent la première idée qui vient quand on pense à investir en bourse. Cependant, ce n’est pas forcément la meilleure option. En effet, il est difficile de diversifier efficacement avec des actions en direct. Un choix subjectif est forcément réalisé, ce qui engendre une augmentation importante du risque. De plus, cela demande du temps et des connaissances de s’informer sur les sociétés et d’effectuer des analyses financières.

  • Les ETF : c’est clairement le support à privilégier pour investir en bourse. Les ETF sont des placements collectifs qui répliquent la performance d’un indice boursier. On dit qu’ils sont un investissement passif, car les gérants du fonds n’interviennent pas dans le choix des titres.

    Les ETF sont particulièrement intéressants quand on est jeune, car ils permettent d’investir en bourse avec un petit budget. En effet, ils sont l’assurance d’avoir une diversification maximale à petit prix. De plus, les ETF sont accessibles et faciles à négocier. Ils permettent de mettre en place une stratégie de buy-and-hold, à savoir acheter les titres et les laisser travailler.

Pour débuter en bourse, tu peux mettre en place des plans d’investissement programmés. Trade Republic ou Scalable Capital, par exemple, te proposent ces options gratuitement. Tu décides du montant que tu souhaites investir chaque mois (à partir de 1€) et des ETF sur lesquels tu souhaites investir. Tout se fait ensuite automatiquement.

Les comptes

  • Le PEA  : c’est le compte à privilégier pour acheter des titres en bourse. Il est intéressant pour sa fiscalité. Après 5 ans de détention du PEA, les gains (plus-values, dividendes et intérêts) sont exonérés des 12,8% d’impôt. C’est intéressant même quand on est jeune. En effet, l’horizon de 5 ans peut te paraître contraignant, mais c’est en fait une bonne chose quand on débute en bourse. Cela t’incite à appliquer de bonnes pratiques d’investissement (comme le buy-and-hold sur le long terme) et t’évite toute tentation de retrait ou de liquidation (surtout quand on est jeune et qu’un désir de consommation se présente). Seul bémol, le PEA n’est pas proposé par tous les courtiers en ligne, et notamment les néo courtiers. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est bien possible de diversifier son PEA au niveau mondial, malgré sa contrainte géographique. On te montre comment faire ici dans cet article

    Il existe un PEA dédié aux 18-25 ans, le PEA Jeune. Il est réservé aux jeunes adultes encore domiciliés fiscalement chez leurs parents. Un des avantages du PEA Jeune est qu’il peut se transformer en PEA classique quand tu commences à travailler, en conservant l’antériorité du PEA Jeune. Si tu n’es pas encore dans la vie active, c’est donc une bonne option d’en ouvrir un en anticipation.

🚀

Trouve le meilleur PEA
Tu souhaites ouvrir un PEA pour tes investissements ? Consulte notre comparatif des meilleurs PEA.
  • Le compte-titres ordinaire : c’est le compte le plus simple et le plus flexible. Il ne présente aucune contrainte, et il est proposé par tous les intervenants. Tu peux notamment l’ouvrir chez les néo courtiers avec des offres très intéressantes (frais faibles, gestion mobile intuitive, investissement programmé, etc.). C’est un compte qui peut être complémentaire de ton PEA.

Tu as certainement vu dans les médias qu’on parle beaucoup des plateformes de trading. Comme leur nom l’indique, ces plateformes sont dédiées au trading et non à l’investissement. Le trading est une approche active qui consiste à effectuer des opérations plus régulières (parfois à l’aide de produits dérivés) pour profiter de tendances et de mouvements temporaires à court terme. Cela n’a rien à voir avec un investissement long terme. Si tu veux expérimenter et miser un peu d’argent, libre à toi, mais ça ne remplace en rien un portefeuille diversifié sur le long terme. Les codes de la gamification de ces plateformes visent justement un public jeune. Ne te laisse donc pas tenter par l’appât du gain.

🚀

Choisis un courtier en ligne pour ouvrir ton compte-titres
Si tu souhaites ouvrir un CTO pour effectuer tes opérations en bourse, tu peux consulter notre article sur les meilleurs courtiers en ligne .
  • L’assurance-vie : c’est un placement intéressant fiscalement, sur lequel tu peux souscrire de nombreux supports (actions, obligations, ETF, OPCVM, SCPI, etc.). Cependant, ce n’est pas forcément le premier compte à ouvrir quand on commence à investir. L’assurance-vie est particulièrement conseillée pour les personnes avec une famille souhaitant organiser leur succession. C’est plutôt un investissement à envisager dans un second temps. Nous te conseillons de te concentrer sur le PEA pour commencer.

Les autres investissements long terme

Investir dans l’immobilier jeune

L’immobilier est intéressant pour diversifier son patrimoine, mais il est parfois difficile d’emprunter pour acheter un bien en direct quand on est jeune. De plus, il faut comprendre qu’investir dans l’immobilier jeune est un peu synonyme de concentrer d’entrée de jeu tout son argent (et donc son risque) sur un seul bien. Il faut le savoir. 

Une alternative est d’acheter des parts de SCPI ou éventuellement de participer à une opération de crowdfunding immobilier (attention, ces opérations sont risquées et sont à réserver à une toute partie de tes investissements). L’immobilier est plutôt un investissement qui vient dans un second temps, quand on a déjà constitué un portefeuille boursier et qu’on a des liquidités excédentaires à placer.

Prévoir la retraite

On est ici sur l’idée d’investir son argent jeune pour en profiter plus tard, et surtout pour pallier une baisse de revenus éventuelle au moment de la retraite. 

Même si cette échéance te semble lointaine, il est fondamental de commencer à préparer ta retraite très tôt, notamment pour les nouvelles générations. Les retraites ont clairement tendance à baisser et l’âge de départ recule de plus en plus. La question se pose même de savoir si on pourra bénéficier d’une retraite complète dans 30 ans ou plus. Si tu veux profiter de la retraite, mieux vaut donc penser dès maintenant à la compléter. Plus tu commences tôt, plus les montants que tu vas allouer à ce projet sont faibles, car plus l’argent va travailler longtemps. On parle ici d’un horizon très long, de plus de 20 ans. Les petits montants ne sont donc pas à sous-estimer.

💡

Exemple avec notre calculateur d’intérêts composés

Si tu commences à investir 20€ tous les mois à partir de tes 20 ans avec un rendement annualisé de 7%  (taux réaliste partant d’un portefeuille actions bien diversifié), tu récupères à 60 ans presque 48.000€.

Il existe des produits d’épargne dédiés, qu’on appelle l’épargne retraite. Les fonds sont bloqués jusqu’à la retraite, sauf quelques cas particuliers (par exemple, achat de la résidence principale). C’est donc un placement assez engageant quand on est jeune. Autant donc investir sur des actions via un PEA ou un CTO qui laissent plus de marge de manœuvre pour l’avenir.

Les bons conseils pour investir son argent quand on est jeune

Pour résumer, quels sont les bons conseils à suivre pour investir son argent quand on est jeune :

  • Organise ton épargne en mettant en place des routines efficaces

    Estime ta capacité d’épargne mensuelle et vire ton épargne dès le début du mois pour te payer en premier

  • Utilise les livrets réglementés pour ton épargne sécurisée

    Particulièrement le livret jeune et le livret A

  • Maximise la part de ton investissement long terme

    C’est le meilleur moment pour le faire (intérêts composés, pas ou peu de charges et responsabilités familiales, etc.)

  • Ouvre un PEA pour optimiser la fiscalité

    Quand on est jeune, on est souvent lourdement fiscalisés

  • Privilégie les ETF

    C’est un très bon support pour tes investissements en bourse.

Si tu suis ces quelques conseils, tu es sur la bonne voie pour commencer à construire ton patrimoine et investir ton argent.

Quels peuvent être les freins à investir son argent quand on est jeune ?

Tu te poses peut-être encore des questions ou tu hésites à te lancer dans une stratégie d’épargne à long terme. Tu considères éventuellement qu’investir en bourse n’est pas fait pour toi, car tu ne possèdes pas certains éléments indispensables :

  • Les connaissances : c’est vrai que la finance ne s’apprend pas à l’école, sauf à faire des études spécialisées dans le domaine. C’est pour cela que nous sommes là pour t’apporter toutes les informations nécessaires. Si tu te penches un peu sur le sujet, tu verras qu’investir n’est pas si compliqué. Il suffit de maîtriser quelques connaissances de base accessibles à tous et suivre certaines règles pour réussir.
  • Le temps : tu penses que s’occuper de son argent prend du temps. Investir n’est pas forcément chronophage. Comme nous venons de le voir, il n’est pas nécessaire de devenir un pro de l’investissement. L’investissement passif via des ETF est rapide, simple et efficace, et tu as même la possibilité d’automatiser le tout via des plans d’investissement programmés pour ne plus avoir à y penser.
  • L’argent : même avec des petits montants, les résultats sont impressionnants sur 20 ans. Plus l’horizon de placement est long, plus l’argent a le temps de travailler. Les ETF te permettent d’investir dans des portefeuilles mondialement diversifiés à partir de sommes modiques et pour peu de frais. C’est aussi une bonne habitude à prendre, même avec de petits montants.

FAQ – Questions fréquentes

Investir dans l’immobilier jeune, est-ce une bonne idée ?

Dans quoi investir quand on est jeune ?

Comment investir quand on est jeune ?